Hang up!

Kraftwerk – The telephone call

Raccroche !

Putain ! Ils nous font chier tous ces cons ! Ils n’arrêtent pas, du matin au soir… , pour un oui, pour un non. Et souvent, tu mets un moment à comprendre de quoi il s’agit. Et quand enfin, tu saisis, il est trop tard, tu t’es encore fait avoir : tu viens de décrocher ton téléphone pour répondre à cet appel dont le numéro ne te dis pas grand-chose.

Putain ! Elles font chier toutes ces boîtes, toutes ces sociétés de marketing direct, ces centres d’appel qui ont reçu pour mission divine d’entrer chez toi – presque – par effraction, en « mettant le pied dans la porte », en te bousculant pour te placer leurs produits de merde. Un gars ou une fille – à l’autre bout de la planète – te débite à l’oreille et à toute vitesse un argumentaire clé en main. Un argumentaire ? C’est vite dit, plutôt un flot de mots s’enchaînant les uns aux autres par des liaisons approximatives et un français que tu peines à reconnaître.

Putain ! Ils font chier tous ces cons ! Ils t’importunent, sont intrusifs, font le forcing mais n’ont pas de temps à perdre avec toi. Soit tu signes la promesse d’un nouvel abonnement chez ton ancien opérateur internet ou de téléphonie, de changer de compagnie d’assurance, de faire isoler ton toi pour un euro soit l’on te raccroche au nez… C’est aussi cela la révolution numérique, ton nom, ton profil de consommation, des données personnelles te concernant, tous ces éléments sensibles de ta vie privée dérivent au gré des vents de sociétés en sociétés commerciales au fur et à mesure que toi, tu te balades sur la toile, que le GPS de ton portable est actif… Big brother is watching you. Cela fait déjà bien longtemps que l’on n’est plus en 1984.

John Ibonoco

Kraftwerk – The telephone call

Hang up!

Fuck! They’re pissing us off, all these assholes! They don’t stop, from morning to night… , for a yes, for a no. And often, it takes you a while to understand what it’s all about. And when it’s too late, you’ve been had again: you’ve just picked up the phone to answer this call whose number doesn’t tell you much.

Fuck! They piss off all these boxes, all these direct marketing companies, these call centers that have been given the divine mission to break into your home – almost – by « putting their foot in the door », by shoving their shitty products at you. A guy or a girl – on the other side of the planet – is quickly and in a hurry to give you a turnkey sales pitch. A sales pitch? It’s quick to say, rather a stream of words following one another by approximate links and a French language that you can hardly recognize.

Damn! They piss off all these assholes! They bother you, they are intrusive, they force their way in, but they don’t have time to waste with you. Either you sign the promise of a new subscription with your old Internet or telephone operator, change insurance company, have your self isolated for one euro or they hang up on you… That’s also what the digital revolution is all about, your name, your consumption profile, personal data about you, all these sensitive elements of your private life drift with the winds of companies in commercial companies as you walk on the web, the GPS of your cell phone is active … Big brother is watching you. It’s been a long time since 1984.

John Ibonoco

26 commentaires Ajouter un commentaire

  1. karouge dit :

    le numérique ne fait que prouver que nous ne sommes que des numéros !
    (pour ma part, j’ai décroché mon « poste fixe » et n’utilise que mon portable, mais depuis c’est ma femme qui me harcèle sans cesse :
    « Allo, t’es où, Chou? »
    « Ben dans la pièce d’à-côté, comme d’hab! »
    « Ah! tu ne voudrais m’offrir le cadeau de Noël pas cher que je viens de trouver sur internet? »
    « Chez Alibaba, Amazon ou Père Noël point com? »
    « Non, c’est la pharmacie qui fait des super soldes pour le Black Friday. La pharmacienne vient de m’appeler, il paraît selon elle que le vaccin est offert pour toute commande de médocs anxiolytiques et apolitiques. »
    « Ah, bon, je vais réfléchir. Mais bon sang, j’ai perdu ma carte bleue hier, tu te souviens? »
    « On peut payer en quatre fois, Chou. »
    « Hum ! ça sent le sapin tout ça, et ça me met les boules ! Pour Noël, tu auras droit à une belle guirlande, ma douce épouse ! » (etc)

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Voyons Karouge !!! Ta femme te harcèle 😂. C’est une chance, c’est qu’elle a de l’attention pour toi. Quant à ta CB, tu peux payer avec ton portable. Big brother is still watching you.

      Aimé par 1 personne

  2. Pareil, font chier, ces cons !!!
    Nous avons mis notre téléphone sur répondeur, et nous ne décrochons que quand nous savons que nous avons envie de répondre à l’appelant. Bizarrement, ça raccroche sans laisser de message 99 fois sur 100.
    Bonne journée, John.
    Bip bip bip, ah, tu as déjà raccroché !

    Aimé par 4 personnes

      1. ibonoco dit :

        Bonjour Marie,

        Cela soulage ! et c’est très bien parce qu’il y en a marre de se faire importuner de la sorte.
        Bisous Marie qui dit des gros mots 😊
        Amitiés
        John

        Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Mais non Jean-Louis, je n’ai pas encore raccroché, je te répondais en Morse.
      Bonne journée Jean-Louis
      — – – – —
      John

      Aimé par 1 personne

  3. marie dit :

    Bonjour John, je suis bien d’accord et malgré que je suis une femme qui a été bien élevée (sic) je peux en raccrochant jurer comme un charretier!!! il n’y a que le fait de mettre son téléphone sur répondeur qui peut filtrer, mon portable , je n’ai donné le n° qu’à quelques uns, mais malgré tout je suis importunée!! merde et merde! pardon papa-maman, c’est pas beau mais ça soulage bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 5 personnes

  4. Excellente chanson de Kraftwerk ! J’avais l’album, Electric Café, je l’ai beaucoup écouté !
    Quant au harcèlement commercial, j’espère que ce sera un jour interdit par la loi – ce serait tout à fait logique et normal !
    Bonne journée John !

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Kraftwerk, un sacré groupe dont l’histoire s’origine dans le début des années 70 : quel parcours et quelle influence sur la musique électronique !
      Ces temps-ci, même mon téléphone portable est pris d’assaut par un opérateur internet et de téléphonie.
      Bon après-midi 😊
      John

      Aimé par 2 personnes

  5. En colère? Tous ces appels sont lassants, je suis tout le temps dérangée par des gens qui me parlent de ma mutuelle, veulent m’envoyer un conseiller pour faire des comparaisons, je dis que je ne veux pas et je raccroche, il y a aussi les assistants de voyants qui ont des révélations… Je suis inscrite sur bloctel, je le leur dis, en général, ils raccrochent!, un coup de gueule de temps en temps, ça fait du bien bravo!

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Je suis très en colère. Tous ces appels totalement inutiles qui viennent parasiter notre quotidien. Il y en a marre
      Merci Marie-Christine
      Bonne soirée
      John

      J'aime

  6. princecranoir dit :

    Quelle plaie en effet ! Effet pervers du monde moderne. Metropolis chantaient aussi les robots de Dusseldorf.

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Belle référence à Fritz Lang. Les Allemands sont souvent des précurseurs.

      Aimé par 1 personne

  7. juliette dit :

    et oui on veut encore nous faire croire par tous les moyens que consommer c’est le bonheur …
    et Vive Orwell et tous ces vieux auteurs de science fiction qui n’étaient pas dupes de la duperie et ces bons vieux Kraftwerk !

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Oui Juliette, nos fameux aînés avaient anticipé le monde d’aujourd’hui. Et en pleine pandémie, on nous harcèle toujours plus afin que l’on consomme encore et encore. Il y a un truc décidément qui ne tourne pas rond

      J'aime

  8. Je n’en peux plus John..
    Et par courrier, nous recevons en ce moment cartes, stylos etc..
    Quel gaspillage..
    C’est impossible de répondre à toutes ces demandes. 😥🙏

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est en effet quasi impossible.
      Je décroche plus ou raccroche en 2 secondes.

      J'aime

  9. ramrock dit :

    A reblogué ceci sur Ramrock's Bloget a ajouté:
    ¡Colgar!

    ¡Mierda! ¡Nos están cabreando todos estos imbéciles! No paran, de la mañana a la noche…, por un sí, por un no. Y, a menudo, te lleva un tiempo comprender de qué se trata. Y cuando es demasiado tarde, te han vuelto a tener: acabas de levantar el teléfono para responder a esta llamada cuyo número no te dice mucho.

    ¡Mierda! Cabrean todas estas cajas, todas estas empresas de marketing directo, estos centros de llamadas a los que se les ha dado la misión divina de irrumpir en tu hogar – casi – « poniendo el pie en la puerta », empujándote con sus productos de mierda. Un chico o una chica, en el otro lado del planeta, rápidamente y tiene prisa por darte un argumento de venta llave en mano. ¿Un argumento de venta? Es rápido de decir, más bien un flujo de palabras que se suceden por enlaces aproximados y un idioma francés que difícilmente puedes reconocer.

    ¡Maldición! ¡Ellos cabrean a todos estos imbéciles! Te molestan, son intrusivos, entran a la fuerza, pero no tienen tiempo que perder contigo. O firmas la promesa de una nueva suscripción con tu antiguo operador de Internet o telefonía, cambias de compañía de seguros, te aíslan por un euro o te cuelgan… De eso también se trata la revolución digital, tu nombre, tu consumo perfil, datos personales sobre ti, todos estos elementos sensibles de tu vida privada a la deriva con los vientos de empresas en empresas comerciales mientras caminas en la web, el GPS de tu celular está activo… Gran hermano te está mirando. Ha pasado mucho tiempo desde 1984.

    Juan Ibonoco

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci beaucoup mon ami pour cette traduction et pour le partage sur ton blog. C’est vraiment très sympa !
      Juan Ibonoco

      J'aime

  10. colettedc dit :

    En effet, John, pas agréable, que tous ces appels inutiles.
    Un soir, pendant la veillée, j’ai bien rigolé.
    J’ai répondu (j’étais dans mon bureau car j’y vais, quel que soit l’heure) j’ai dit bien poliment : Excusez-moi, monsieur, il est 20 heures, moi, je suis la femme de ménage, et je ne saurais quoi répondre. Alors si vous le voulez bien, rappeler demain entre 9 heures et 17 heures. Il n’est pas revenu !!! … on a eu bien du plaisir avec cela !
    Bon jeudi tout entier,
    Amitiés 🌼

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,
      Je m’en doutais mais je constate que ce problème touche tous les continents.
      Bon jeudi également. Ici, il fait beau et presque bon.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

      1. colettedc dit :

        Ici, neige fine et pluie – avertissement de verglas ! 1° dans le moment et l’on prévoit 4° en cours de journée🌼

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          4°, ce n’est pas trop mal Colette.
          Il a fait cette semaine assez froid le matin.

          Aimé par 1 personne

  11. bigskybuckeye dit :

    Thank you John. This post clarifies the nonsense and endless noise of the world. There are many times when Orwell seems to be writing about today.

    J'aime

  12. marie sophie dit :

    Suivant les cas je réponds : je suis au chômage, je ne suis pas propriétaire, j’ai plus de 80 ans, etc.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Mon père fait de même, mais pour son âge c’est vrai et cela me fait bien rire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s