Would you like to change?

  « La croyance que rien ne change provient soit d’une mauvaise vue, soit d’une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. » Friedrich Nietzsche (1844-1900), d’origine allemande, a d’abord été professeur de philologie à l’université de Bâle en Suisse avant de se tourner vers la philosophie. S’il a été peu connu ou reconnu…

Vivre et souffrir : telle est la question

  « Vivre c’est souffrir, survivre c’est trouver un sens à sa souffrance. » « To live is to suffer, to survive is to find some meaning in the suffering. » « Leben heißt leiden, um zu überleben, um einen Sinn im Leiden zu finden » Friedrich Nietzsche (1844-1900) a d’abord été professeur (d’origine allemande) de philologie à l’université de Bâle…

L’homme, l’enfant et le passage…

      « L’enfant, de même que l’homme, voit dans tout ce qui lui arrive, dans tout ce qu’il apprend, des portes : mais pour l’homme ce sont des portes d’accès pour l’enfant des passages. »   Friedrich Nietzsche (1844-1900) in HUMAIN, TROP HUMAIN, 1878.

Fred, encore quelques mots ?

« C’est parce que l’homme a cru, durant de longues périodes, aux idées et aux noms des choses comme à des aeternae veritates, qu’il s’est donné cet orgueil avec lequel il s’élevait au-dessus de la bête : il pensait réellement avoir dans le langage la connaissance du monde. Le créateur des mots n’était pas assez…

Le mensonge de Frédéric

« Ce qui me bouleverse, ce n’est pas que tu m’aies menti, c’est que désormais, je ne pourrai plus te croire. » Friedrich Nietzsche (1844-1900)

Quand la violence devient silencieuse… ou la violence 2.0

    Etymologie express (source internet) : « Le mot violence vient du latin « violence »[ et du latin de « violentus », issu du verbe « vis » (verbe « volere ») signifiant « vouloir », découlant du mot grec « bia » (« βια » ) signifiant « la force vitale » ou « la force », « la contrainte. » Elle est tout près, bien trop près de moi, de mon cou, de ma nuque,…