In oblivion

(Réédition du 13 janvier 2020)

L’OUBLI

Je ne suis qu’un son venu du futur,
Une vibration du lointain et de l’oubli
Une onde puissante, une vague, une déferlante
Une envie, un désir, un mugissement, une rage
Un voyageur du temps errant de rivage en rivage
Un parfum sucré du passé à l’humeur acide
Un écho du présent en attente d’une vision pour demain
Mais où sont passés les rêves ? Où sont partis tous les rêves ?
Les rêves d’un jour, les rêves de toujours ?
Les rêves se sont enfuis avec le temps
Un temps qui passe, se délave… pour devenir gris
Un gris dans le ciel de chaque nouveau matin
Un de ces matins comme tous les matins
Un matin sans refrain, sans saveur, sans rien
Un rien qui n’en finit jamais…
Je ne suis qu’un son venu du futur
Une vibration du lointain qui peu à peu s’éteint
Dans l’oubli d’un présent qu’elle ne comprend plus
Dans l’oubli du regard de l’autre, des autres, de tous ces autres
Dans l’oubli d’une solitude assourdissante et pesante
Dans l’oubli d’une époque révolue
Dans l’oubli d’une époque
Dans l’oubli…

Ibonoco

 

OBLIVION

I‘m just a sound from the future,
A vibration of faraway and oblivion
A powerful wave, a wave, a surge
A longing, a desire, a bellow, a rage…
A time traveler wandering from shore to shore
A sweet perfume of the past with a sour mood
An echo of the present awaiting a vision for tomorrow
But what happened to the dreams? Where did all the dreams go?
The dreams of a day, the dreams of a lifetime?
Dreams have fled in time…
A time that passes, fades away… to gray.
A gray in the sky of every new morning
One of these mornings like every morning…
A morning without refrain, without flavor, without anything
A never-ending nothing…
I’m just a sound from the future…
A vibration from the far away that gradually fades away…
In the oblivion of a present she no longer understands
In the oblivion of the gaze of the other, of others, of all these others
In the oblivion of a deafening and heavy loneliness
In the oblivion of a bygone era
In the oblivion of an era
In oblivion…

Ibonoco

 

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Un poème sur l’oubli et les rêves, c’est nostalgique et joli!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine,
      J’apprécie.

      J'aime

  2. marie dit :

    Bonjour John qu’il est beau ton poème, il fait écho à ce que nous ressentons , où sont partis les rêves? où sont les « pauvres projets » que nous avons faits, pas de grandes chose pourtant! rien ne va, il me semble que nous sommes sur un bateau ivre, ballotés de tous les côtés, en pleine tempête, un capitaine désarmé, des « éminents professeurs qui sèment l’anxiété à tout va. Souhaitons nous bon courage et bon après-midi Bisous MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Tu as très bien ressenti mes émotions.
      Courage Marie, courage. Et il en faut. Nos journées nous apportent en ces temps troublés leurs lots de mauvaises nouvelles. Ce texte est dédié à un ami qui malheureusement ne verra peut-être pas demain.
      Bisous
      John

      Aimé par 1 personne

  3. marie dit :

    A reblogué ceci sur Marie des vigneset a ajouté:
    Très beau poème . merci John Bon fin d’après-midi MTH

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie 😊

      Aimé par 1 personne

  4. gibulène dit :

    une très belle vibration en tous cas ! toujours de beaux textes John tu es un poète ❤

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Hélène,
      Qui sait ? Un jour peut-être. En tous cas, j’apprécie le compliment.
      Porte-toi bien Hélène
      Amitiés 😍
      John

      Aimé par 1 personne

  5. iotop dit :

    Re bon jour John,
    Un texte d’une belle texture ! J’adore !
    Bonne fin d’après-midi, John 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci l’Ami ,😊
      Belle journée Max-Louis
      John

      Aimé par 1 personne

  6. colettedc dit :

    Ce temps qui passe emporte tout avec lui et même nos plus beaux rêves ! En un clin d’oeil il peut nous emporter à jamais nous, et plusieurs autres sans crier gare oui, dans l’oubli d’ici-bas …
    Bon vendredi John,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est très juste Tout peut s’arrêter en un clin d’oeil, en un battement de paupière, un claquement de doigt,,, surtout en ce moment. Je n’ai pas peur pour moi mais je pense à tous ceux que je connais qui sont en difficulté.
      Belle journée
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s