The tonic accent

L’accent tonique… Il parle avec la chaleur de son coeur, raconte son histoire avec ses mots bien à lui, colorés et pétillants. Toute sa vie est – et sera – un accent dansant et riant, un accent de joie et d’optimisme, un accent fort traversé comme dans toute famille par des larmes de tristesse creusant…

Love! Always love and… death!

(Réédition) « Quand l’amour nous prend au tripes, qu’il nous consume, qu’il ne sait plus s’il est torture, passion, joie, rires ou pleurs… Quand l’amour devient folie incrustée au plus profond de l’esprit, quand il nous ronge comme un acide au lieu de nous porter, il n’ y a alors plus rien à dire ni à…

The room of forgetfulness

La chambre de l’oubli Après les murmures sucrés du désir et les douces caresses de la passion à l’ombre des murs blancs de cette chambre de l’oubli, allongée sur ce lit, tu rêves le regard flottant au-dessus d’une mer de volupté et d’éternité. Tu rêves le cœur grand ouvert à la vie et au bonheur…

Where have you been Suzy Q?

(Réédition)  » Il y a des chansons comme ça… dont les paroles ne signifient pas grand-chose, qui ont été écrites sur le coin d’une table vers trois heures du matin dans un nuage de fumée et de vapeurs d’alcool. Il y a des chansons comme ça qui traversent les époques avec leurs rythmes réguliers et…

My temptation for the day

Tentation Le cielUne porte vers l’espoirComme un sentimentJ’en ai besoin, ce n’est pas une blague Et même si ça me fait malDe te voir comme çaIls ont échangé des motsJe n’avais jamais entenduC’est trop dur de les dire En haut, en bas, tournez-vous ; s’il vous plaît, ne me laissez pas toucher le sol.Ce soir, je pense…

Ici Radio Londres and God Save The Queen !

  (Réédition du 1er août 2018) « Ici Radio Londres ! Je répète… ici Radio Londres. Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone.  Je répète : les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone monotone monotone tone tone one one… Attention, attention, opération grand débarquement de printemps commencée……

My legs are a pitstop for men

On t’a appris que tes jambes sont une station-service pour les hommesqui ont besoin de refaire le pleinun corps vacant assez vide pourdes invités mais personnes ne vient quiveut bien rester Rupi Kaur est éne en 1992 in Lait et miel, Guy Saint-Jan Editeur, 2014, pp. 14, est une poétesse, écrivaine et féministe canadienne d’origine…

My little garden

UNE LEÇON TARDIVE Ce n’est pas le jardin de ma mèreoù, entre les plates-bandes de sarriette et basilic,on m’apprenait à vivre dans mon sillonpendant que je tenais les balances lourdesde la liberté. Le jardin, je l’ai porté de longues annéescomme un foulard invisibleautour de mon couet plus avec les yeux qu’avec le cœurj’aspirais l’odeur des…

Home sweet home

(Réédition) Home sweet home Maxime Le Forestier – San Francisco J’ai cherché longtemps. J’ai cherché longtemps une maison. Je voulais une maison avec une cheminée, un jardin, et une grande cuisine avec en son centre une belle grande table. Une grande table, longue avec tout plein de chaises autour. Des chaises pour recevoir la vie,…

Suddenly, the sun!

7 heures, 4°, pas plus, pas moins. Une pluie fine s’abat tranquillement, régulièrement sur le pare-brise de mon véhicule, qui lui, file tout droit, toujours tout droit devant lui, essayant de se frayer un passage au milieu des autres voitures pour atteindre son lieu de destination au milieu de la cité encore endormie… Il pleut,…

When life is worthless

Pour Alisha, 14 ans, assassinée le 8 mars 2021. Assez !!! « Les semaines se suivent et se ressemblent. L’horreur est à chaque fois au rendez-vous : meurtres d’enfants de treize ans, assassinat par balle d’un adolescent de 15 ans, agressions physiques ultraviolentes sur un autre adolescent à coup de barre à mines, de tournevis et…

Somewhere in Dublin

« En ces temps de pandémie où voyager, boire une pinte de bière au comptoir d’un pub, aller au cinéma, au restaurant, où tout simplement aller et venir à notre guise paraît appartenir à un passé révolu, rappelons-nous d’un monde où la Terre était devenue un petit village… » John Ibonoco Une rue de Dublin, un lundi…

Aou cha-cha-cha…

(Réédition) « Allez, en ce dimanche où le soleil peine encore un peu à émerger, une p’tite chanson légère et entraînante nous fera le plus grand bien. » John Ibonoco L’AMOUR A LA PLAGE C’est l’amour à la plage (aou cha-cha-cha) Et mes yeux dans tes yeux (aou aou) Baisers et coquillages (aou cha-cha-cha) Entre toi et…

Thursday, it is allowed!

Le jeudi c’est permis ! Et il n’y a plus rien à dire, plus rien à faire. Il nous faut juste attendre, attendre gentiment comme des enfants bien sages, attendre la fin de la journée, attendre l’apparition télévisée, attendre le fameux communiqué des sachants, scientistes et gouvernants. Attendre, attendre, toujours et encore attendre – comme chaque…

Code Name : ORNICAR

–  « Mais ou et donc or ni car ? » répète en boucle la maîtresse de sa voix sévère aux petits élèves en blouse de sa classe en ce matin d’automne où déjà il ne fait plus bon mettre le nez dehors. Les vents violents mais encore doux pour la saison arrachent les feuilles des tilleuls de la…

We are young… but getting old before our time

« Et si l’on sortait un peu ce soir ? Il fait beau et bon et la soirée s’annonce sous les meilleurs auspices. Allez Baby, sortons ! Il y en a marre de ces soirées à la con devant la télé à voir ces putains de chaînes d’infos en continu nous raconter toujours les mêmes conneries….

An Ambient mediocrity

Une médiocrité ambiante s’est installée durablement sur l’ombre de nos Lumières les submergeant ainsi – avec notre époque, les siècles passés et notre Histoire commune – sous un flot de conneries humaines, d’inepties complotistes et de débilités approximatives. L’anonymat malsain est devenu le nouveau maître absolu de certains réseaux dits sociaux et a accouché d’une…

Get up my Brother!

(Réédition) « Hé, c’est dimanche, il pleut encore sur nos petites têtes. Viens donc faire un p’tit tour à Kingstown, viens faire la tournée des bars et écouter des sons qui te font battre le coeur au rythme des soirées jamaïcaines… » John Ibonoco Stand The Ghetto Si tu danses reggaeSi tu danses reggaeTu balances reggaeSans défense…

When I was a singer

 » A Michel Delpech «  MA PAUVRE CECILE Parfois, au détour d’une matinée quelconque, pluvieuse, grise, morose comme il y en a tant dans une vie qui a oublié qu’elle existait, respirait, riait, chantait, il suffit juste d’un mot, d’un p’tit mot, d’une pensée égarée pour humer dans l’air cette senteur d’un passé qui n’était…

Enough!

(Réédition) MAIS DEMAIN « Quand Ton ciel bas et lourd pèse comme un couvercleSur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis » ,Quand la peur s’installe froidement sur nos nuitsEn un souffle mortel tournoyant et qui nous encercleAlors aux confins de la vie s’élève la voix de l’HommeDont les râles s’échappent en une lente agonieAlors aux confins de…