We are not suckers!

le
Donna Summer – I Feel Love 

Lyon, entre la Presqu’île (2ème arrondissement) et la place des Terreaux (1er arrondissement), un samedi après-midi de juin où plus de quinze mille personnes déambulent dans les rues – entre 12 et 18 heures – en brandissant des drapeaux arc-en-ciel, symboles d’une fierté retrouvée, symboles d’une lutte contre les violences et discriminations homophobes et transphobes.

La joie, le beau temps et la chaleur sont au rendez-vous… et c’est tant mieux ! après tant de mois à rester cloîtrer chez soi, à gamberger dans le noir des longues soirées d’hiver ou à ne faire que de simples allers-retours entre son domicile et son bureau : présentiel oblige… Mais aujourd’hui, il fait bon, il fait beau ! Et toute cette cohue bigarrée qui se répand allègrement sur le pavé brûlant de la capitale des Gaules balaye d’un revers de la main les mauvais jours pour ne laisser place qu’à la gaîté, à la fête, à l’instant présent. Vers 18 heures, toutes les terrasses sont bondées : ça parle, ça crie, ça rigole, ça siffle, chante, trinque.

Et des terrasses, il y en a ! La nouvelle municipalité a su convertir la crise liée à la Covid-19 en augmentant le nombre et la surface des terrasses des cafés, bars et restaurants. On ne stationne plus mais on peut boire toute l’année en terrasse ! Pourquoi pas ? Il suffit de le prendre le pouls de l’ambiance du bar La Chapelle pour comprendre qu’enfin, un retour de vie « à la normale » est possible : une parenthèse d’insouciance dans un monde où tout paraît de plus en plus normé, contraint et contraignant…

Pour autant, si pendant cette crise sanitaire, les restaurateurs, commerçants, cafetiers, patrons de boîtes de nuit, cinémas, musées, spectacles, festivals ont tous soufferts et qu’aujourd’hui, certains « propriétaires de terrasses » de bars et de cafés retrouvent un bon niveau de chiffre d’affaire, d’autres n’ont toujours rien compris et prennent toujours le client pour un con, un pigeon à qui l’on peut mal parler.

Quai de la Pêcherie, à l’angle de la rue de la Platière, il est un bar de ce genre-là ouvert déjà depuis quelques décennies. Bien placé, il offre une belle terrasse tout en permettant de recevoir de nombreux clients à l’intérieur. Mais, faudrait-il encore avoir un certain savoir-faire en la matière. Les tables sont sales voire crades, mal nettoyées, on attend une heure avant que l’on daigne prendre votre commande – et après avoir fait semblant de ne pas vous voir. La serveuse est désagréable, vraiment désagréable et vous répondra sur un ton désinvolte « qu’au lieu d’attendre une heure, il fallait partir. »

Alors, que doit-on dire ou répondre à ce genre d’établissements ? « Non messieurs, mesdames les tenanciers de tiroirs-caisses, oeuvrez donc comme vos confrères de La Chapelle. Faites des affaires mais soyez accueillants, professionnels, propres et exigeants avec votre personnel : être serveur ou barman est un métier qui s’apprend tout comme être le gérant d’un bar ou d’une brasserie. Alors, n’oubliez pas qu’un client n’est pas un pigeon… surtout en cette période de pandémie. »

John Ibonoco

Donna Summer – I Feel Love 

Lyon, between the Presqu’île (2nd arrondissement) and the Place des Terreaux (1st arrondissement), on a Saturday afternoon in June, more than fifteen thousand people stroll through the streets – between 12 and 6 pm – brandishing rainbow flags, symbols of a rediscovered pride, symbols of a fight against homophobic and transphobic violence and discrimination.

The joy, the good weather and the warmth are there… and it’s so much better! After so many months of staying at home, thinking in the dark of the long winter evenings or just going back and forth between home and office: it’s a must… But today, the weather is good, it’s beautiful! And all this multicolored crowd that spreads cheerfully on the hot pavement of the capital of Gaules sweeps away the bad days to leave only room for cheerfulness, for the party, for the present moment. Around 6 pm, all the terraces are packed: people talk, shout, laugh, whistle, sing, drink.

And there are plenty of terraces! The new municipality has managed to convert the crisis linked to Covid-19 by increasing the number and surface area of the terraces of cafés, bars and restaurants. You can’ t park anymore but you can drink all year long on the terrace! Why not? It is enough to take the pulse of the atmosphere of the bar La Chapelle to understand that finally, a return of life « to normal » is possible: a parenthesis of insouciance in a world where everything seems more and more standardized, constrained and constraining…

However, if during this health crisis, restaurant owners, shopkeepers, cafe owners, nightclub owners, cinemas, museums, shows, festivals have all suffered and today, some « owners of terraces » of bars and cafes find a good level of turnover, others have still not understood anything and still take the customer for an idiot, a sucker to whom one can speak badly.

Quai de la Pêcherie, at the corner of rue de la Platière, there is a bar of this kind that has been open for several decades. Well placed, it offers a beautiful terrace while allowing to receive many customers inside. But, it would be necessary to have a certain know-how in the matter. The tables are dirty, even filthy, poorly cleaned, and you have to wait an hour before someone deigns to take your order – and after pretending not to see you. The waitress is unpleasant, really unpleasant and will answer you in a casual tone « that instead of waiting an hour, you should have left. « 

So, what should we say or answer to this kind of establishment? « No, ladies and gentlemen, »the cash register owners », work like your colleagues at La Chapelle. Do business but be welcoming, professional, clean and demanding with your staff: being a waiter or a bartender is a job that can be learned just like being the manager of a bar or a brasserie. So remember, a customer is not a sucker…especially in this time of pandemic. « 

John Ibonoco

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Des déceptions… certains ne sont pas trop accueillants, tant pis pour eux !

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Tu as raison : tant pis pour eux et c’est pour cela que j’épingle ce bar dans mon article.

      Aimé par 2 personnes

  2. juliette dit :

    bientôt la fête de la zique 😀 sans aller au bar 🎶🎶🎶

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Trop tard !!! 🤣

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour John .

    Chez moi aussi des places de parkings sont remplacées par des terrasses. Je trouve ça super bien , sauf que boire un pot ou même manger avec les voitures, et les piétons qui passent trop près des tables ce n’est pas franchement l’idéal , il aurait mieux valu élargir les zones piétonnes .
    Mais l’idée est bonne .
    Amitiés .
    Chris .

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Je pense qu’il y aura de graves incidents ou accidents, l’alcool aggravant la situation.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  4. Oui, certains cafetiers ont encore des efforts à faire pour soigner leurs clients.
    Bonne fin de journée, John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Jean-Louis,
      En effet, et la marge de progression est grande en ce qui les concerne. Heureusement que la majorité des établissements savent bien recevoir.
      Belle soirée.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  5. Filimages dit :

    Voilà une publicité sûrement méritée mais à la portée limitée.
    Un petit commentaire dans les avis Google aura plus d’effets, en bien comme en mal. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Certainement, le but ici n’est pas de mettre un avis sur Google pour « descendre » un établissement mais de rendre compte à un moment donné d’une situation. 😃

      Aimé par 1 personne

  6. Sandra dit :

    Ein interessanter Beitrag, aus dem ich sicher etewas mitnehmen kann, vielleicht auch für meine Webseite. Danke. (-:

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Guten Abend Sandra, Vielen Dank für Ihr Interesse an meiner Seite. Ich wünsche Ihnen einen schönen Abend. John

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s