In oblivion

  L’OUBLI Je ne suis qu’un son venu du futur, Une vibration du lointain et de l’oubli Une onde puissante, une vague, une déferlante Une envie, un désir, un mugissement, une rage Un voyageur du temps errant de rivage en rivage Un parfum sucré du passé à l’humeur acide Un écho du présent en attente…

Where did you go, Serge? I7

(Réédtion du 17 mai 2019)   EPILOGUE Et moi, je m’emporte Contre les vents mauvais Qui blessent ton cœur D’une langueur monotone. Pourquoi tant de sanglots longs Et tous ces violons ? Les jours anciens appartiennent au passé A la tristesse et aux joies d’un passé révolu Qui gémit pour se faire écouter. Et l’heure…

Against death

TUER Il tombe cette nuit Une étrange paix sur Paris Une paix d’yeux aveugles De rêves sans couleur Qui se cognent aux murs Une paix de bras inutiles De fronts vaincus D’hommes absents De femmes déjà passées Pâles froides et sans larmes Il tombe cette nuit Dans le silence Une étrange lueur sur Paris Sur…

HISTOIRES SANS PAROLES

  (Réédition du 20 mai 2019)     HISTOIRES SANS PAROLES Un regard tranquille Une fuite impossible Une attente paisible Sur un pont impassible Elle pense, L’air un peu trop calme Ce n’est pas un drame Par un jour sans charme De ne pas verser de larmes Elle frémit, Il fait bon ce matin Un…

I just saw the future

– Dis-moi Jim, parle-moi encore de l’avenir ! Parle-moi de la musique du futur, celle des années 80 à venir, celle d’une ère nouvelle où le rock accueillera dans ses bras grand ouverts la technologie, celle des ordinateurs et des Hommes communiant autour de nouveaux sons pour une jeunesse à la recherche de ses origines dans…

A family story

(Réédition du 3 décembre 2018) La famille ? C’est tout une histoire ! Une histoire que l’on se raconte au fil des années, que l’on vit jour après jour et l’on – se – transmet au gré des souvenirs affleurant à la surface d’un présent parfois récalcitrant. La famille ? Ce sont toutes ces têtes…

An evening at the EMPIKA

  (Réédition du 6 juillet 2018 et novembre 2018) Une soirée à l’EMPIKA Il fait déjà nuit et presque froid du côté de la rue piétonne des Marronniers ce soir-là. Ça commence à grouiller sur les trottoirs. La foule est de sortie, on peut entendre la ville qui s’agite et veut faire la fête. A…

Ambulatoire

(Réédition du 13 novembre 2018)   AMBULATOIRE Aux alentours de dix heures, à une ou deux minutes près et quelques secondes de trop qui se courent après, les unes derrière les autres : ici, le temps n’a plus vraiment d’importance… Une chambre double avec vu sur le parc, des arbres magnifiques au feuillage jaune, d’autres…

My Café Bourbon

    AU 28 RUE DES REMPARTS D’AINAY Décembre 2019, aux alentours de midi, midi quinze, la faim est au moins là déjà depuis une bonne heure et elle attend. Elle attend tapi au fond de nos estomacs le bon moment pour se faire entendre, trépigner ou gargouiller. Et midi ? C’est justement son moment, et…

Une âme peut en cacher une autre

  (Réédition octobre 2018) Si tu poses doucement, tout doucement ta petite main sur la mienne avec une infinie tendresse, Si tu effleures ma colère – comme ma joie – du bout de tes lèvres et du fond de ton être, Si tu cherches dans la profondeur de mon regard les battements de ton cœur,…

Don’t waste your time anymore!

    ELLE PREND SON TEMPS Aujourd’hui, elle prend son temps… Elle prend juste un petit bout de temps qu’elle vient de ramasser à même le sol et qu’elle glisse très discrètement dans la poche de son épais manteau gris, bien à l’abri des tourments quotidiens. Enfin elle en tient un ! Et elle ne le…

My Old Lyon. Partie II.

(Réédition partielle du 28 juin 2018)       MON VIEUX-LYON PARTIE II. …Aujourd’hui, rien n’a vraiment changé, toujours la même effervescence, toujours ces mêmes bulles de champagne qui pétillent sur les comptoirs à l’heure de l’apéro. Rien n’a vraiment changé, comme le comportement de tous ces gens d’ailleurs qui autour de toi, dans la…

A few years ago… 1991

(Réédition du 10 décembre 2018)       Qui m’appelle et me dérange ainsi en pleine apesanteur d’esprit ? Qu’on me laisse à mes rêveries infinies, infiniment profondes d’oubli ! Tu sais, je suis bien là-haut, tout là-haut entre mers et océans, soleils couchants et lointaines galaxies. J’aime à sentir le souffle tiède d’autres vies sur mon…

My Old Lyon. Partie I.

(Réédition partielle du 28 juin 2018)   MON VIEUX-LYON PARTIE I Station Vieux Lyon – Cathédrale Saint-Jean, métro ligne D, tout le monde descend ! Non, toi ! tu descends – ainsi qu’une bonne dizaine d’illustres inconnus -, car c’est ton arrêt. C’est le tien, tu l’as choisi, tu sais où tu vas alors tu descends là,…

Our House

    NOTRE MAISON Père porte son habit du dimanche Maman est fatiguée, elle a besoin de repos. Les enfants jouent en bas. La soeur soupire dans son sommeil Frère a un rencard à tenir. Il ne peux pas rester dans le coin Notre maison, au milieu de notre rue Notre maison, au milieu de…

Perrache

,(Réédition du 29 mars 2019) Perrache, quartier de Lyon dont l’origine remonte à l’Ancien régime et au nom de famille de son promoteur Antoine-Michel Perrache, sculpteur et ingénieur de formation durant les années 60-70… au 18ème siècle. A cette époque, Lyon est encore sauvage par certains côtés. Il reste à dompter ses rivières et repousser…

SI LA NUIT M’ETAIT CONTEE

      (Réédition du 13 mai 2019)   Midi-Minuit, enfin la nuit… toutes les âmes sont grises quand elles rôdent follement éprises d’un regard chaud sans méprise d’un va-et-vient sans nul répit. Mais la nuit est leur paradis quand l’alcool et le sang les grisent quand un rien les excite, et attise les feux…

LE TEMPS DU LYCEE

LE TEMPS DU LYCEE …voilà venu le temps des copains, le temps du lycée, des études, des rires, des premières vraies sorties le week-end, des premiers rêves à portée de main, des premières bagarres où les coups font autant de peur que de mal, des amours au goût sucré, des rencontres enivrantes à la peau…

Everyone to high school!

  « Si vous réussissez [à la bourse des lycées et collèges], vous aurez une bourse et vous pourrez faire toutes vos études au lycée jusqu’au baccalauréat. L’école primaire est la meilleure des écoles. Mais elle ne vous mènera à rien. Le lycée vous ouvre toutes les portes. » Albert Camus (1913 – 1960), est un célèbre…

Is life a suicide?

    « Accepter de vivre, n’est-ce pas parfois une forme de suicide? »   Eugène Cloutier (1921 – 1975), est un écrivain québécois. Il écrira peu d’ouvrages : des romans, un récit, un essai et deux pièces de théâtre. Il travaillera également en tant que scénariste et réalisateur à Radio-Canada. « Accepting to live, isn’t it sometimes a…