Hermann, essaye encore !

  « Je ne voulais qu’essayer de vivre ce qui voulait spontanément sortir de moi. Pourquoi était-ce si difficile ? »   Hermann Hesse (1877 – 1962) in Demian, 1919. Hermann Hesse est un romancier, essayiste, poète et peintre né en Allemagne puis naturalisé suisse : prix Bauemfeld en 190, prix Goethe en 1946, prix Nobel de littérature…

L’apparence des mots

    J’ouvre les yeux, mon instinct, mes émotions, ma sensibilité au monde qui s’éveille sur des matins difficiles et douloureux. Les rêves s’en retournent par le chemin des écoliers retrouver leur place au fond de la classe, loin du tableau noir du quotidien. Les illusions ferment leurs portent à un avenir qui ne demande…

A few years ago… 1991

      Qui m’appelle et me dérange ainsi en pleine apesanteur d’esprit ? Qu’on me laisse à mes rêveries infinies, infiniment profondes d’oubli ! Tu sais, je suis bien là-haut, tout là-haut entre mers et océans, soleils couchants et lointaines galaxies. J’aime à sentir le souffle tiède d’autres vies sur mon âme lasse et aigrie par…

My sound of silence

Elle entre dans la cuisine le sourire aux lèvres, le portable à la main et s’appuie machinalement contre le meuble en bois près de la table. Elle souffle un peu, embrasse son homme puis machinalement consulte rapidement ses mails. Le travail c’est le travail, on ne sait jamais, une urgence, un problème ou un simple…

Un enfant dans le noir

Les bambous… ou un enfant dans le noir   Quand je suis mort, Je vois un grand chemin. Sur ce chemin, Je fais un grand voyage. Et au cours de ce voyage, Je vois tous les monstres. Et quand je suis vivant, Je vois l’amour, la vie et les bambous…   Texte de Minautor, 2013.

Entretien avec mon chat

Elle est là tout près de moi, comme toujours… recherchant une petite place au soleil, un petit coin de chaleur, de douceur et de tranquillité. Parfois, elle met un peu de temps à se décider – l’affaire étant grave – , mais une fois le lieu de la sieste choisi, elle s’apaise, se détend, la…

Citation du jour

« Si quelqu’un vous dit :  « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir. » Jacques Prévert

La nuit, tous les chachats sont gris…

Un grand bureau vide, trois écrans d’ordinateur, une lampe au néon éblouissante, un poste de téléphone, de grandes baies vitrées surplombant de cinq étage une rue déserte à la nuit tombée, Lyon s’endort dans les bras d’un soir d’automne à peine réchauffé par les rayons timides d’une journée encore ensoleillée. L’esprit s’éveille au monde invisible…

Vous avez dit Aragon ?

  Je tombe je tombe je tombe Avant d’arriver à ma tombe Je repasse toute ma vie Il suffit d’une ou deux secondes Que dans ma tête tout un monde Défile tel que je le vis Ses images sous mes paupières Font comme au fond d’un puits les pierres Dilatant l’iris noir de l’eau C’est…

Un petit tour en Enfer avec Blake

III. UNE VISION MEMORABLE Comme je marchais au milieu des feux de l’Enfer, enchanté des plaisirs du génie (que des anges tiennent pour tourment et folie), je recueillis certains de leurs proverbes, avec l’idée que, de même que les dictons en usage dans une nation témoignent de son caractère, de même les proverbes de l’Enfer…

Supervielle… du jour

Vivre encore Ce qu’il faut de nuit Au-dessus des arbres, Ce qu’il faut de fruits Aux tables de marbre, Ce qu’il faut d’obscur Pour que le sang batte, Ce qu’il faut de pur Au cœur écarlate, Ce qu’il faut de jour Sur la page blanche, Ce qu’il faut d’amour Au fond du silence. Et l’âme…

Petit poème en prose du jour

    ENIVREZ-VOUS Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous! Et…

Citation du jour

  « La pornographie, c’est l’érotisme des autres. » André Breton (1896-1966)

J’entends la ville

Cet été de canicule à Lyon m’a donné l’occasion, outre celle de suer sang et eau, d’écouter la ville avec encore plus d’intensité que d’habitude et de la regarder avec un œil neuf. Alors que mon appartement est pourtant doté de murs épais datant du 18ème et de jalousies, impossible ce mois d’août de maintenir…

Citation du jour

« Révèle ton secret au vent, mais ne lui reproche pas de le répéter aux arbres. » Khalil Gibran (1883-1931)

La chambre de l’oubli

Après les murmures sucrés du désir et les douces caresses de la passion à l’ombre des murs blancs de cette chambre de l’oubli, allongée sur ce lit, tu rêves le regard flottant au-dessus d’une mer de volupté et d’éternité. Tu rêves le cœur grand ouvert à la vie et au bonheur enfin présent. L’instant d’un…

Petit plaisir dominical

CHAUVE-SOURIS   La chauve-souris élixir de l’ombre véritable amante de l’étoile, mord le talon du jour. Federico Garcia Lorca in Poésie IV Suites, Sonnets de l’amour obscur

ÉCRITURE AUTOMATIQUE

Aujourd’hui, il n’y a rien à dire, rien à écrire. Même l’écriture automatique de nos amis surréalistes n’y peut rien. La main traîne lentement sur la page blanche en ne laissant aucune trace, aucun mot ni même aucune rature. La bille du stylo est sèche, l’encre s’en est allée chercher un autre maître, épuisée par…

Citation du jour

  « On exprime tous les jours l’indicible par des regards imbéciles » Ibonoco