A DREAM WITHIN A DREAM

le

 

UN RÊVE DANS UN RÊVE

Tiens ! ce baiser sur ton front ! Et, à l’heure où je te quitte, oui, bien haut, que je te l’avoue : tu n’as pas tort, toi qui juges que mes jours ont été un rêve ; et si l’espoir s’est enfui en une nuit ou en un jour, – dans une vision ou aucune, n’en est-il pour cela pas moins PASSÉ ? Tout ce que nous voyons ou paraissons n’est qu’un rêve dans un rêve.

Je reste en la rumeur d’un rivage par le flot tourmenté et tiens dans la main des grains du sable d’or – bien peu ! encore comme ils glissent à travers mes doigts à l’abîme, pendant que je pleure – pendant que je pleure ! Ô Dieu ! ne puis-je les serrer d’une étreinte plus sûre ? Ô Dieu ! ne puis-je en sauver un de la vague impitoyable ? Tout ce que nous voyons ou paraissons, n’est-il qu’un rêve dans un rêve ?

Traduction de Stéphane Mallarmé, Les poèmes d’Edgar Poe, Posie, Éditions Gallimard, 1982.

UN RÊVE DANS UN RÊVE

Ce baiser sur le front, prends-le ! Et avant de te quitter, laisse-moi te faire au moins cet aveu : Tu ne te trompes pas, toi qui supposes que mes jours ont été un rêve. Mais que l’espoir se soit envolé au bout d’une nuit ou au bout d’un jour, — qu’il m’ait donné ou non une seule illusion, en a-t-il moins disparu pour cela ? Tout ce que nous voyons, comme tout ce que nous semblons, n’est qu’un rêve dans un rêve.

Je me tiens sur une rive tourmentée par le ressac, la mer mugit autour de moi et ma main renferme des grains du sable d’or de la plage : bien peu ! mais comme ils glissent entre mes doigts jusqu’à l’abîme, tandis que je pleure, tandis que je pleure ! Ô Dieu, ne saurais-je les retenir dans une étreinte plus ferme ? Ô Dieu, ne puis-je en sauver un, un seul, de la vague insensible ? Tout ce que nous voyons, comme tout ce que nous semblons, n’est-il qu’un rêve dans un rêve ?

Traduction de Traduction par William Little Hughes. Contes inédits, Jules Hetzel, 1862 (p. 308-309).

A DREAM WITHIN A DREAM

Take this kiss upon the brow !
And, in parting from you now,
Thus much let me avow —
You are not wrong, who deem
That my days have been a dream ;
Yet if hope has flown away
In a night, or in a day,
In a vision, or in none,
Is it therefore the less gone ?
All that we see or seem
Is but a dream within a dream.

I stand amid the roar
Of a surf-tormented shore,
And I hold within my hand
Grains of the golden sand —
How few! yet how they creep
Through my fingers to the deep,
While I weep — while I weep !
O God! Can I not grasp
Them with a tighter clasp ?
O God! can I not save
One from the pitiless wave ?
Is all that we see or seem
But a dream within a dream ?

Edgar Allan Poe (1809 – 1849), poète, romancier, nouvelliste, critique littéraire, dramaturge et éditeur américain notamment traduit de l’anglais en français par Charles Baudelaire et Stéphane Mallarmé.

19 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ah, Mallarmuche, un de mes poëtes (sic) préféré. Mais alors Edgar Allan Poe traduit par Mallarmé… La comparaison des traductions du Corbeau par Baudelaire et par Mallarmé est très intéressante également.
    Pour ceux que cela intéresse, il y a mon billet sur Mallamré et l’opéra:
    https://toutloperaoupresque655890715.wordpress.com/2018/05/14/stephane-mallarme/

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci de tes précisions. Je regarderai celles-ci ainsi que ton billet.

      J'aime

  2. Il est magnifique ce rêve dans le rêve! Nous sommes si peu de choses finalement, si vulnérables, si fragiles… Et c’est dans des expressions telles celle-ci que l’on retrouve toute l’humanité de l’être, un être dans toute sa nudité, sa vulnérabilité, sa fragilité si touchant, si émouvant… et l’on se prend à espérer à nouveau, à croire en lui…, et on aura raison de le faire parce qu’il est capable d’offrir le beau, la lumière qu’il y a en lui… et ce sable d’or qui s’échappe irrémédiablement et qu’on aimerait saisir d’une étreinte plus sûre… le temps qui passe, impassible rendant presque bouleversante cette tentative vaine de vouloir l’arrêter… Un extrait si beau, si sensible et si profond… Merci Ibonoco.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci à vous. Nous ne faisons que passer dans le temps. J’essaie parfois de le ralentir sans succès. Alors il faut bien vivre avec ce que l’on ressent et ce n’est pas toujours évident. Heureusement qu’il reste en quelque coin de l’âme un oasis de quiétude, un asile hors du temps.

      Aimé par 1 personne

      1. Oh, il nous faudarit plusieurs vies pour pouvoir faire tout ce dont on rêve, mais enfin… oui cette oasis est là et c’est une chance de s’y lover de temps à autre pour y rêver à loisir et hors du temps comme vous le dites. Bonne soirée Ibonoco.

        Aimé par 1 personne

      2. ibonoco dit :

        Très bonne soirée. Merci de vos mots… justes.

        Aimé par 3 personnes

  3. gibulène dit :

    Des matriochkas de rêve en quelque sorte ! il serait intéressant de voir comment nous, simples lecteurs, nous nous en sortirions avec cette traduction……..

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Oui, avec différentes sensibilité de lecture.
      C’est bien vu. 🙂

      Aimé par 3 personnes

  4. juliette dit :

    j’aime beaucoup Edgar Poe , si romantique , tragique , aux écrits si puissants !
    Merci pour ce poème que je ne connaissais pas 😊

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Il est très beau et traduit en deux versions françaises, cela montre également les libertés que prennent les traducteurs. C’est un exercice difficile.
      🙂

      Aimé par 2 personnes

  5. C’est si beau ! merci pour ce partage 🙂

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Frédéric de partager ton ressenti.🙂

      Aimé par 3 personnes

  6. Je vois double, je vois triple. Je vois trouble. Mais non, tu rêves ! Ah, bien, bien. Tout ça n’est donc qu’un rêve. Merci pour ces rêves dédoublés, mis en abyme.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Oui, je sais que l’on voit triple mais les mots ici donnent aux phrases des sens plus ou moins doux…

      J'aime

  7. Et pour ne pas se perdre ( ou pour mieux s’y perdre) … lire à voix haute… le rêve !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonne journée à toi. Je vais donc essayer de ne pas trop le perdre

      Aimé par 1 personne

      1. Bonne journée également 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s