LOVELESS LOVE

le

« Avec le beau Serge, l’Amour sera toujours au rendez-vous… L’amour fou, l’amour furtif, l’amour désespéré, l’amour de la chair et l’amour sans amour, celui qui n’a plus de nom, celui dont les contours s’effacent très vite pour ne laisser place qu’au vide sentimental… »

Ibonoco

 

AMOUR SANS AMOUR

 

 

Combien j’ai connu
D’inconnues
Toutes de roses dévêtues
Combien de ces fleurs
Qu’on effleure
Et qui s’entrouvrent puis se meurent
Que de larmes et de colliers
Au pied de mon lit ont roulé
Que de comédies que d’ennuis
Pour de si frôles pierreries

Amour sans amour
L’amour sans amour
Et sans visage
Sans illusion sans orage

Amour de collège,
Comment ai-je
Pu oublier tes sortilèges ?
L’amour au hasard
D’un regard
T’a effacée de ma mémoire
Du jardin que j’ai saccagé,
Il ne reste rien
Je le crains
Que ronces mortes sans parfum

Amour sans amour
Rien n’est plus triste,
Mais qui sans amour
Existe?
Combien j’ai connu
D’inconnues
Toutes de roses dévêtues

Lucien Ginsburg dit Serge Gainsbourg (1928 – 1991), in Mon propre rôle I, Folio, Editions Denoël, 1987,1991, est un célèbre auteur-compositeur-interprète mais aussi poète, pianiste, artiste peintre, scénariste, metteur en scène, écrivain, acteur et cinéaste français, fils d’immigrants russes juifs. Durant la guerre, la famille Ginsburg est déchue de la nationalité française. Après la libération, Serge Gainsbourg, en échec scolaire, quitte le lycée Condorcet peu avant le bac pour s’inscrire ensuite aux Beaux-Arts… Boris Vian sera pour lui un véritable révélateur lorsqu’il le verra se produire au cabaret Milord l’Arsouille. Embauché par Francis Claude, directeur du cabaret, il interprétera son propre répertoire dont Le Poinçonneur des Lilas…

 

 

 

« With handsome Serge, Love will always be there… Crazy love, stealthy love, desperate love, love of the flesh and love without love, the love without a name, the love whose contours quickly fade away to make way for nothing but sentimental emptiness… »

Ibonoco

 

LOVELESS LOVE

 
How much I’ve known
Unknowns
All of them roses stripped
How many of these flowers
Let’s touch
And then they open up and die.
So many tears and necklaces
At the foot of my bed rolled
So much comedy and so much trouble
For so many stones

Love without love
Love without love
And without a face
Without illusion without storm

High School love,
How did I
Could you forget your spells?
Random love
At a glance
Erased you from my memory
From the garden I trashed,
There’s nothing left
I’m afraid so.
That dead brambles without perfume

Love without love
Nothing is sadder,
But who without love
Does it exist?
How many I’ve known
Unknowns
All of them roses stripped

Lucien Ginsburg, known as Serge Gainsbourg (1928 – 1991), in in Mon propre rôle I, Folio, Editions Denoël, 1987,1991, is a famous singer-songwriter but also a poet, pianist, painter, screenwriter, director, writer, French actor and filmmaker, son of Russian Jewish immigrants. During the war, the Ginsburg family lost French nationality. After the liberation, Serge Gainsbourg, who had failed at school, left the Lycée Condorcet shortly before the baccalaureate to enrol at the Beaux-Arts. Boris Vian was to be a real revelation when he saw him perform at the Milord l’Arsouille cabaret. Hired by Francis Claude, director of the cabaret, he will perform his own repertoire including Le Poinçonneur des Lilas…

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Beau texte, un peu désabusé, déçu…

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Un texte de ses débuts

      Aimé par 1 personne

  2. Il y a tant de sortes d’amour qu’il faudrait presque inventer d’autres mots. Merci pour ce beau texte sur Gainsbourg John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Catherine,
      Gainsbourg était aussi un vrai poète et ses textes le rappellent.
      Belle soirée d’été
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  3. colettedc dit :

    Il y a tant et tant de degrés, dans l’amour !!!
    Bon jeudi John,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Oh que oui !!!
      Bon jeudi Colette.Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

    2. ibonoco dit :

      Oh que oui Colette !!! L’AMOUR ou les amours, le grand, le petit, celui qui est universel, divin, tragique…
      Beau jeudi Colette
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s