Innkeeper, a drink!

    Tavernier, à boire ! Ma soif ne peut point attendre ! Qu’on me serve donc de ce doux nectar empoisonné Qui paraît-il parfume tant et tant de vers erronés Par sa maléfique aisance à s’épandre sur nos têtes En quête d’infini et d’absolue liberté… Oui ! Ce nectar me rendra fou ! Et alors ? j’m’en fous ! J’ai…

Rave forever

    RIRE Je veux encore rire, pisser de rire ou même mourir de rire. Et après tout, pourquoi pas ne pas mourir de rire ? puisqu’il nous faudra bien mourir de quelque chose, de la peste, du choléra, d’un tout petit virus à la tête couronnée, d’un sale cancer qui vient nous ronger les os…

Inventory of things that are good for my health…

  (Réédition du 13 juillet 2018) Inventaire des choses bonnes pour ma santé… Je veux voyager au bout de la nuit, voir tout le monde, la terre, le ciel, la mer… et les étoiles, surtout les étoiles. Je veux voyager loin, très loin, plus loin que l’horizon et la promesse de demain. Je veux aller…

Out of breath

UNE SEULE PHRASE SUFFIT Lyon, février 2020, aux environs de 20 heures… Un soir de pluie, humide, frais tombe sur la ville et ses artères, rues et ruelles comme une ombre dévorant tout sur son passage, ne laissant apparaître que le rouge, le blanc et le jaune des phares de voiture, des feux de signalisation…

Some days

    CERTAINS JOURS Il y a des jours comme ça – oui comme ça et pas comme cela ! – où tout paraît être compliqué, difficile, lourd, éprouvant, chiant, très chiant, très très chiant avec un petit arrière goût de je-ne-sais-quoi qui vous colle à la peau jusqu’au soir, quand le bleu foncé du ciel…

IT’S LATE…

    IL EST TARD Il est tard, très tard ou déjà bien tôt…, peu importe, le temps ne compte plus, ne s’écoule plus vraiment. Il s’est éteint tranquillement comme apaisé par cette obscurité naissante, son souffle décélérant jusqu’à s’endormir pour la nuit, peu après minuit, à la façon d’un chat en boule dans le…

A family story

(Réédition du 3 décembre 2018) La famille ? C’est tout une histoire ! Une histoire que l’on se raconte au fil des années, que l’on vit jour après jour et l’on – se – transmet au gré des souvenirs affleurant à la surface d’un présent parfois récalcitrant. La famille ? Ce sont toutes ces têtes…

Un ange passe…

    UN ANGE PASSE Un doux rêve dans le creux de ta main S’évaporant au soleil de tes chagrins Dans un silence que prolonge la nuit. Un ange passe… Une ombre qui file sur ton visage Une larme qui roule vers moi Un drame de trop pour toi Un ange passe… Sa frêle tête…