Innkeeper, a drink!

 

 

Tavernier, à boire ! Ma soif ne peut point attendre !
Qu’on me serve donc de ce doux nectar empoisonné
Qui paraît-il parfume tant et tant de vers erronés
Par sa maléfique aisance à s’épandre sur nos têtes
En quête d’infini et d’absolue liberté…

Oui ! Ce nectar me rendra fou ! Et alors ? j’m’en fous !
J’ai soif de vie, d’amour, de tendresse et d’évasion
J’ai soif d’Eden, de pensées sans détour ni contour
M’enivrant allègrement vers des rivages oubliés
Sans retour, sans aucun retour…
…Et depuis longtemps oubliés.

J’ai soif, j’ai soif, j’ai soif… j’ai soif !
J’ai soif de toi, j’ai soif de joie et de vie,
J’ai soif d’envies, de passions, de désirs, de plaisirs,
J’ai soif de pluie sur mes joues un soir d’été,
De chaleur dans tes bras, ma tête sur ta poitrine,
Et les battements de ton cœur déposés un à un
Dans le creux de mon oreille…

Allons tavernier ! Sers-moi donc et laisse-moi à présent !
Laisse-moi à mes tristes souvenirs et jours heureux
Laisse-moi partir à la dérive, loin, très loin d’ici…
Laisse-moi vivre et revivre ces instants
Où seul un de tes regards suffisait
A faire entrer à nouveau en moi la vie,
Ma vie lavée de toute fatigue et usure
Infligées par une époque qui ne me voyait déjà plus…

Tavernier, à boire ! Ma soif ne peut plus attendre !

John Ibonoco (1991)

 

 

Innkeeper, a drink! My thirst cannot wait!
Let me be served this sweet poisonous nectar…
Who seems to be perfuming so many false verses
By his evil ease of spreading over our heads…
In search of infinity and absolute freedom…

Yes! That nectar will drive me crazy! So what? I don’t care!
I’m thirsty for life, love, tenderness and escape.
I thirst for Eden, for thoughts without detour or contour…
Drunk merrily to forgotten shores
No return, no return at all…
…and long since forgotten.

I’m thirsty, I’m thirsty, I’m thirsty, I’m thirsty!
I thirst for you, I thirst for joy and life,
I thirst for cravings, passions, desires, pleasures,
I’m thirsty for rain on my cheeks on a summer’s night,
Warmth in your arms, my head on your chest,
And the beating of your heart deposited one by one
In the crook of my ear…

Innkeeper, a drink! ! Serve me and leave me now!
Leave me to my sad memories and happy days…
Let me drift away, far, far away from here…
Let me live and relive these moments
Where just one look from you was enough
To bring life back into me,
My life washed of all fatigue and wear
Inflicted by a time that no longer sees me…

Innkeeper, a drink! My thirst can’t wait any longer!

John Ibonoco (1991)

 

26 commentaires Ajouter un commentaire

  1. gibulène dit :

    As-tu étanché cette soif depuis John ? beau texte. Bon après midi

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Hélène,
      Ça dépend des périodes.
      Mais je pense que cette soif est comme un puits sans fond.
      Bel après-midi Hélène
      John

      Aimé par 1 personne

  2. princecranoir dit :

    As tu trouvé le chemin du Whisky bar ? (mais non, suis-je bête, ils sont tous fermés…)
    On croirait une chanson de Pogues, éclaboussée du pins du Comédien.
    Joli cocktail.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci à toi.
      Et j’adore aussi les Pogues, ce coté à la fois punk et qui s’origine dans la tradition et culture irlandaise…
      A boire !!!

      Aimé par 1 personne

  3. pvcann dit :

    The unrelenting thirst of life, wonderful lines.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      That’s exactly right.
      Thank you and take Care.
      John

      Aimé par 1 personne

      1. pvcann dit :

        My pleasure, thank you – stay safe, Paul

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Of course.
          Thank you Paul.
          John

          Aimé par 1 personne

  4. Joli poème sur l’envie de boire!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine

      J'aime

  5. Lazuli Biloba dit :

    Les chants désespérés ont les chants les plus beaux, cependant… « une époque qui ne me voyait déjà plus… » cette triste époque qui ne voit que les « winners » est en train de mourir non de soif mais d’hubris. Peut-être nous retrouverons-nous sur les rivages oubliés…

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      La juste proportion et la démesure sont deux manières de vivre. Peut-être existe-t-il encore quelques rivages pour des espèces en voie de disparition ?
      Merci de vos mots.
      John

      Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Très bien Jean-Louis, j’te sers un p’tit verre.

      J'aime

  6. marie dit :

    bonjour John, c’est très joliment écrit cette soif de l’Autre , j’aime beaucoup Bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bisous Marie,
      Je te remercie.
      Passe une belle soirée
      Amitiés
      John

      J'aime

  7. Dominique dit :

    Une petite absinthe en l’absence de ses regards ?

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Pourquoi pas !

      J'aime

  8. juliette dit :

    je savais bien que tu étais un Long John épicé

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Un pur Scotch ou Bourbon

      J'aime

  9. iotop dit :

    Bon jour John,
    Un texte qui a de la « gueule » de ce relief qui s’impose aux multiples nuanciers puissances … bref, j’adore … 🙂
    Merci pour ce partage, tchin ! 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jean-Louis
      J’apprécie le compliment 😊.
      Bonne soirée à toi.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  10. colettedc dit :

    Entraînante, cette chanson !
    Bon week-end John,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Colette et très bon week-end.
      Amitiés 😊
      John

      Aimé par 1 personne

  11. Il est très beau ton poème John, non pas écrit sur la soif de boire mais sur la soif de vivre … enfin c’est ce qu’il me semble ! Belle nuit. Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Catherine,
      Oui, il s’agit bien de cette soif de vivre que nous portons en nous jusqu’à notre propre fin et parfois avec acharnement.
      Beau dimanche
      Prends soin de toi.
      Amitiés
      John

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s