Lucien is back

le

 

 

A mon ami Lucien

« Je me suis battu, encore et encore, à chaque instant, à chacune de mes respirations, difficiles, irrégulières et tièdes, avec ce tube qui me transperce et me brûle l’œsophage apportant à mes poumons cette énergie vitale qui me manque tant aujourd’hui… »

Je ne voulais pas mourir mais j’avais en tête – comme une petite ritournelle, un petit refrain entêtant qui s’incruste profondément dans chaque neurone de mon cerveau – cette citation d’Emil Cioran : « Si la mort n’avait que des côtés négatifs, mourir serait un acte impraticable. » Au diable la mort et ses côtés positifs ! Moi je voulais vivre ! Juste vivre au moins un jour de plus ! Alors, je me suis accroché. Je me suis accroché à tout, à rien, à chaque petit battement faiblard de mon cœur, à cette vague impression lointaine de flotter entre deux mondes où rien n’est encore définitif : ni la vie ni la mort, ni les rêves ni les cauchemars, à cette main de l’infirmière qui serrait chaleureusement la mienne et que je ressentais comme un appel à la vie du fond de mon coma, à vous, à toutes vos pensées qui parvenaient jusqu’à moi, celles de mes sœurs, mes frères, mes amis et tant d’autres belles âmes. La vie est un combat, je l’avais compris il y a bien des années pendant des opérations militaires, mais aujourd’hui, tout recommençait et cette fois-ci, il n’y avait plus les copains. C’était moi face à la mort, la grande faucheuse.

Et puis un jour de mai, un jour comme un autre, un jour où j’étais encore dans la nuit, où il faisait bien noir autour de moi et en moi, ma fièvre est tombée, d’un coup, comme ça. Elle s’est barrée sur la pointe des pieds, et après plus de trois semaines de voyage vers la mort, j’ai rebroussé chemin et je suis sorti du coma. Mais je la sentais encore rôder tout autour de moi, capricieuse, insatisfaite, mauvaise joueuse, toujours essayant de m’envelopper dans son linceul pour m’emporter avec elle loin de vous. J’étais encore très faible sous respiration artificielle, intubé, mes poumons au bord de l’asphyxie et moi, un pied dans la tombe et l’autre soutenu hors du trépas par vous tous. Et j’entendais cette voix qui me disait sans cesse que plus jamais je ne mettrai un genou à terre, un Homme vit debout et meurt debout ! Je ne plierai pas aujourd’hui devant la Covid-19 !

Aujourd’hui, je ne peux toujours pas parler mais j’entends et peux bouger un peu mes bras. Ça va mieux et même si l’on me dit : « Lucien, tu es une force de la nature… », je sais que je reviens de loin, de très loin et que d’ailleurs, j’ai encore cette putain d’infection aux poumons qui me brûle de l’intérieur. Putain, ça fait mal ! Putain de grippette ! mais bon, plus de septicémie.

A présent que l’on m’a désintubé, une trachéotomie est indispensable pour que je puisse respirer. Alors, je résiste encore, encore et encore à la douleur, à l’extrême fatigue qui risque bien de finir par me terrasser et je continue de me battre pour simplement respirer cet air qui me manque tant, cet air qui me permettra de rester simplement un homme parmi les hommes, un homme heureux de retrouver l’humanité. Je choisis donc la vie et je continue de me battre du fond de mon lit, en équipe, avec tous les soignants du service de réanimation de cet hôpital Édouard Herriot.

Tiens bon Lucien, tu n’es pas seul mon Frère…

John Ibonoco

For my brother

 

 

 

 

To my friend Lucien

« I fought, again and again, every moment, every breath, hard, irregular and lukewarm, with this tube that pierces and burns my esophagus bringing to my lungs that vital energy that I miss so much today… »

I didn’t want to die, but I had in mind – like a little ritornello, a little heady chorus that is deeply embedded in every neuron of my brain – this quote from Emil Cioran: « If death had only negative sides, dying would be an impractical act. « To hell with death and its positive sides! I wanted to live! Just to live at least one more day! So I held on. I clung to everything, to nothing, to every little weak beat of my heart, to that vague distant impression of floating between two worlds where nothing is yet definitive: neither life nor death, neither dreams nor nightmares, to this hand of the nurse that warmly clutched mine and that I felt like a call to life from the depths of my coma, to you, to all your thoughts that reached me, those of my sisters, my brothers, my friends and so many other beautiful souls. Life is a struggle, I had understood this many years ago during military operations, but today, everything was starting all over again and this time there were no more buddies. It was me facing death, the great reaper.

And then a day in may, one day like any other, one day when I was still in the night, when it was very dark around me and inside me, my fever suddenly fell, just like that. It tiptoed off, and after more than three weeks of traveling to my death, I turned back and came out of the coma. But I could still feel her lurking all around me, capricious, unsatisfied, bad player, always trying to wrap me in her shroud to take me away from you. I was still very weak under artificial respiration, intubated, my lungs on the verge of asphyxiation and I, one foot in the grave and the other supported out of death by all of you. And I heard this voice telling me over and over again that I will never again get down on one knee, a Man lives standing and dies standing! I will not bend today in front of Covid-19!

Today I still cannot speak but I can hear and move my arms a little. I’m doing better and even if I’m told: « Lucien, you’re a force of nature? « , I know I’ve come back from far, far away and I still have this fucking infection in my lungs that burns me from the inside. Fuck, it hurts! Fuckin’ flu! But, hey, no more sepsis.

Now that I’ve been disintubated, I need a tracheotomy so I can breathe. So, I resist again and again the pain, the extreme tiredness that may well end up knocking me down and I keep fighting to simply breathe this air that I miss so much, this air that will allow me to remain simply a man among men, a man happy to find humanity again. So I choose life and I continue to fight from the bottom of my bed, as a team, with all the caregivers in the intensive care unit of this Édouard Herriot Hospital.

Hang in there Lucien, you’re not alone my brother…

John Ibonoco

 

For my broter

 

39 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John, un seul mot COURAGE à ton Ami, il va s’en sortir, mais quelle lutte pour la Vie, dis lui que des inconnus pensent à lui, et que quelqu’une prie pour lui. Bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci sincèrement de tes mots Marie.
      J’espère que bientôt, il pourra lire les commentaires de ce billet. Il en sera très touché. Et bien sûr que dès que possible, je lui transmettrai tous ces encouragements.
      Bises et Amitiés
      Bon après-midi
      John

      Aimé par 1 personne

  2. Tiens bon, Lucien, il y a beaucoup de monde derrière toi, avec toi !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jean-Louis,
      Aujourd’hui, il le ressent mais demain, il le saura. Il saura combien il a été soutenu.
      John

      Aimé par 1 personne

  3. Pierre Nestor dit :

    Instant que nous aurons tous un jour à vivre dans la solitude la plus profonde. Seulement voilà, pour Julien ce temps n’était pas du tout prévu, c’est un coup en traître, pas régulière la mort. Alors Julien a eut raison de s’accrocher de toute son âme et il va réussir avec sa belle énergie à faire un pied de nez à la grande faucheuse.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci de tes mots Pierre. Tu as raison, ce n’était pas son heure et la grande faucheuse n’a plus qu’à attendre un autre moment… dans plusieurs années.

      J'aime

  4. Jeanne Glaude dit :

    Courage Courage à ton ami. J’ai la gorge serré, cela fait trois ans je lutte après mon AVC suivi d’une pneumonie . . Les séquelles sont là…. Mais nous avons , nous devons avoir la Foi et l’espérance , et nous devons mourir, ! Jouir d’un bonheur éternel auprès de notre Créateur doit nous donner la Paix.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jeanne. Il en aura bien besoin. Son chemin vers un retour à la vie n’est pas encore terminé.
      Courage Jeanne, ton commentaire m’a ému. Tu as le temps de retrouver ton Créateur, bien le temps. En attendant, malgré les séquelles, il te faut continuer, toi aussi, à vivre et espérer des jours meilleurs et je suis certain que tu es une combattante à la foi inébranlable.

      J'aime

  5. Impressionnant! Il va bien, il va s’en sortir, c’est le principal, bon courage!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      J’espère bien qu’il ne me fera pas mentir.

      J'aime

  6. André dit :

    Merci, Lucien, de nous montrer par ce combat opiniâtre toute la valeur de cette vie que nous négligeons si souvent …

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci André de ton message adressé à Lucien.

      J'aime

  7. L’histoire de ton ami Lucien est très émouvante et il a la chance d’avoir un ami tel que toi. Je souhaite de tout cœur qu’il sent sorte et lui adresse mes plus belles pensées de rétablissement.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Catherine,
      Je transmettrai ton beau message de soutien à mon ami Lucien. Je m’aperçois effectivement, qu’il n’est pas seul mon ami Lucien. Je suis touché par vous tous, par tous ceux qui ont encore eux une belle âme.
      Merci Catherine
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

      1. Il y a encore beaucoup de gens qui ont une belle âme ! Belle nuit John. Amitiés.

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Belle nuit Catherine.
          Amitiés
          John

          Aimé par 1 personne

  8. C’est très beau, touchant et particulièrement émouvant 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Gyslaine pour tes mots et merci pour Lucien.😊

      J'aime

  9. iotop dit :

    Bon jour John
    Diantre ! Quel texte et quel hommage, témoignage, que tes mots font ressortir avec cette sève de vie …
    Bonne soirée, John
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Max-Louis,
      Merci d’avoir su sentir ce texte. Lucien a encore beaucoup d’énergie à récupérer et de travail à faire pour reprendre le cours de sa vie. Merci encore.
      Belle soirée, Max-Louis
      John

      Aimé par 1 personne

  10. Bonjour Lucien,
    J’ai manqué l’article de John du mois d’avril, nous informant de ton état de santé.
    Je suis d’autant plus heureuse de te savoir sur le chemin du retour, et je te le souhaite de tout mon coeur, celui de la guérison…!
    Il en faut du courage mon ami pour passer au travers de tout cela ; comme tu dois aimer la vie pour te battre ainsi pour elle.
    Tu es un exemple pour nous tous et toutes…Tu nous fais réfléchir…Merci Lucien de me faire encore plus aimer et apprécier la vie…Tu es un Grand !!!
    À partir de maintenant, tu fais partie de mes prières.

    Amitié et Tendresse du Québec
    Manouchka

    P.S. Merci John…Lucien est privilégié d’avoir un ami comme toi….xxx

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Manouchka,
      Merci pour Lucien.
      Je suis certain qu’il trouvera bientôt la force de lire tous les commentaires qui lui sont destinés. Tes mots m’ont touché Manouchka.
      Amitiés et belle soirée
      John

      Aimé par 1 personne

    2. ibonoco dit :

      Merci pour le P.S que je n’avais pas lu.

      Aimé par 1 personne

      1. C’est normal John…Tu as si bien raconté l’histoire de ton ami…
        Tant d’émotion et d’amitié de ta part, devaient être soulignée…s…
        Douce soirée

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Merci Manouchka,
          Belle soirée également
          John

          Aimé par 1 personne

  11. louise dit :

    J’ai vraiment été touchée par votre beau témoignage s’adressant à votre ami Lucien ! Courage et apaisement à vous deux !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Louise de vos mots.
      Lucien avait pris ces dernières semaines une voie que je croyais sans retour. Je me suis trompé et heureusement mais jamais nous n’avons cessé de croire en lui. Merci encore pour Lucien

      J'aime

      1. louise dit :

        C’est tout naturel ! Je vous envoie de bonnes pensée du Québec où je demeure, Bravo pour votre résilience à tout les deux. Je vous embrasse!

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Merci Louise,
          Le Québec tient une place particulière dans mon coeur. Mon ami Paul avait publié un article sur mon blog.
          Lucien sera heureux des pensées qui s’adressent à lui.
          Merci à toi Louise de ma part
          John

          J'aime

  12. colettedc dit :

    Lisant ces mots, il me semble bien sur la bonne voie ! Encore un p’tit coup de pouce de notre part à tous et il le sera pour de bon ! Courage, nous sommes toujours là !!!
    Bon jeudi,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci de ton soutien Colette.
      Je crois sincèrement qu’il entend toutes les pensées de soutien qui lui sont adressées.
      Amitiés et belle journée
      John

      Aimé par 1 personne

  13. Edmée dit :

    Lucien, ça vient de Lux, il a vu la lumière, et elle irradiera profondément en lui… elle sèchera ses poumons, et lui rendra l’envie et la force d’autres combats moins inégaux mais tellement nécessaires pour toucher la victoire du doigt ici et là. Courage Lucien, l’amour aussi est une lumière,courage frère Lucien!

    J'aime

  14. Lazuli Biloba dit :

    Lucien, bon retour parmi les vivants ! Pas n’importe quels vivants, des personnes choisies par votre ami John pour vous envoyer les plus lumineuses des énergies ! Danielle

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Danielle,
      Lucien appréciera sincèrement. C’est une belle personne.
      Belle soirée et amitiés
      John

      J'aime

  15. Très émouvant, John.
    Tiens bon, Lucien.
    …et toi aussi, John !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Dom.
      Aujourd’hui, Lucien le miraculé va mieux. On pense qu’il est tiré d’affaire. A présent, il lui faut tout réapprendre. Je ferai peut-être un dernier texte pour Lucien et surtout pour remercier toutes ces personnes qui lui ont témoigné leur soutien.
      Bon fin d’après-midi Dom
      John

      Aimé par 1 personne

      1. Serais heureuse de le lire 🙂
        Biz et excellente soirée à toi, John !
        Dom

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Bizzz Dom.
          Belle soirée.
          Amitiés
          John

          Aimé par 1 personne

  16. Léa dit :

    A reblogué ceci sur found-in-france.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s