Roberto, ¿qué te está pasando hoy?

LANGAGE CUIT I

Ce vieillard encore violet ou orangé ou rose
porte un pantalon en trompe d’éléphant.

Mon amour jette-moi ce regard chaud
où se lisent de blancs desseins !

Portrait au rallongé de nos âmes
Parlerons-nous à cœur fermé
et ce cœur sur le pied ?
Où jouerons-nous toute la nuit à la main froide ?

 

Robert Desnos (1900 – mort en 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie) in Corps et bien, 1930, est un poète français « surréaliste ».

2 commentaires Ajouter un commentaire

    1. ibonoco dit :

      Je regarde le lien dès que possible. Je te remercie.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s