We’re the survivors

« A nos morts… »     IL FAIT ENCORE NUIT Toute la journée nous avançons – hésitants – dans la nuit au rythme cadencé des nouveaux morts de la veille, pales visages déjà froids et tragiquement surpris, tous ! frappant maladroitement à la porte d’une éternité qui ne les attendaient pas encore. Nous ? nous sommes les survivants….

My beautiful stranger

  A UNE INCONNUE Ô comme j’aurais voulu tendrement t’aimer… Toi que je n’ai pas connue ! Ô comme j’aurais su lentement te dévorer… Toi qui m’a à peine souri ! Mais… comment t’aimer ? Comme t’aimer encore ? Toi qui n’est plus qu’un vague souvenir, Toi qui n’est plus qu’ un feu follet dans ma nuit Un feu…

Innkeeper, a drink!

    Tavernier, à boire ! Ma soif ne peut point attendre ! Qu’on me serve donc de ce doux nectar empoisonné Qui paraît-il parfume tant et tant de vers erronés Par sa maléfique aisance à s’épandre sur nos têtes En quête d’infini et d’absolue liberté… Oui ! Ce nectar me rendra fou ! Et alors ? j’m’en fous ! J’ai…

I’m waiting for the dawn

    DEJA LE MATIN Mon sang mes souvenirs murmurent un refrain qui reprend cette nuit où j’entends Poussé par ce nom ce refrain je parcours les distances de l’ombre où j’entends mon sang mes souvenirs Loin vers ces yeux fermés je vais à la recherche du temps Une lumière un peu de vie et…

My life, my whore…

  « J’écris parce que je vis, j’écris pour être vivant, j’écris parce que j’aime la vie… » Ibonoco     CANDIDE J’en suis à tant Et tant d’adolescences, Tant d’instants d’indécence, Que le temps a perdu le droit de me cacher La nuit me fuit, Le jour me chasse ; Je me tasse ; Je ne vaux pas…

My little Lou

    Au Lac de tes yeux très profond Mon pauvre coeur se noie et fond         Là le défont Dans l’eau d’amour et de folie Souvenir et Mélancolie Guillaume Apollinaire pour Geneviève Marguerite Marie-Louise de Pillot de Coligny, dite Louise de Coligny-Châtillon, surnommée Lou. Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire…

I no longer look at the sea

   » Si je me suis trompé, en disant je t’aime, je préfère avoir dit : je t’aime. On ne me fera pas envier celui qui a eu raison sans aimer. » 28 août 1992   MARE NOSTRUM Par manque d’amour, j’ai usé ton corps. Les voiliers sont partis, le sable dort encore, Et la maison…

Give me love…

  HIER AU SOIR Hier, le vent du soir, dont le souffle caresse, Nous apportait l’odeur des fleurs qui s’ouvrent tard ; La nuit tombait ; l’oiseau dormait dans l’ombre épaisse. Le printemps embaumait, moins que votre jeunesse ; Les astres rayonnaient, moins que votre regard. Moi, je parlais tout bas. C’est l’heure solennelle Où…

Who wants to die first?

  RONDE Quel est celui d’entre vous qui rira le dernier Quel est celui d’entre nous qui mourra le premier Qui est le plus bête de nous tous est-ce moi est-ce lui est-ce vous Qui est plus sage ou plus fou Ce n’est ni moi ni surtout vous Rira bien qui mourra le dernier Tout…

Just fly away!

  « Sur les ailes du Temps, la tristesse s’envole. » Jean de La Fontaine (1621 -1695) est un poète français de très grande notoriété resté aujourd’hui célèbre pour ses Fables. Il écrira également des poèmes, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra. « On the wings of time, sadness flies away. » Jean de La Fontaine (1621…

I can hear your heart beating

  DOUBLE CHANT Quand se tait soudain le chant du loriot L’espace est empli de choses qui meurent Tombant en cascade un long filet d’eau Ouvre les rochers de la profondeur Le vallon s’écoute et entend l’écho D’immémoriaux battement de cœur François Cheng né le 30 août 1929 est un écrivain, poète et calligraphe chinois…

Little Lou, let’s talk a bit…

    MON LOU JE VEUX TE REPARLER Mon Lou je veux te reparler maintenant de l’Amour Il monte dans mon cœur comme le soleil sur le jour Et soleil il agite ses rayons comme des fouets Pour activer nos âmes et les lier Mon amour c’est seulement ton bonheur Et ton bonheur c’est seulement…

IT’S LATE…

    IL EST TARD Il est tard, très tard ou déjà bien tôt…, peu importe, le temps ne compte plus, ne s’écoule plus vraiment. Il s’est éteint tranquillement comme apaisé par cette obscurité naissante, son souffle décélérant jusqu’à s’endormir pour la nuit, peu après minuit, à la façon d’un chat en boule dans le…

You’ll always be my soul mate

SOUS LES ARBRES MAUVES Sous les arbres mauves une nuit mauvaise j’allais contre le froid tous ceux que la faim faisait doucement gémir tous ceux qui laissaient tomber les bras guettaient dans l’ombre Ils étaient là près de moi Leurs yeux trop grands étaient des menaces J’avais honte de savoir marcher et une lumière plus…

My life is a fight

  QUAND JE ME SENS SEUL Quand je me sens seul je pense à la famille à mon avenir je pense à tout ce que j’ai traversé je vois maintenant que la vie est un combat il faut se battre pour réussir. Quand je regarde aujourd’hui dans ce monde, il y a des gens qui…

How can I say goodbye to you?

         AVANT L’ADIEU                       I Alors c’est vrai ? Tu t’en iras ? Vois-tu cela me semble drôle… Quoi ! Je n’aurai plus ton épaule Comme appui quand je serai las ! Gaiement tu chanteras là-bas : La vie, après tout n’est qu’un rôle. ……

Just wait

IL SUFFIT D’ATTENDRE Ne rien faire, ne rien dire, se taire ! se taire et attendre…, attendre en silence, attendre simplement le matin, le tout petit matin et sa rosée cristalline, éternel recommencement d’un processus régénérateur d’où la vie éclot en un bouton d’or avec ses pétales blancs finement ciselés se tenant fièrement dressés face…

Would God agree?

  « Avis aux non-communistes : tout est commun, même Dieu. » Charles Baudelaire (1821-1867) in Oeuvres posthumes et correspondances inédites, 1887, est un célèbre poète français dont la renommée de son recueil de poèmes Les Fleurs du mal, 1857, est encore très grande aujourd’hui. « Notice to non-communists: Everything is common, even God. » Charles Baudelaire (1821-1867) in Oeuvres…

Demons or wonders?

  SABLES MOUVANTS Démons et merveilles Vents et marées Au loin déjà la mer s’est retirée Et toi Comme une algue doucement caressée par le vent Dans les sables du lit tu remues en rêvant Démons et merveilles Vents et marées Au loin déjà la mer s’est retirée Mais dans tes yeux entrouverts Deux petites…

In oblivion

  L’OUBLI Je ne suis qu’un son venu du futur, Une vibration du lointain et de l’oubli Une onde puissante, une vague, une déferlante Une envie, un désir, un mugissement, une rage Un voyageur du temps errant de rivage en rivage Un parfum sucré du passé à l’humeur acide Un écho du présent en attente…