One last little war?

le

 

« Le jour où personne ne reviendra d’une guerre, c’est qu’elle aura été enfin bien faite. »

Boris Vian dit Vernon Sullivan (1920 – 1959), sorti ingénieur de l’Ecole centrale, il est l’une des personnalités françaises dont le génie s’est exprimé de façon quasi universelle.Trompettiste de jazz reconnu, écrivain, poète, parolier, chanteur, critique musical, directeur artistique français. il a aussi été scénariste, traducteur anglo-américain, conférencier, acteur et peintre. Il s’est essayé à tous les styles littéraires, du roman noir : Et on tuera tous les affreux à la nouvelle. Il a produira également des pièces de théâtre et des scénarios pour le cinéma. A 39 ans, il mourrra d’un arrêt cardiaque pendant la projection de l’adaptation cinématographique de son livre J’irai cracher sur vos tombes

« The day no one comes back from a war is the day it is finally done right. »

Boris Vian dit Vernon Sullivan (1920 – 1959), a graduate engineer from the Ecole Centrale, is one of the French personalities whose genius has been expressed in an almost universal way.a renowned jazz trumpet player, writer, poet, lyricist, singer, music critic, French artistic director. he has also been a scriptwriter, Anglo-American translator, lecturer, actor and painter. He has tried his hand at all literary styles, from the black novel : And we’ll kill all the ugly ones in the short story. He also produced plays and screenplays for the cinema. At the age of 39, he will die of cardiac arrest during the screening of the film adaptation of his book J’irai cracher sur vos tombes ( I’ll Spit on Your Graves)

22 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Merci pour ce rappel de Boris VIAN.
    Son roman « L’écume des jours » était considéré par Raymond QUENEAU comme « le plus poignant des romans d’amour contemporain ».
    Belle journée à toi, John.

    Aimé par 4 personnes

    1. ibonoco dit :

      J’ai connu Boris Vian avec ce roman comme beaucoup d’élèves. Et j’ai aimé son oeuvre et le personnage.
      Belle journée Jean-Louis
      John

      J'aime

  2. Et sinon, pour revenir à la citation objet de ton billet, Boris VIAN était aussi profondément pacifiste. sa chanson « Le déserteur », censurée en France, a été chantée dans le monde entier, notamment par Joan BAEZ.
    Et la nouvelle « Les fourmis », qui a donné son titre au recueil de nouvelles éponyme, est une des plus belles choses (?) écrites sur l’absurdité de la guerre.

    Aimé par 5 personnes

    1. ibonoco dit :

      J’ai d’ailleurs un 33 tours de Vian original avec ce titre.
      Je ne savais pas que Joan Baez avait repris son titre.

      Aimé par 1 personne

  3. C’est terriblement cynique!
    Beau rappel de la carrière de Boris Vian, il est mort jeune d’avoir voulu trop vivre à temps plein!

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      C’est même agréablement cynique. Un vrai zazou ce Vian.

      Aimé par 1 personne

  4. Et bonne guerre à vous John, celle des mots, de la poésie, de l’espoir!

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Mario. 😊
      Bonne année à vous également.

      J'aime

  5. princecranoir dit :

    C’est de bonne guerre de la part d’un joueur de trompinette de l’apocalypse.
    Merci pour ce doux rappel de début d’année. 😉

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Mais je t’en prie 😊.
      Bonne année 2020 😊

      J'aime

      1. princecranoir dit :

        Très belle année à toi aussi John.

        J'aime

  6. J’ai lu et relu cette citation de Boris Vian, c’est assez curieux, j’ai réfléchi mais bon, je me suis arrêté de me creuser la tête pour trouver un sens 😃. Bonne journée John ツ

    J'aime

  7. colettedc dit :

    Ça m’fait un peu curieux, cette phrase, John ! Tous disparus ! Ni victoire, ni défaite !
    Bon vendredi,
    Amitiés♥

    J'aime

  8. Solène Vosse dit :

    J’aime bcp Boris Vian, même si parfois un certain cynisme m’interpelle. Jusqu’à me laisser perplexe comme dans cette citation justement.
    Bon lui, la guerre, comme L-F C, c’etait genre sans moi, je ne veux pas y aller. Monsieur le Président je vous écris cette lettre… etc. Donc, peut-être faudrait-il remettre cette phrase dans son contexte, non ?

    J'aime

    1. Solène Vosse dit :

      Bonne journée, John.

      J'aime

  9. Cynique, oui évidement ! Puissions nous ne jamais connaître cette perfection … Belle fin de journée et aussi bonne année John. Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Catherine,
      Très belle fin de journée et je te souhaite une année pleine de joie…
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s