Sortir ce soir… Part. 2

  Hiver 1986, Lyon 8ème, un jeudi vers 17 heures 30, à la sortie du lycée. La journée a été intense comme toutes les autres de la semaine et celle-ci est loin de se terminer – l’emploi du temps est chargé, très chargé et ce jusqu’au samedi midi. Et pour arriver au samedi midi, c’est…

Le coeur d’Anna

  L’EMPREINTE   Je m’appuierai si bien et si fort à la vie, D’une si rude étreinte et d’un tel serrement Qu’avant que la douceur du jour me soit ravie Elle s’échauffera de mon enlacement. La mer, abondamment sur le monde étalée, Gardera dans la route errante de son eau Le goût de ma douleur…

The funniest joke in the world

« My way of joking is to tell the truth. It’s the funniest joke in the world » « Dire la vérité, c’est la plaisanterie la plus drôle du monde. » Georges Bernard Shaw (1856 – 1950), in L’autre île de John Bull (John Bull’s Other Island), 1906, essayiste, dramaturge, scénariste et critique musical irlandais. Prix Nobel de littérature…

Sortir ce soir…

  Hiver 1986, une journée au lycée dans le 8ème comme il y en a tant eu… Ce soir-là, la nuit – glacée et pesante – est vite tombée sur la ville sans un mot, sans un cri, comme à son habitude en cette saison où le froid règne en maître. Pour autant, s’il n’a…

Grandeur et justice

« And I should like to be able to love my country and still love justice. I don’t want just any greatness for it, particularly a greatness born of blood and falsehood. I want to keep it alive by keeping justice alive. » « Je voudrais pouvoir aimer mon pays tout en aimant la justice….

My sweet Mathilde, please, reviens-moi !

  Green Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous. Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux. J’arrive tout couvert encore de rosée Que le vent du matin vient glacer…

Une démocratie un peu trop parfaite ?

  Perfect dictatorship or democracy ?   « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. » « The perfect dictatorship would have…

It’s raining again

      Un matin pluvieux de février… Un tout petit matin pluvieux comme il y en a tant dans une vie, une vie qui peu à peu perd ses couleurs, se ternit avant de s’éteindre totalement délavée parce qu’il a trop plu alors qu’il faisait déjà beau dehors. C’est un matin avec un petit…

Le temps d’une cerise

    LE TEMPS D’UNE CERISE Tu venais souvent l’été à l’ombre du cerisier t’étendre et t’assoupir Une main ridée pendant dans le vide, l’autre laissée à l’abandon… Nous étions heureux, simplement heureux… tout simplement. On ne savait pas encore le désespoir du néant ni le goût du chagrin. Un jour succédait à un autre,…

Neue welle

  Le 9 novembre 1981, c’est la fin ! C’est la fin d’un monopole d’État et le début de l’explosion des radios libres sur la bande FM. C’est une véritable libération, une énorme déflagration, une révolution… « culturelle » sans précédent ; la jeunesse parle à la jeunesse à coup de vinyles importés… on en presque terminé avec les…

Allez Victor, au boulot !

Saison des semailles. Le soir   C’est le moment crépusculaire. J’admire, assis sous un portail, Ce reste de jour dont s’éclaire La dernière heure du travail. Dans les terres, de nuit baignées, Je contemple, ému, les haillons D’un vieillard qui jette à poignées La moisson future aux sillons. Sa haute silhouette noire Domine les profonds…

A great man ?

  « Great men are not born great, they grow great . . .«    « Les grands hommes ne naissent pas dans la grandeur, ils grandissent… »   Mario Puzo (1920 – 1999), écrivain et scénariste new-yorkais d’origine napolitaine. Il publiera notamment en 1969 Le Parrain, adapté au cinéma en 1972 par Francis Ford Coppola. Il co-écrira…

La déchirure…

    La déchirure ? Non, ce n’est pas cet excellent film des années 80 avec les acteurs Sam Waterston, Haing S. Ngor et John Malkovich dans le rôle de reporters témoins de la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges et de la répression meurtrière que ces derniers mirent impitoyablement en place. Répression…

Ligne D… Station Bellecour, tout le monde descend !

Un vendredi matin de janvier, métro ligne D, dans le sens Vénissieux– Gare de Vaise. Cette nuit, il a fait froid sur la ville et sa banlieue. La température est encore légèrement négative, le mercure affiche – 1° Celsius tandis que le soleil peine à se lever et à se libérer de l’étreinte de la…

Le mercredi, c’est permis ! On meurt aussi…

    Le mercredi, c’est permis, tout est permis ! dit-on souvent. Une expression qui ne veut pas dire grand-chose, une expression qui parfois sert à excuser peut-être quelques légères transgressions ou « insoutenables légèretés – banales – de l’être… » Alors un mercredi après-midi de janvier à Lyon, comme partout en France, tout est permis lorsque c’est…

L’Homme et ses habitudes…

« Un être qui s’habitue à tout, voilà, je pense, la meilleure définition qu’on puisse donner de l’homme » Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Фёдор Михайлович Достоевский (1821 – 1881), écrivain russe, déporté dans un bagne de Sibérie pendant quatre ans.

Alors Jules, arrête ton char !

  LES CHEVAUX DU TEMPS   Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porte J’hésite un peu toujours à les regarder boire Puisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif. Ils tournent vers ma face un œil reconnaissant Pendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesse Et me laissent si las, si seul…

Yvan, t’es le meilleur !

A l’angle de la rue Gambetta et de la Place des Lices se trouve une galerie d’art avec sa grande vitrine, sa porte d’entrée accueillante et ses clients fouinant à l’intérieur. C’est une galerie comme les autres qui nonchalamment expose ses trésors à la rue et aux passants. Sur les trottoirs, le vacancier, l’amateur d’art…

Une simple question de goût

  « Do not do unto others as you would that they should do unto you. Their tastes may not be the same. » « Ne fais pas aux autres ce que tu voudrais qu’ils te fassent ; leurs goûts peuvent être différents. » Georges Bernard Shaw (1856 – 1950), essayiste et dramaturge irlandais, prix Nobel de littérature en…

Imbécile ou idiot, telle est la question ?

  « Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. » Georges Victor Marcel Moineaux, dit Moineau dit Georges Courteline (1858 – 1929), dramaturge et romancier français.