After the rain, the nice weather

(Réédition) APRES LA PLUIE – Après la pluie , le beau temps, après la pluie, le beau temps, après la pluie le beau temps… le beau temps après la pluie. Et après la pluie ? – Le beau temps ! T’en es certain au moins ? Parce que l’on est à peine au début de l’automne et j’ai déjà…

It’s pretty dumb

LE TEMPS PERDU Devant la porte de l’usinele travailleur soudain s’arrête le beau temps l’a tiré par la vesteet comme il se retourneet regarde le soleiltout rouge tout rondsouriant dans son ciel de plombil cligne de l’oeilfamilièrementDis donc camarade Soleiltu ne trouves pasque c’est plutôt conde donner une journée pareilleà un patron ? Jacques Prévert…

It’s pretty dumb

LE TEMPS PERDU Devant la porte de l’usinele travailleur soudain s’arrête le beau temps l’a tiré par la vesteet comme il se retourneet regarde le soleiltout rouge tout rondsouriant dans son ciel de plombil cligne de l’oeilfamilièrementDis donc camarade Soleiltu ne trouves pasque c’est plutôt conde donner une journée pareilleà un patron ? Jacques Prévert…

I’M NOT HUNGRY ANYMORE

(Réédition) « Anorexie, manque d’appétit, perte d’appétit, perte du goût des bonnes choses de la table et des bons moments – tous assis ensemble à discuter fermement ou à se couper la parole – , fixer son attention sur les petits bouts de gras de sa tranche de jambon qui ne pèse pas bien lourd, jouer…

After the rain, the nice weather

APRES LA PLUIE – Après la pluie , le beau temps, après la pluie, le beau temps, après la pluie le beau temps… le beau temps après la pluie. Et après la pluie ? – Le beau temps ! T’en es certain au moins ? Parce que l’on est à peine au début de l’automne et j’ai déjà l’impression…

Above all! Do not repeat it!

« Si quelqu’un vous dit :  « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir. »   Jacques Prévert (1900 – 1977) est un grand poète, scénariste, parolier et artiste français. Son style très particulier, son langage familier et ses jeux de mots feront de lui un poète populaire dont les poèmes seront ensignés dans toutes les écoles…

A beautiful victory

UNE BELLE VICTOIRE Aujourd’hui, un p’tit air de fête trotte, trotte dans sa tête :Un p’tite ritournelle de printemps et des jours heureuxQui résonne pour lui comme une vraie p’tite victoire,De celles que l’on serre sur son coeur avec ses mainsEt qui font les grands jours d’un père dans le regard de son fils. Aujourd’hui a…

I’M NOT HUNGRY ANYMORE

MA FAIM [/audio] Elle ne veut plus manger. Un jour, comme ça, par petits morceaux de nourriture, elle a fait le tri dans sa vie comme dans son assiette, comme un reflet d’elle-même déformé, renvoyé par le blanc de l’émail et qui lui murmure les secrets de son âme, ceux qui lui font mal, ceux…

Are we at war?

  « La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels. » Jacques Prévert (1900 – 1977) est un grand poète, scénariste, parolier et artiste français. Son style très particulier, son langage familier et ses jeux de mots feront de lui un poète populaire dont les poèmes seront ensignés dans toutes les…

On my street…

    LA RUE DE BUCI MAINTENANT… Où est-il parti le petit monde fou du dimanche matin Qui donc a baissé cet épouvantable rideau de poussière et de fer sur cette rue cette rue autrefois si heureuse et si fière d’être rue comme une fille heureuse et fi ère d’être nue. Pauvre rue te voilà…

Like on railways… Comme sur des rails…

(Réédition du 9 avril 2019) Comme sur des rails… Du lundi matin au vendredi soir et durant des années se répéteront inlassablement – pour beaucoup – le même rituel quotidien, la même histoire sans paroles qui les emmèneront un jour très loin, loin d’eux-mêmes, tout au bout au bout de leur vie et de leurs…

Demons or wonders?

  SABLES MOUVANTS Démons et merveilles Vents et marées Au loin déjà la mer s’est retirée Et toi Comme une algue doucement caressée par le vent Dans les sables du lit tu remues en rêvant Démons et merveilles Vents et marées Au loin déjà la mer s’est retirée Mais dans tes yeux entrouverts Deux petites…

A little chat between friends

(Réédition du 8 septembre 2018) CONVERSATION Le porte-monnaie: – Je suis d’une incontestable utilité c’est un fait. Le porte-parapluie: – D’accord mais tout de même il faut bien reconnaître que si je n’existais pas il faudrait m’inventer. Le porte-drapeau: – Moi je me passe de commentaires. Je suis modeste et je me tais. D’ailleurs je…

Laisse-le mourir !

 » Si quelqu’un vous dit : « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir. » Traduction approximative : « If someone says to you, « I’m killing myself telling you this, » let them die. »     Jacques Prévert (1900 -1977) est un célèbre poète français. Il a également oeuvré pour le théâtre et le cinéma…

Et si l’on s’faisait une grasse mat…

La grasse matinée   Il est terrible le petit bruit de l’oeuf dur cassé sur un comptoir d’étain il est terrible ce bruit quand il remue dans la mémoire de l’homme qui a faim elle est terrible aussi la tête de l’homme la tête de l’homme qui a faim quand il se regarde à six…

Let them die ! 

« Si quelqu’un vous dit :  « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir. » Traduction approximative « If someone says to you, « I’m killing myself telling you this, » let them die. » Jacques Prévert (1900 – 1977) est un célèbre poète, scénariste, parolier et artiste français, Il publiera notamment le recueil de poèmes  Paroles en 1946. Il deviendra un poète…

Comme sur des rails…

Du lundi matin au vendredi soir et durant des années se répéteront inlassablement – pour beaucoup – le même rituel quotidien, la même histoire sans paroles qui les emmèneront un jour très loin, loin d’eux-mêmes, tout au bout au bout de leur vie et de leurs peines… Et le temps aura passé en un claquement…

Citation du jour

« Si quelqu’un vous dit :  « Je me tue à vous le répéter », laissez-le mourir. » Jacques Prévert

Une p’tite conversation entre potes ?

CONVERSATION Le porte-monnaie: – Je suis d’une incontestable utilité c’est un fait Le porte-parapluie: – D’accord mais tout de même il faut bien reconnaître que si je n’existais pas il faudrait m’inventer. Le porte-drapeau: – Moi je me passe de commentaires Je suis modeste et je me tais D’ailleurs je n’ai pas le droit de…

Petit poème du samedi

La grasse matinée   Il est terrible le petit bruit de l’oeuf dur cassé sur un comptoir d’étain il est terrible ce bruit quand il remue dans la mémoire de l’homme qui a faim elle est terrible aussi la tête de l’homme la tête de l’homme qui a faim quand il se regarde à six…