Fred, encore quelques mots ?

« C’est parce que l’homme a cru, durant de longues périodes, aux idées et aux noms des choses comme à des aeternae veritates, qu’il s’est donné cet orgueil avec lequel il s’élevait au-dessus de la bête : il pensait réellement avoir dans le langage la connaissance du monde. Le créateur des mots n’était pas assez modeste pour croire qu’il ne faisait que donner aux choses des désignations, il se figurait au contraire exprimer par les mots la science la plus élevée des choses : en fait, le langage est le premier degré de l’effort vers la science. »

Friedrich Nietzsche (1844-1900) in HUMAIN, TROP HUMAIN, 1878.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    Et comme nous dit justement Le père Rabelais : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » …
    Max-Louis

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Rabelais dit bien… comme souvent.

      Aimé par 1 personne

  2. Oui l’Homme est prétentieux et orgueilleux de se croire au dessu de tout. Ces facultés d’intelligence et de réflexion, son ingéniosité lui ont fait oublier que tout dans ce monde est interconnecté. Le langage a été un formidable outil d’évolution mais il n’est rien sans la conscience. Et c’est justement cette conscience qui fait que l’Homme s’est ainsi développé par rapport à l’animal à mon sens …

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      C’est tout à fait juste. Les mots ne sont qu’un support, un moyen d’évolution exprimant d’une certaine façon sa capacité à raisonner par rapport à l’animal.

      Aimé par 2 personnes

  3. Aunryz dit :

    Merci pour ce passage dont le sens s’est épaissi à travers les ans.

    Le scientifique nomme en attendant de maîtriser…et à défaut de comprendre.
    Le poète nomme pour évoquer
    L’un nous donne un chant qui ouvre à soi et au monde
    L’autre un concept qui se substitue dans les esprits dociles, à sa cible.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Le poète et le scientifique peuvent parfois être une seule et même personne. Le poète est un magicien de l’âme qui – effectivement – « ouvre à soi et au monde ». Merci d’avoir pris le temps d’échanger vos impressions.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s