She is my proud lady

le

(Réédition)

MY PROUD LAY

« Vas-y ! N’attends pas ! Cueille à la main un peu de cette liberté, cette envie de tout plaquer, de croquer la vie, de dire merde au passé et au présent, de redevenir cette petite fille du soleil, le regard rieur, vert de plaisir, pétillant au moindre rire, chantant, courant à travers champs, tes petites mains blanches et frêles caressant au passage ces hautes herbes encore vertes – en cette fin de journée riche de bonheur et d’éternité. Le temps s’est arrêté sur toi… avant de reprendre sa course effrénée t’emportant toujours plus au gré des caprices du vent vers des soirs bien difficiles à supporter.

Vas-y ! N’attends plus ! Monte à bord du Proud Mary et fait un dernier tour de piste aux étoiles sur le Mississipi. Va, file sur l’eau, va, suis le cours de ta vie… et ressens cette sensation de liberté, celle qui subsiste encore au plus profond de toi lorsque parfois la brise d’un soir soulève par instant tes longs cheveux ondulés encore blonds et à peine marqués par le gris de ton automne et vient caresser ton visage – enfin détendu après une très longue journée passée à trimer pour les autres… »

John Ibonoco

PROUD MARY 

J’ai quitté un bon travail en ville
Travaillant pour un type nuit et jour
Et je n’ai jamais perdu une minute de sommeil
M’inquiétant de la façon dont les choses se sont déroulées

Les grosses roues tournent
Proud Mary continue à brûler
Tournent tournent tournent sur la rivière

J’ai nettoyé pas mal de plats à Memphis
Ressenti beaucoup de douleur en allant en Nouvelle Orléans
Mais je n’ai jamais vu le bon côté de la ville
Jusqu’à ce que je fasse un tour sur un bateau à aubes

Les grosses roues tournent
Proud Mary continue à brûler
Tournent tournent tournent sur la rivière

Tournent tournent tournent sur la rivière


Si tu descends la rivière
Tu peux parier que tu trouveras des gens qui y vivent
Tu n’as pas à t’inquiéter parce que tu n’as pas d’argent
Les gens sur la rivière se font un plaisir de partager

Les grosses roues tournent
Proud Mary continue à brûler
Tournent tournent tournent sur la rivière

Tournent tournent tournent sur la rivière …

Nota :  Le Proud Mary est un bateau à aubes navigant sur le Mississipi, les aubes étant les grosses roue du bateau fonctionnant à vapeur créée par la combustion du charbon.

Creedence Clearwater Revival (1958 -1972, 1993) est un groupe de rock américains de Berkeley dans la région de San Francisco. Son rock trouve ses origines dans le blues et la country. Formé en 1958 à l’initiative de John Fogerty (auteur, compositeur, chanteur et guitariste), de Doug Clifford (batteur) et de Stu Cook (bassiste) puis rejoint par le frère aîné de John, Tom Fogerty, ce groupe prendra divers noms tels que Blue Velvets, Golliwogs, puis Creedence Clearwater Revival en 1968, nom de leur premier album.

MY PROUD LADY

« Go! Don’t wait! Gather in your hand a little of this freedom, this desire to quit everything, to crunch life, to say shit to the past and present, to become again this little girl of the sun, her eyes laughing, green with pleasure, sparkling with the slightest laughter, singing, running through the fields, your little white and frail hands caressing in passing these tall, still green grasses – at the end of a day rich in happiness and eternity. Time stopped on you… before resuming its frantic race taking you more and more with the whims of the wind towards evenings that are very difficult to bear.

Go on! Go on! Don’t wait any longer! Hop aboard the Proud Mary and take one last ride to the stars on the Mississippi. Go, run on the water, go, follow the course of your life… and feel this feeling of freedom, the one that still remains deep inside you when sometimes the evening breeze lifts for a moment your long wavy hair still blond and barely marked by the grey of your autumn and comes to caress your face – finally relaxed after a very long day spent working hard for others… »

John Ibonoco

PROUD MARY

Left a good job in the city,
Working for The Man every night and day,
And I never lost one minute of sleeping,
Worrying ’bout the way things might have been.

Big wheel keep on turning,
Proud Mary keep on burning,
Rolling, rolling, rolling on the river.

Cleaned a lot of plates in Memphis,
Pumped a lot of pain down in New Orleans,
But I never saw the good side of the city,
Until I hitched a ride on a river boat queen.

Big wheel keep on turning,
Proud Mary keep on burning,
Rolling, rolling, rolling on the river.

Rolling, rolling, rolling on the river.
If you come down to the river,
Bet you gonna find some people who live.

You don’t have to worry ’cause you have no money,
People on the river are happy to give.

Big wheel keep on turning,
Proud Mary keep on burning,
Rolling, rolling, rolling on the river.

Rolling, rolling, rolling on the river…

Note: The Proud Mary is a sternwheeler operating on the Mississippi River, the blades being the large steam-powered ship’s wheel created by burning coal.

Creedence Clearwater Revival (1958 -1972, 1993) is an American rock band from Berkeley in the San Francisco area. Its rock music has its origins in blues and country. Formed in 1958 at the initiative of John Fogerty (author, composer, singer and guitarist), Doug Clifford (drummer) and Stu Cook (bassist), then joined by John’s older brother, Tom Fogerty, this group will take various names such as Blue Velvets, Golliwogs, then Creedence Clearwater Revival in 1968, the name of their first album.

18 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Un texte en faveur de la liberté, joli!

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine

      J'aime

  2. NINA dit :

    une de mes chanson préférées , mon ode à la vie, merci 🤗

    Aimé par 1 personne

  3. karouge dit :

    A proud Lady : Miss is hippie ! 😉

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Elle en a des côtés 😂

      J'aime

  4. Iconique cette chanson ! Et j’aime beaucoup le texte que cela t’a inspiré exhortant la femme aux cheveux un peu gris à retrouver la petite fille en elle et sa liberté.
    Merci John et belle fin de journée. Amitiés 😊

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Carherine,
      Les chansons sont parfois comme des passeurs d’inspiration, d’imaginaire ou de rêve. Celle-ci que j’aime beaucoup comme d’ailleurs d’autres de ce groupe me touche toujours autant.
      La liberté est un bien fragile qu’il nous faut protéger, cultiver et quelques fois promouvoir.
      Douce soirée Catherine
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  5. colettedc dit :

    C’est une excellente réédition, John ! Si bon, ton texte et la chanson également !
    Bon week-end,
    Amitiés 😘

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci beaucoup Colette,
      Je te souhaite un beau samedi
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  6. Sabrina P. dit :

    Top ! J’aime ta création et la chanson, ça donne envie de dire m… en effet, et d’aller se balader ! Au moins 1 heure… Belle journée, et merci pour ce coup de pied 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Sabrina,
      Oui, il nous faut prendre un peu l’air, respirer à pleins poumons.
      Merci de tes mots
      Amitiés
      John

      Aimé par 2 personnes

  7. ramrock dit :

    A reblogué ceci sur Ramrock's Bloget a ajouté:
    #Música #Music

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s