To be a human…

le

 

 

« La seule règle qui soit originale aujourd’hui : apprendre à vivre et à mourir, et pour être homme, refuser d’être Dieu. »

« The only original rule of life today: to learn to live and to die, and, in order to be a [hu]man, to refuse to be a god. »

Albert Camus (1913 – 1960), in L’homme révolté, 1951, est un célèbre écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, journaliste, essayiste et nouvelliste français. Il a été journaliste militant engagé dans la résistance et après la guerre en écrivant des articles pour le journal Combat. Prix Nobel de littérature en 1957. Michel Gallimard et Albert Camus meurent tragiquement le 4 janvier 1960 dans un accident de voiture

38 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Denis Morin dit :

    Je garde un souvenir ému de mon ancienne lecture de « l’étranger » » la peste »et ‘plus tard « l’homme. révolté ».
    Superbe citation d’une modernité indépassable.

    Aimé par 4 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Denis,
      Camus est un grand parmi les grands.
      Excellent dimanche ☺️

      Aimé par 3 personnes

  2. Valentina dit :

    J’aime bien toutes les citations que vous postez sur votre blog.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Valentina.
      Bon dimanche à vous

      Aimé par 1 personne

  3. Phrase pleine de sagesse.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine.
      Très bon dimanche

      J'aime

  4. iotop dit :

    Bon jour,
    Et puis peut-être que d’ici peu, la seule règle sera de résister, d’apprendre à vivre autrement et de mourir pour une cause …
    Max-Louis

    Aimé par 2 personnes

    1. iotop dit :

      Et puis, d’un coup, je pense au film : « Va, vis et deviens » et sa musique presque céleste, superbe …

      Aimé par 1 personne

      1. ibonoco dit :

        Très bon film. 😏😌

        Aimé par 1 personne

    2. ibonoco dit :

      Apprendre à vivre, c’est la seule voie possible pour l’humain.

      Aimé par 1 personne

  5. Valerie dit :

    Merci beaucoup ! ❤

    Aimé par 1 personne

  6.  » (…) et pour être homme, refuser d’être Dieu. » A méditer pour ceux qui nous dirigent et pas seulement. Albert Camus est à mon sens le plus grand. Il me touche bien plus que Sartre.. Le livre « l’ordre libertaire » de Michel Onfray sur Camus m’avais beaucoup plu. 🙂

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Je place également Camus parmi les plus grands. Ses écrits me sont aussi plus accessibles.

      Aimé par 2 personnes

  7. Jeanne Schmid dit :

    Refuser d’être dieu. Quelle bonne idée!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Jeanne,
      Ou alors accepter que nous somme tous des dieux. 😌
      Amitiés
      John

      J'aime

      1. Jeanne Schmid dit :

        Ah là je dois dire que je trouve cette idée plaisante aussi! 😉

        Aimé par 1 personne

  8. Jeanne Glaude dit :

    Je suis en retard sur mes lectures , j’ai étais fatiguée depuis 15 jours, La santé est un peu méchante ces jours ci avec moi . Mais je garde le moral Alors il ne faut pas me tenir rigueur si je ne commente pas en ce moment . mes amitiés !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Jeanne-Claude,
      Tout d’abord, j’espère que la santé s’améliore. Ensuite, je suis très heureux de vous lire ce soir et d’avoir de vos nouvelles.
      Mes amitiés également.
      John

      J'aime

  9. charef dit :

    L’Algérie est le pays natal de Camus. J’ai choisi un extrait d’un article de presse d’un enseignant algérien.
    « Eh bien, détrompez-vous, je ne vous présenterai pas aujourd’hui « La Peste », livre éminemment célèbre de l’auteur dont l’histoire se déroule à Oran. Lien automatique que mes collègues avaient établi eux-mêmes dans leur pensée.

    Pas plus que je ne choisirai le livre francophone le plus lu dans le monde, « L’étranger » d’Albert Camus, une intrigue qui se déroule à Alger, sa ville natale.

    Non, aujourd’hui je vous recommande un autre roman du même auteur algérien, « Le premier homme », un peu moins connu par les jeunes mais comme j’ai quelque chose derrière la tête, comme tous les profs, je l’ai choisi pour deux raisons.

    La première est que ce livre est incontestablement celui qui est un résumé de ce que Camus a écrit dans d’autres romans (à l’exception donc de ses essais), soit son quartier, sa ville, sa mère, sa grand-mère et son instituteur.

    C’est en quelque sorte la compilation de toutes ses parcelles d’autobiographies précédentes car Camus n’a cessé de raconter sa vie et son pays natal dans ses écrits.
    Auteur
    Boumediene Sid Lakhdar, enseignant »

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Charef, je lirai ce livre .😌

      Aimé par 1 personne

  10. colettedc dit :

    … mais, s’efforcer de lui ressembler …
    Bon lundi John !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonne journée Colette.
      Je vais quant à moi rejoindre le pays des rêves.

      J'aime

  11. Tout de suite, ça fait trois règles ça ! faut y aller mollo, on est humain…

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bon, on va y aller mollo… mais 3 est un très bon chiffre dans beaucoup de domaines.. .

      Aimé par 1 personne

      1. Un très bon chiffre pour les cœurs/corps ouverts comme vient de le révéler Ywan du Quantième art. ^^
        « beaucoup de domaines » tu pourrais en citer ? c’est vrai que souvent j’aime bien partir dans une énumération à trois verbes.
        J’espère que 33 est un âge qui porte chance. Il paraîtrait que ce serait l’année du bonheur…
        http://www.leparisien.fr/societe/33-ans-l-age-du-bonheur-03-04-2012-1937414.php
        sauf que ça n’a pas vraiment porté chance à un certain J.C….

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          En sociologie, par exemple, les démonstrations se font par trois. Par exemple, Auguste Comte et ses 3 états.
          Il y a aussi : thèse, antithèse synthèse

          Aimé par 1 personne

        2. À l’école, on nous inculque cette fameuse méthode, ce triptyque Thèse Antithèse Synthèse. Je m’y suis souvent accrochée pour développer ma réflexion, jusqu’à réaliser parfois que ces trois axes formaient un carcan et étaient rigides. Je trouve que la philosophie, combinée à la phénoménologie, est une alternative à cette structure argumentative. Bref, je m’égare… pardon ^^ »

          Aimé par 1 personne

        3. ibonoco dit :

          C’était un exemple concernant le chiffre 3. Mais il y en a beaucoup d’autres.

          J'aime

  12. Solène Vosse dit :

    J’aimais déjà Camus. Mais depuis que j’ai lu ces 600 pages de Correspondance avec Maria Casarès encore plus. J’aimais l’ecrivain. J’aime l’homme qu’il etait.
    Belle soirée John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Solène.
      Très bonne soirée

      J'aime

  13. J’ai aimé ses livres, ses mots. Il m’a toujours fasciné.
    C’est vrai que vivre et mourir, ça s’apprend.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Oui, vous allons d’un point vers un autre – définitif. Alors, apprendre à vivre et mourir en être humain, ça s’apprend. 😌

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s