My anger, my friend, my sister…

(Réédition)

MA COLERE, MON AMIE, MA SOEUR

Ma colère, mon amie, ma sœur, ne reste pas là plantée à ne rien faire. Va-t-en rejoindre d’autres têtes ou d’autres cœurs que tu pourras enserrer violemment jusqu’à l’asphyxie. Je ne veux plus être ton hôte ni même ton compagnon de route : je ne partagerai plus le pain avec toi, plus rien ! Tu en as trop fait, tu m’en as trop fait.

Tu pénètres en moi par tous les pores de la peau sans jamais vouloir ressortir. Tu te loves au plus profond de mon être comme le serpent, toujours espérant la moindre étincelle pour surgir – tel un prédateur féroce guettant sa proie. Tu ronges les esprits à l’acide de ton amertume, dissous la paix dans un ouragan de furie et détruis tout sur ton passage. Quelle mauvaise conseillère tu fais ! Tu altères tout discernement et tout sens de la proportion, de la mesure et de la tempérance…

Il me faut avancer et toi…, tu me retardes. Il me faut aimer et toi…, et toi tu cherches à prendre toute la place. Il me faut sourire à la vie, au bonheur, et toi…, tu ne désires que le conflit, la guerre et le déchirement intérieur. Il me faut vivre avec douceur et toi…, tu n’es que crispation, chaleur sur mes temps et douleur sur tout mon corps. Il me faut espérer en demain et toi…, toi aujourd’hui, tu n’es que mort de l’esprit.

Alors ce soir, nos chemins se séparent : il y a toujours un temps dans une existence où les choses se font et se défont au gré des courants contraires. Et ce moment est arrivé pour nous. Notre histoire arrive à son terme. Cio bella !

Moi ? Et bien moi, je choisis la paix de l’âme et de l’esprit, celle qui t’amène doucement, tranquillement à la quiétude, celle qui te prend par la main afin de te montrer comment avancer à la rencontre de qui tu es – deviens ce que tu es – , celle qui te fait espérer en l’autre. Je choisis l’amitié plutôt que la sécheresse de ton puits sans fond, là où tu sculptes jour après jour les rides de mon front. Ce soir, je choisis la paix.

La paix ! La paix ! La paix ! Et rien que la paix !

Se ipsum vincere

John Ibonoco

MY ANGER, MY FRIEND, MY SISTER.

My anger, my friend, my sister, don’t just stand there and do nothing. Go and join other heads or other hearts that you will be able to enclose violently until asphyxiation. I don’t want to be your guest or even your travel companion any more: I will no longer share bread with you, nothing more! You have done too much, you have done too much for me.

You penetrate me through every pore of my skin without ever wanting to come out. You love yourself in the depths of my being like a snake, always hoping for the slightest spark to appear – like a ferocious predator waiting for its prey. You gnaw the spirits with the acid of your bitterness, dissolve peace in a hurricane of fury and destroy everything in your path. What a bad counsellor you are! You are altering every discernment and every sense of proportion, measure and temperance…

I need to move forward and you… you’re delaying me. I need to love and you… and you’re trying to take up all the space. I need to smile at life, at happiness, and you… you only want conflict, war and heartbreak. I need to live with gentleness, and you…, you’re nothing but tension, warmth on my time and pain all over my body. I must hope for tomorrow and you… you today are nothing but death of spirit.

So tonight, our paths part: there is always a time in an existence when things are done and undone at the whim of opposing currents. And that time has come for us. Our story is coming to an end. Cio bella!

I? well, I choose peace of soul and spirit, the one that brings you gently, quietly to peace, the one that takes you by the hand to show you how to go forward to meet who you are – become what you are -, the one that makes you hope in the other. I choose friendship rather than the dryness of your bottomless well, where you carve the wrinkles of my forehead day after day. Tonight I choose peace.

Peace! Peace! Peace! Peace! Peace! Peace! Peace! And nothing but peace!

Se ipsum vincere

John Ibonoco

34 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Phédrienne dit :

    Choix partagé et Ô combien !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Phédrienne.
      Porte-toi bien…
      Amitiés
      John

      J'aime

  2. gibulène dit :

    difficile agitur !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Hélène,
      Je n’ai pas de notions de latin, si agitur est un bien du latin. 😊

      Aimé par 1 personne

      1. gibulène dit :

        allons bon ! toutes mes excuses ! comme tu avais mis se ipsum vincere que j’ai traduit pas « se vaincre soi-même » je t’ai répondu « difficile à réaliser » 😀 bonne soirée John bisous

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Oui, tu as raison.
          Se vaincre soi-même est une devise que j’ai pu lire pendant des mois tous les matins.
          En fait, je connais mieux le grec.
          Amitiés
          John

          Aimé par 1 personne

        2. gibulène dit :

          comme ils disent dans l’Armée de l’Air : Citius, Altius, Fortius (plus vite, plus haut, plus fort)…. mon latin est trèèèèèèès loin mais j’ai quelques séquelles.

          Aimé par 1 personne

        3. ibonoco dit :

          Belle maxime Hélène,
          Je vois que tu as de vieilles séquelles mais c’est plutôt bien.

          Aimé par 1 personne

  3. Maux&Cris dit :

    La colère est un poison pernicieux qui empêche de vivre ! La paix est une stratégie gagnante !

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      J’en suis certain et la conserver n’est pas toujours évident. Un vrai travail.
      Merci de tes mots
      John

      Aimé par 1 personne

  4. Lazuli Biloba dit :

    Oui, bien sûr, la paix, la quiétude… mais que font-elles de l’altruisme, de la révolte légitime soulevée par l’injustice ? Dilemme insupportable qui ne m’empêche pas d’apprécier ce beau récit de divorce. Danielle

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Danielle,
      Chercher la paix intérieure ne veut pas dire rester fermer au monde qui nous entoure. Au contraire. La recherche de la paix intérieure permet peut-être de moins céder à sa propre colère et ainsi de rester un humain parmi les humains.
      Et rester humain c’est aussi être révolté contre toutes formes d’injustice.
      Bonne soirée Danielle
      John

      Aimé par 1 personne

      1. Lazuli Biloba dit :

        Cher John, Il me faudra encore beaucoup « grandir » pour arriver à cette sagesse. Belle journée, Danielle

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Bonjour Danielle,
          Le tout c’est d’arriver à vivre en ne nous éloignant pas trop de ce que nous sommes (selon moi).
          Belle journée également
          John

          Aimé par 1 personne

  5. iotop dit :

    Bon jour John,
    Le choix entre vivre et mourir … « Va-t-en rejoindre d’autres têtes ou d’autres cœurs que tu pourras enserrer violemment jusqu’à l’asphyxie »… tout est là … un texte mordant, et pour cause …
    Bonne journée avec Soleil, John.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Max-Louis,
      Oui, ce sont souvent les premiers effets de la colère sur le corps : une horreur dévastatrice.
      Belle soirée avec de la chaleur.
      John

      J'aime

  6. charef dit :

    C’est tellement vrais. J’adhère et je partage ce magnifique pamphlet ; Merci pour ce partage John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci de tes mots Charef
      Belle soirée
      John

      Aimé par 1 personne

  7. Beau texte sur le combat pour retrouver la paix après la colère!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine,
      Bonne soirée
      John

      Aimé par 1 personne

  8. Belle déclaration de désamour à ta colère !
    Belle journée tout en Paix, John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jean-Louis.
      Mon chemin est encore long.
      Belle soirée en paix également.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  9. Très beau texte. Le message est clair et la colère proportionnée au mal être
    La paix on y aspire tous un peu 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci de tes mots Gyslaine.
      Belle journée 😊
      John

      Aimé par 1 personne

  10. Christian dit :

    Une bonne paix vaut de loin toutes les colères qui ne tiennent pas, la paix que l’on installe durablement n’est qu’un bienfait pour soi et pour les autres.
    Bonne soirée John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Christian,
      Tes paroles font écho à mes propres recherches en la matière. La paix pour vivre avec et parmi les autres…
      Belle journée Christian
      John

      J'aime

  11. La colère peut permettre de tenir mais ça use l’âme, tu fais le bon choix avec l’ataraxie chère aux Grecs John. Merci pour ce texte fort ! 😊

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Frédéric,
      J’essaie de tendre vers cette quiétude de l’âme, mais de nombreux efforts seront encore nécessaires.
      Belle journée Frédéric
      John

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que c’est le travail de tout une vie. Je tends moi aussi vers cela avec des hauts et des bas.. plus de haut d’ailleurs depuis que j’approche de la quarantaine. Je ressens une forme d’apaisement.
        Belle journée à toi John 😊

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Tu as bien raison. Il s’agit bien du travail de toute une vie. Et même celle-ci n’y suffira pas pour moi. Mais peu importe, le tout c’est de travailler sur le chemin que l’on a choisi. L’apaisement vient avec le temps, et la peine n’est souvent pas bien loin. Mais l’apaisement, quelle richesse intérieure !! 😊
          Belle soirée Frédéric
          John

          Aimé par 1 personne

  12. Lou dit :

    Je me reconnais un peu dans ce texte, la colère peut parfois être très (trop) puissante… J’aime beaucoup la musique aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Lou.
      La colère peut même nous dévorer. 😊
      Quant à la musique, c’est un beau duo. La chanteuse fait partie du groupe The B-52’s. Il s’agit de Kate Pierson.

      Aimé par 1 personne

  13. Choisir la paix ! Voilà un choix peut être difficile mais courageux. Pour ma part je ne connais guère la colère qui m’a visité 4/5 fois seulement dans ma vie mais comme une tempête que rien n’arrête.
    Belle et douce journée John et amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Catherine,
      La colère est un incendie que l’on peine à éteindre et qui ravage tout sur son chemin, même les plus belles choses.
      Belle soirée Catherine
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s