Alors Jules, arrête ton char !

le

 

LES CHEVAUX DU TEMPS

 

Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porte
J’hésite un peu toujours à les regarder boire
Puisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif.
Ils tournent vers ma face un œil reconnaissant
Pendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesse
Et me laissent si las, si seul et décevant
Qu’une nuit passagère envahit mes paupières
Et qu’il me faut soudain refaire en moi des forces
Pour qu’un jour où viendrait l’attelage assoiffé
Je puisse encore vivre et les désaltérer.

 

Jules Supervielle (1884 – 1960), né à Montevideo en Uruguay, d’une famille originaire du Béarn est un poète, romancier, auteur de théâtre franco-uruguayen, in Les Amis inconnus, Les chevaux du temps, 1934.

24 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dominique dit :

    Chevaux de sang, chevaux-vampires qui chaque fois qu’ils s’abreuvent nous affaiblisent un peu plus…
    Bon moi je ferme l’abreuvoir, c’est plus prudent…

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Ouais, faut faire attention… Et je n’ai pas encore parlé des chevaux zombies.

      J'aime

      1. loisobleu dit :

        Fais attention je pourrais passer par chez toi, les chevaux zombies ça n’existe pas…

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          …pas encore.

          J'aime

  2. karouge dit :

    Ça c’est de la Poésie !
    (Je n’ai toujours pas trouvé sa tombe, au cimetière perché sur les hauteurs d’Oloron Sainte Marie, malgré plusieurs visites. Les chevaux le cachent encore, certainement, loin des vapeurs tristes des corbillards modernes…)

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Oui, un très beau poème.
      Je pense qu’il faudrait se renseigner à la mairie afin de trouver l’endroit où il est inhumé.

      J'aime

  3. iotop dit :

    Bon jour,
    « … à ma porte ….  » me rappelle un précédent article avec un dénommé Nietzsche 🙂
    En tout cas un texte assez mystérieux si ce n’est un texte … pur sang 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Max-Louis.
      😀

      Aimé par 1 personne

  4. jamadrou dit :

    Don de soi
    Don du sang

    Aimé par 1 personne

  5. Celine Marie dit :

    J’adore ce poème que je ne connaissais pas!
    L’image de ces chevaux qui évoquent la vie et qui pourraient aussi amener la mort me touche.
    J’ai envie de l’apprendre par cœur.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Cette une bonne idée.
      Merci d’avoir partagé vos impressions.

      Aimé par 1 personne

  6. gibulène dit :

    quelques éléments sur ce site……… mais quel beau texte !
    http://supervielle.univers.free.fr/supervielle/oloron_ste_marie.htm

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci et excellente soirée

      Aimé par 1 personne

  7. gibulène dit :

    bonne soirée aussi

    Aimé par 1 personne

  8. Les chevaux du temps ; ils galopent souvent si vite, qu’on ne les voit pas passer. Comme une horde sauvage, ils soulèvent la poussière qui nous
    aveugle et parfois nous étouffe…Puis soudain, ils changent complètement de direction, nous prenant par surprise…et c’est le beau temps…le temps présent !!!

    Une publication inspirante John…Merci
    Bonne soirée
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Manoucka,
      Il est vrai que les « choses » n’arrivant jamais tout à fait

      J'aime

    2. ibonoco dit :

      …comme prévu, la.vie nous réserve des surprises et l’on peut parfois se jouer du temps.
      Très bonne journée Manouchka

      Aimé par 1 personne

      1. Merci John…Bonne soirée à toi …!

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Bonne soirée Manouchka.

          Aimé par 1 personne

  9. S. dit :

    Oh mais c’est beau. Commentaire absolument pas recherché mais authentique, il l’est

    Aimé par 1 personne

  10. colettedc dit :

    Très beau texte !
    Bonne poursuite de ce mardi !

    Aimé par 1 personne

  11. Superbe, merci, il me vient « homme libre, toujours tu chériras la mer, la mer est ton miroir, tu contemples ton âme… dans le déroulement infini de sa lame … » je ne sais plus…poème de Jules S. il me semble, magnifique. Bonne journée ✨

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci d’avoir complété le poéme de J.S. par de sublimes vers du même auteur. Bonne journée également.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s