To be a human…

    « La seule règle qui soit originale aujourd’hui : apprendre à vivre et à mourir, et pour être homme, refuser d’être Dieu. » « The only original rule of life today: to learn to live and to die, and, in order to be a [hu]man, to refuse to be a god. » Albert Camus (1913 – 1960),…

Life, death, memory and nothingness

  « La vie est perdue contre la mort, mais la mémoire gagne dans son combat contre le néant. »   « Life cannot withstand death, but memory is gaining in its struggle against nothingness. »   Tzvetan Todorov (1939 – 2017), docteur en psychologie en 1963, entre au CNRS en 1968, dirigera le Centre de recherches sur les…

Sous le soleil de Mexico

VALLEE DE MEXICO Le jour déploie son corps transparent. De ses grands marteaux invisibles, la lumière me frappe. Attaché à la pierre solaire, je ne suis qu’une pause entre deux vibrations : le point vif, aiguisé, le point fixe, intersection de ces deux regards qui s’ignorent et qui se retrouvent en moi. Pactisent-ils ? Je…

Les enseignements de Pablito

« Aprende las reglas como un profesional, para que puedas romperlas como un artista. » « Apprends les règles comme un professionnel afin de pouvoir les briser comme un artiste » “Learn the rules like a professional, so you can break them like an artist.” « Lerne die Regeln wie ein Profi, damit du sie wie ein Künstler brechen kannst. »…

L’amour d’une mère

    LA DANSE DE L’ARSOUILLE Tout est dans le geste, dans les vibrations de son corps et dans le balai continu de ses mains manucurées qui s’ouvrent sur le vide comme pour se saisir d’une vérité impalpable et absolue… Des mains qui s’ouvrent pour se refermer ensuite précipitamment sur un verre de rouge ou…

Norline on the beach

POUR NORLINE Cette plage restera vide pour de nouvelles aubes couleur ardoise des lignes que le ressac efface sans cesse avec son éponge, et quelqu’un d’autre viendra de la maison encore endormie, une tasse à café chauffant dans sa main comme autrefois mon corps se lovait sur le tien, pour mémoriser ce passage d’une sterne…

La traitrise d’Edward

  « If I had to choose between betraying my country and betraying my friend, I hope I should have the guts to betray my country. » « Si je devais choisir entre trahir mon pays et trahir mon ami, j’espère que j’aurais le courage de trahir mon pays » Edward Morgan Forster (1879 – 1970), in Two Cheers…

La tristesse de Marceline

  LES SEPARES N’écris pas. Je suis triste, et je voudrais m’éteindre. Les beaux étés sans toi, c’est la nuit sans flambeau. J’ai refermé mes bras qui ne peuvent t’atteindre, Et frapper à mon cœur, c’est frapper au tombeau. N’écris pas ! N’écris pas. N’apprenons qu’à mourir à nous-mêmes, Ne demande qu’à Dieu… qu’à toi, si…

What about you ?

  « The reasonable man adapts himself to the world; the unreasonable one persists in trying to adapt the world to himself. Therefore, all progress depends on the unreasonable man. » « L’homme raisonnable s’adapte au monde ; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable. » « El hombre razonable…

Délicatement, tout doucement…

    DELICATESSE Si la vie n’était que pure poésie Si le temps n’était que douce ivresse Si la pluie n’était que grande délicatesse Si le vent n’était que fine caresse Et la nuit tendre paresse sur ton lit Alors, délicatement, tout doucement, Je déposerais ma plume et mon âme A l’ombre de Tes perfections…

Les retrouvailles…

  SEUL LE VIEUX TAPIS FLEURISSAIT LE SOL La maison avait changé d’adresse ma photo avait changé de place la table avait été pliée derrière la porte la chaise de mon père, aussi seul le vieux tapis fleurissait le sol Je t’ai trouvée enfin dans un jardin nu avec ton grand châle noir l’esprit en…

Le bonheur selon Boris

  « Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun. » « I’m not interested in the happiness of all men, but only in the happiness of each » « A mí lo que me interesa no es la felicidad de todos los hombres, sino la de cada uno de ellos »  …

Des larmes et un coeur…

A UN AMI La foule est insensible au vieux toit qui s’écroule, À l’oiseau qui s’envole, au murmure de l’eau ; Et pour elle le monde est toujours assez beau ; Mais nous qui ne brûlons que de la pure flamme, Mon ami, notre monde est le monde de l’âme ; Tout n’est que vanités,…

Eleanor et la critique

    « Do what you feel in your heart to be right – for you’ll be criticized anyway. » « Fais ce que tu penses être bien, on te critiquera de toute façon. »   Anna Eleanor Roosevelt (1884 – 1962), épouse de Franklin Delano Roosevelt, première dame des Etats-Unis de 1933, à 1945. Elle sera la première…

You talkin’ to me?

« Quand un homme ne parle que de ce qu’il sait, il a toujours l’air plus savant que nous. » Traduction approximative : « When a man only talks about what he knows, he always seems more knowledgeable than us. » Jules Renard (1864 – 1910), est un écrivain et auteur dramatique français qui connaît des débuts difficiles…

Le regard d’un enfant

    Le temps d’un souvenir, éphémère et frêle filant dans le ciel de la vie d’un père, je n’ai pas su lire dans ton regard noir et pétillant de malice l’enfant que tu n’étais plus… L’éternité a laissé sa place à la jeune femme, l’insouciance et les rires au silence de l’incompréhension, la complicité…

Viens faire un p’tit tour sur l’eau…

EXTREME-ORIENT  I Le fleuve au vent du soir fait chanter ses roseaux. Seul je m’en suis allé. – J’ai dénoué l’amarre, Puis je me suis couché dans ma jonque bizarre, Sans bruit, de peur de faire envoler les oiseaux. Et nous sommes partis, tous deux, au fil de l’eau, Sans savoir où, très lentement. –…

Mind and beauty

  « La beauté n’est pas une qualité inhérente aux choses elles-mêmes, elle existe seulement dans l’esprit qui la contemple, et chaque esprit perçoit une beauté différente. » « Beauty is no quality in things themselves: It exists merely in the mind which contemplates them; and each mind perceives a different beauty. » David Hume (1711 – 1776), in…

A la rencontre de Maya…

  Un vendredi soir vers 19 heures, fin des années 70 dans une commune de l’Est lyonnais… Le cours de musique vient de se terminer… ouf ! Le solfège, c’est sympa mais à petites doses surtout quand la passion des notes, portées, dictées n’est pas réciproque entre l’élève et cette science quasi ésotérique. Jouer d’un instrument,…

Ah ! Si seulement j’étais…

  SI J’ETAIS PAILLE   Si j’étais paille, je me ferais lit pour les amours champêtres ou toit à être emporté par le vent. Ou encore, mannequin à faire sauter et retomber, sans que cela fasse mal, sur la toile rude de la vie. Si j’étais paille, je me ferai chapeau à mettre sur la…