Yvan, t’es le meilleur !

la-bravade2 valéerie pons

A l’angle de la rue Gambetta et de la Place des Lices se trouve une galerie d’art avec sa grande vitrine, sa porte d’entrée accueillante et ses clients fouinant à l’intérieur. C’est une galerie comme les autres qui nonchalamment expose ses trésors à la rue et aux passants. Sur les trottoirs, le vacancier, l’amateur d’art ou le profane à la recherche d’un tableau ou d’une affiche « souvenir » sont omniprésents. Alors, la grande vitrine s’est fait une beauté et montre ses plus belles couleurs espérant ainsi prendre dans ses filets quelques initiés et touristes du samedi soir : du bleu pour la mer, du vert, du jaune, du rouge pour les voiles des bateaux…

Ici, l’art naïf est roi et semble croquer à l’aide d’une toile et de quelques coups de pinceau, les airs, le port, la citadelle et la gendarmerie de Saint-Tropez… Tout y est, condensé en un seul paysage : le beau temps, le ciel bleu, la douceur de vivre, l’histoire de cette ville, ses cafés célèbres à dix euros le cappuccino avec un beau S sur la crème, les pins… Et chaque tableau raconte une histoire différente mais il y a celle d’un village où il fait bon vivre, où les années 50 et 60 rôdent encore dans les rues à la poursuite d’un coin de paradis. C’est l’histoire d’un village de pêcheurs submergé par la Nouvelle Vague… et Dieu créa Saint-Tropez

Là, l’art naïf – coloré – d’une artiste se marie avec « l’art bateau » d’un peintre, un « art tridimensionnel » où la peinture donne vie à l’intérieur d’un cadre en bois à des bateaux dont les voiles sont faites de papiers découpés et pliés. Et toute cette armada est ancrée dans le port de la galerie place des Lices ou dans son atelier rue des Remparts pour former une flotte de plus de soixante-cinq mille bateaux, la plus importante flotte au monde. Et de cette union entre deux artistes naît une atmosphère positive et chaleureuse planant au-dessus des visiteurs de la galerie.

Il faut également dire que l’accueil fait aux visiteurs est d’une convivialité et d’une simplicité qui vous met très vite à l’aise. La physionomie ainsi que la bonhomie de l’artiste accentuent beaucoup cette agréable impression ; recevoir est apparemment aussi un art que celui-ci possède. Il s’exprime toujours avec le sourire – sincère – , dans un français parfait et avec un fort accent hongrois que ses cinquante ans dans cette ville du Var n’ont jamais totalement effacé. Cela lui donne un certain charme à la Dali. Ses yeux bleus pétillent de malice, de jeunesse et de curiosité. Ses grandes moustaches blanches de Gaulois, d’un autre temps, sous son grand chapeau font de lui un personnage fort sympathique. Et affable, il l’est réellement. Le dialogue s’installe vite. Ses mots, ses yeux, ses gestes, son accent, tout vous parle et vous raconte son histoire personnelle, celle d’un enfant arrivé en 1952 en France après avoir fui la révolution dans son pays natal en Hongrie. Celle d’un homme qui a quitté Paris en 1968, les pavés, les barricades pour venir enfin trouver la dolce vita et l’inspiration propice à son art. L’art bateau, dans cette ville du Sud de la France, est avant tout une rencontre, une rencontre avec un personnage attachant et généreux qui est tout sauf bateau. Sacré Yvan !

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Savoureuse plongée dans le bleu du ciel et celui de la mer, sublimée par l’art du narrateur du bateau qui est tout sauf bateau! Une progression agréablement lente, vivante, captivante qui est de la même veine que cet autre magnifique texte se passant à St Tropez! On a juste à se laisser emporter par le charme et le pittoresque de ces îlots précieux, intemporels au large de nos imaginaires doucement sollicités. De belles impressions et de non moins belles émotions… Merci Ibonoco.

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour,
      Le narrateur vous présente ses salutations et vous remercie de vos impressions à propos de son texte. Il est touché par le retour que vous en faites. Et à titre personnel, j’apprécie toujours nos échanges.
      Excellente soirée.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir,
        Le narrateur et Ibonoco ne sont donc pas une seule et même personne?! Ah ben mince alors, j’aurais juré que… Alors puisque le narrateur vous a chargé de me répondre, voudriez-vous lui transmettre mes salutations et lui dire qu’il a ce talent de happer doucement et agréablement ses lecteurs, et que la lectrice que je suis l’en remercie beaucoup! Merci aussi à vous Ibonoco de vous faire le messager du narrateur et de moi-même et d’apprécier à titre personnel ces échanges. Très belle soirée à vous Ibonoco sans oublier le narrateur cela va de soi!

        Aimé par 1 personne

      2. ibonoco dit :

        Merci pour nous. Mais je deviens fou ?!… et j’espère continuer à transmettre ce que je ressens sous forme de mots. Quelques morceaux de vie, de souvenirs…
        Très belle soirée également.

        Aimé par 2 personnes

      3. Fou?? Pour cette pointe d’humour? Merci à vous deux et excellente soirée à vous deux alors! Humooouuur!!! Et oui on compte bien vous lire encore. On? (sourire)

        Aimé par 1 personne

      4. ibonoco dit :

        A très bientôt. 😄

        Aimé par 1 personne

  2. Ywan Cooper dit :

    L’orthographe n’est pas plus similaire à celle de mon prénom que ne l’est la prononciation, mais je n’ai pu m’empêcher de jeter un œil à cause de cette ressemblance. C’est ma foi un partage hongro-mériodional fort beau que j’y ai trouvé.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Ywan, et bien je vous remercie d’avoir jeté un œil et d’avoir rencontré Yvan.

      J'aime

  3. Soleggiata dit :

    Si Yvan est incontestablement le meilleur , Roger ne fut pas mal non plus !!
    Moment délicieux sous la caresse des pinceaux .
    Très belle soirée à vous

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci et avec un peu de retard : excellente journée à vous.

      Aimé par 1 personne

  4. Quelle belle rencontre ! L’accent de cet Yvan, je l’entends presque…

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci pour Yvan. C’est un sacré personnage à rencontrer.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s