The other as he becomes

le

 

 

Alain Bashung – Madame rêve

L’AUTRE COMME IL DEVIENT

Prendre l’autre « comme il est », avec ses qualités et ses défauts, voilà un enseignement quasi dogmatique bien répandu chez les psychologues ou dans la science du management d’aujourd’hui.

Prendre l’autre tel qu’il est, avec son vécu, avec les métaux lourds de son cœur, avec sa vie, sa maison, ses livres, sa musique, ses habits à la pelle, sa peur de dormir dans la chaleur écrasante de la ville….

Prendre l’autre tel qu’il est, voilà une belle garantie, la nouvelle assurance-vie du bonheur.

Prendre l’autre tel qu’il est, tu me dis que c’est admettre que l’autre soit un autre, que c’est accepter les contours de sa personne ; les docteurs es-amour disent même que reconnaître la liberté de l’autre serait le grand secret de l’amour éternel.

Prendre l’autre comme il est, dit comme cela, c’est au final à prendre ou à laisser m’dame ! Les jeux sont faits, rien ne va plus…

Alors moi je te prends comme tu es, je ne te prends pas pour un autre, c’est toi que j’aime.

Et, je veux te prendre pour un « nôtre », pour un des nôtres, pour un mien.

Je veux te prendre pour celui qui laissera un jour pénétrer dans les pores de son cœur et de son esprit les micro particules d’amour qui viendront de mon moi profond.

Je veux te donner mon être comme il est, comme il a été et comme il sera et ce n’est pas du deuxième choix.

Je veux me perdre dans la confluence de nos êtres qui fera enfin, de l’un et de l’autre, nous.

Je te prendrai comme tu deviens.

IBANCA le 9 août 2016

Alain Bashung – Madame rêve

THE OTHER AS HE BECOMES

To take the other as he is, here is a beautiful guarantee, the new life insurance of happiness.

To take the other as he is, you tell me that it is to admit that the other is another, that it is to accept the contours of his person; the Doctors of love even say that to recognize the freedom of the other would be the great secret of eternal love.

To take the other as he is, said like that, it is in the end to take or to leave, ma’am! All bets are off, nothing goes anymore…

So I take you as you are, I don’t take you for someone else, it’s you that I love.

And I want to take you for one of us, for one of mine.

I want to take you for the one who will one day let the micro particles of love that come from my deepest self penetrate the pores of his heart and mind.

I want to give you my being as it is, as it has been and as it will be and it is not second best.

I want to lose myself in the confluence of our beings that will finally make us, one and the other.

I will take you as you become.

IBANCA August 9, 2016

 

 

 

 

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je me souviens de ce texte que j’avais beaucoup aimé!
    Un plaisir de le relire

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      J’aime beaucoup cet auteur que je remets à l’honneur. Son recueil est tout simplement sublime

      Aimé par 1 personne

  2. colettedc dit :

    C’est le travail de toute une vie !!!
    Bonne journée John,
    Amitiés 😘

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,

      Et les femmes connaissent leur conjoint.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s