In a bad mood this morning?

le

BILLET D’HUMEURNARCISSE EST UN CON

The Doors – People are Strange

Narcisse est un con, un vrai…, un vrai de vrai ! Un con, un sale con, un con qui s’ignore. A n’en pas douter, c’est un abruti dont la seule certitude ou vérité profonde ne repose que sur ses croyances, croyances érigées en dogme : il est supérieur intellectuellement aux autres ! Charmeur, flatteur, flagorneur à outrance, l’on ne voit de son visage que l’éclat de ses grandes dents bien blanches et un sourire bienveillant figé par des années de pratiques à manipuler les autres, à les empoisonner à petit feu, jour après jour.

Il est le meilleur d’entre tous, l’ami de tous… le plus beau, le plus fort, celui qui sait agir au bon moment et faire toujours mieux que les autres. C’est un surhomme, autoproclamé roi d’un royaume. Et chacun de ses sujets doit le suivre aveuglément en tant que leader incontesté d’un monde merveilleux, guide spirituel, coach de vie, conseiller technique, juridique, sportif… Chacun de ses sujets doit le suivre… ou crever. Mais en réalité, c’est un enfant de quarante ans qui ne supporte pas le non, la contradiction, qu’on lui fixe des limites ou tout simplement que l’on brille plus que lui. La lumière des autres lui fait peur ! Ca l’irrite, le consume, le ronge de l’intérieur. Il n’en dort même plus la nuit…

En d’autres termes, Narcisse est un gros con toxique, toxique pour tout ce qui est vivant, nocif pour son environnement : un vrai poison. Et face à cela, il n’y a pas grand-chose à faire : pas de vaccins, pas de traitements, pas de masques protecteurs, pas même de quarantaine ou de placement en isolement. Il est une maladie incurable, il est la maladie ! le cancer des autres les rongeant petit à petit au fil des jours, des mois et des années. C’est une plaie : la onzième plaie d’Egypte que l’Eternel-même a refusé d’infliger à Pharaon – ultime châtiment certainement jugé trop cruel, violent ou meurtrier…

Le grand Serge Gainsbourg a dit un jour que la connerie était une décontraction de l’intelligence, alors il se permettait d’être con… sciemment. Mais ici, l’intelligence – ou le défaut d’intelligence – n’est pas à questionner car Narcisse est un petit pervers, petit par la taille, très petit par l’esprit, et microscopique en termes de qualité humaine : intelligent ou pas, c’est un vrai con ! Un vrai con, un délateur anonyme, un calomniateur… en d’autres termes, c’est une grosse merde ! Alors, il suffirait certainement, pour s’en débarrasser, de simplement tirer la chasse des toilettes.

John Ibonoco

OPINION PIECE – NARCISSUS IS AN IDIOT

The Doors – People are Strange

Narcissus is an idiot, a real one ! A jerk, a dirty jerk, a jerk who doesn’t know himself. Without a doubt, he is a moron whose only certainty or deep truth is based on his beliefs, beliefs erected as a dogma: he is intellectually superior to others! A charmer, a flatterer, a sycophant to a fault, all you can see of his face is the brightness of his big white teeth and a benevolent smile frozen by years of practice in manipulating others, poisoning them slowly, day after day.

He is the best of all, the friend of all… the most beautiful, the strongest, the one who knows how to act at the right time and always do better than the others. He is a superman, self-proclaimed king of a kingdom. And each of his subjects must blindly follow him as the undisputed leader of a wonderful world, spiritual guide, life coach, technical advisor, legal advisor, sportsman… Each of his subjects must follow him… or die. But in reality, he is a forty year old child who cannot stand no, contradiction, being set limits or simply being outshined. The light of others scares him! It irritates him, consumes him, eats him up from the inside. He doesn’t even sleep at night…

In other words, Narcissus is a big toxic jerk, toxic to all living things, harmful to his environment: a real poison. And in the face of this, there is not much to do: no vaccines, no treatments, no protective masks, not even quarantine or isolation. It is an incurable disease, it is the disease! the cancer of others eating away at them little by little over the days, months and years. It is a plague: the eleventh plague of Egypt that the Lord himself refused to inflict on Pharaoh – the ultimate punishment certainly judged too cruel, violent or murderous…

The great Serge Gainsbourg once said that bullshit was a relaxation of intelligence, so he allowed himself to be stupid… knowingly. But here, intelligence – or the lack of it – is not to be questioned because Narcisse is a little pervert, small in size, very small in spirit, and microscopic in terms of human quality: intelligent or not, he is a real jerk! A real jerk, an anonymous informer, a slanderer… in other words, he is a big shit! So, to get rid of him, it would certainly be enough to simply flush the toilet

John Ibonoco

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je me demande si tu pensais à quelqu’un en particulier en décrivant ce con de Narcisse !
    Bonne journée, John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Je pensais effectivement à une personne en particulier, un con et un délateur comme sous l’Occupation. Heureusement, pure calomnie.
      Bonne soirée Jean-Louis
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  2. André dit :

    Ça s’appelle avoir une dent contre quelqu’un

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Et c’est terrible !

      J’aime

  3. giselefayet dit :

    Un tres beau portrait du pervers narcissique .
    Bon week – end

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Malheureusement Gisèle. A gérer au quotidien, c’est une tâche extrêmement difficile.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s