I dream of your lips…

    BERCEUSE Je vous donne mes rêves afin que vous sachiez l’odeur de vos cheveux Je vous donne mes songes pour que vous connaissiez la lumière de vos yeux Je vous donne mes fièvres parce que vous oubliez le parfum de vos lèvres   Philippe Soupault (1897 – 1990), in Autant se taire, Poèmes…

My sound of silence

(Réédition) MY SOUND OF SILENCE Elle entre dans la cuisine le sourire aux lèvres, le portable à la main et s’appuie machinalem ent contre le meuble en bois près de la table. Elle souffle un peu, embrasse son homme puis machinalement consulte rapidement ses mails. Le travail c’est le travail, on ne sait jamais, une…

The footprint of life

UN LOUP Le jour m’étonne et la nuit me fait peur L’été me hante et l’Hiver me poursuit Un animal sur la neige a posé Ses pattes sur le sable ou dans la boue Ses pattes venues de plus loin que mes pas Sur une piste où la mort A les empreintes de la vie….

LOVELESS LOVE

« Avec le beau Serge, l’Amour sera toujours au rendez-vous… L’amour fou, l’amour furtif, l’amour désespéré, l’amour de la chair et l’amour sans amour, celui qui n’a plus de nom, celui dont les contours s’effacent très vite pour ne laisser place qu’au vide sentimental… » Ibonoco   AMOUR SANS AMOUR     Combien j’ai connu D’inconnues Toutes…

Your caress is really too cruel

    Bananarama – Cruel summer     TA FORME EST UN ECLAIR Ta forme est un éclair qui laisse les bras vides, Ton sourire est l’instant que l’on ne peut saisir… Tu fuis, lorsque l’appel de mes lèvres avides T’implore, ô mon Désir ! Plus froide que l’Espoir, ta caresse est cruelle Passe comme…

To my queen…

                     RECITATION A L’ELOGE D’UNE REINE                                                I « Haut asile des graisses vers qui cheminent les désirs d’un peuple de guerriers muets avaleurs de…

I’m a rose…

« La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred de Musset ( 1810 – 1857) un écrivain, dramaturge et poète français appartenant au courant romantique. Il mènera une vie de « dandy débauché » et aura une liaison avec Georges Sand. En 1845, recevra la Légion d’honneur,…

FALSE FEELINGS

FAUX SENTIMENTS Tes sentiments multipliés par cent, ton amour n’est que passager et tout ce que tu racontes n’est absolument pas vrai. Quand tu es triste tu en deviens déprimé et lorsque tu es énervé tu te montres plus violent qu’un enfant violenté. Tu crois être libre de tes choix mais cette liberté n’est qu’une…

Fuck! I’m gonna be hungover again!

L’ALCOOL   Mes illusions donnent sur la cour Des horizons j’en ai pas lourd Quand j’ai bossé toute la journée Il ne me reste plus pour rêver Qu’les fleurs horribles de ma chambre Mes illusions donnent sur la cour J’ai mis une croix sur mes amours Les p’tites pépées pour les toucher Faut d’abord les…

I’m running to you

Τὰ ζῷα τρέχει LES ANIMAUX COURENT   « On croit qu’on est heureux, on est qu’immobile. » Jean Cocteau   Je cours lentement, Loin du son du jour, Suivant, les yeux fermés, Un chant d’amour. Je cours, je tends les bras vers toi,  Vers la mémoire interne de mes gestes, Qui n’ont de souvenir Que mon désir,…

Jeannot Remember Me

    A JEANNOT  Je t’aimais mal, c’était un amour de Paresse Un soleil de cheveux qui réchauffe le coeur J’aimais ta loyauté, ton orgueil, ta jeunesse              Et quelque chose de moqueur. Puis j’ai cru qu’un trésor était à tout le monde Que je jouais l’avare et qu’il ne…

All it takes is one word

« Par la caresse nous sortons de notre enfance mais un seul mot d’amour et c’est notre naissance. » Paul Eluard (1895-1952) est un célèbre poète français dadaïste puis surréaliste et engagé auprès du Parti communiste français.    » Through caress we come out of our childhood, but only one word of love and that’s…

Brother, this dawn is ours…

  ENTERRAR Y CALLAR Frères cette aurore est vôtre Cette aurore à fleur de terre Est votre dernière aurore Vous vous y êtes couchés Frère cette aurore est nôtre Sur ce gouffre de douleur Et par coeur et par courroux Frère nous tenons à vous Nous voulons éterniser Cette aurore qui partage Votre tombe blanche…

On the road to oblivion

  « Le temps a passé sur ton doux visage balayant ton sourire emporté par le vent d’un matin froid d’hiver, un matin de janvier comme un autre, le matin d’une vie qui ne voulait pas en finir avec elle-même. Le temps a passé entre mes doigts flétris par les eaux froides de tous ces rendez-vous…

Are we at war?

  « La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels. » Jacques Prévert (1900 – 1977) est un grand poète, scénariste, parolier et artiste français. Son style très particulier, son langage familier et ses jeux de mots feront de lui un poète populaire dont les poèmes seront ensignés dans toutes les…

Silence in love

    TON SILENCE L’amour est une science Et de toi j’ai tout appris Et j’écoute ton silence Que je n’avais pas compris. T’ai-je mal aimé, cher ange ! Ange doux, ange brutal… Pur, limpide, sans mélange Fermé comme le cristal. Dans ce cristal je contemple Le désespoir évité. Mon bonheur élève un temple A ta…

In oblivion

(Réédition du 13 janvier 2020) L’OUBLI Je ne suis qu’un son venu du futur, Une vibration du lointain et de l’oubli Une onde puissante, une vague, une déferlante Une envie, un désir, un mugissement, une rage Un voyageur du temps errant de rivage en rivage Un parfum sucré du passé à l’humeur acide Un écho…

Who I am

JE SUIS Je suis là, Je suis loin, Je suis près, Je suis ici, Je suis. Mon noyau est enfoui, Mon noyau est le même, Mon noyau jamais ne change. Je surfe sur les vagues douces, Les vagues hautes, Les vagues de toutes sortes. Je suis encore et encore. Je suis… Mon enveloppe change ou…

On my street…

    LA RUE DE BUCI MAINTENANT… Où est-il parti le petit monde fou du dimanche matin Qui donc a baissé cet épouvantable rideau de poussière et de fer sur cette rue cette rue autrefois si heureuse et si fière d’être rue comme une fille heureuse et fi ère d’être nue. Pauvre rue te voilà…

I’m in a fucking rage

  RAGE Au lieu d’écrire, je déchire la page avec la plume, je casse la plume, ça pisse l’encre, je buve, je récidive, je répare, j’éponge, je récure, je manipule. Je suis un manuel refoulé. Même un cul, oui ! Parfaitement ! Un cul, je tripoterais, avec des des tournemains qui feraient passer le mal, qui atteint…