What a wonderful life… my sister Anne !

  (Réédition du 20 novembre 2018   What a wonderful life… ma soeur Anne !     Depuis toutes ces années tu cours, tu cours et tu cours après toi-même, après le soleil, après le destin, après tes enfants, après des sœurs qui ne viennent plus à la maison, après…, après…, après… Le temps a…

Ma colère, mon amie, ma sœur…

(Réédition du 29 septembre 2018) Ma colère, mon amie, ma sœur, ne reste pas là plantée à ne rien faire. Va-t-en rejoindre d’autres têtes ou d’autres cœurs que tu pourras enserrer violemment jusqu’à l’asphyxie. Je ne veux plus être ton hôte ni même ton compagnon de route : je ne partagerai plus le pain avec toi,…

L’apparence des mots

    J’ouvre les yeux, mon instinct, mes émotions, ma sensibilité au monde qui s’éveille sur des matins difficiles et douloureux. Les rêves s’en retournent par le chemin des écoliers retrouver leur place au fond de la classe, loin du tableau noir du quotidien. Les illusions ferment leurs portent à un avenir qui ne demande…

What a wonderful life… my sister Anne !

  What a wonderful life… ma soeur Anne !     Depuis toutes ces années tu cours, tu cours et tu cours après toi-même, après le soleil, après le destin, après tes enfants, après des sœurs qui ne viennent plus à la maison, après…, après…, après… Le temps a passé en balayant du revers de…

Mad World…

Il y a des jours où tout va bien, où tout va très bien, où tout est bien et beau, et où tu te sens vraiment mais vraiment bien dans tes baskets. Aucun « ciel bas et lourd »  qui pèse sur ta tête « comme un couvercle » ni aucun « drapeau noir » à l’horizon. Rien que du beau temps…

Ma colère, mon amie, ma sœur…

Ma colère, mon amie, ma sœur, ne reste pas là plantée à ne rien faire. Va-t-en rejoindre d’autres têtes ou d’autres cœurs que tu pourras enserrer violemment jusqu’à l’asphyxie. Je ne veux plus être ton hôte ni même ton compagnon de route : je ne partagerai plus le pain avec toi, plus rien ! Tu en as…

Les cavaliers de l’apocalypse

Les cavaliers de l’apocalypse WARNING – AVERTISSEMENTS « Any resemblance to real and actual names is purely coincidental. » « Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.» « Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné…

Quand la violence devient silencieuse… ou la violence 2.0

    Etymologie express (source internet) : « Le mot violence vient du latin « violence »[ et du latin de « violentus », issu du verbe « vis » (verbe « volere ») signifiant « vouloir », découlant du mot grec « bia » (« βια » ) signifiant « la force vitale » ou « la force », « la contrainte. » Elle est tout près, bien trop près de moi, de mon cou, de ma nuque,…