Just a wave…

(Réédition de juin 2019) A Ibanaca   UNE ONDE Tu es une onde dans l’eau quand il pleut à grosses gouttes sur mon cœur, sur mes joues, les jours d’orage, les soirs d’ennui, les nuits d’oubli, de rage et de désespoir, d’amertume et d’affliction… Une onde, juste une toute petite onde filant de ton cœur…

Where did you go, Serge?

(Réédtion du 17 mai 2019)   EPILOGUE Et moi, je m’emporte Contre les vents mauvais Qui blessent ton cœur D’une langueur monotone. Pourquoi tant de sanglots longs Et tous ces violons ? Les jours anciens appartiennent au passé A la tristesse et aux joies d’un passé révolu Qui gémit pour se faire écouter. Et l’heure…

Just a wave…

    UNE ONDE Tu es une onde dans l’eau quand il pleut à grosses gouttes sur mon cœur, sur mes joues, les jours d’orage, les soirs d’ennui, les nuits d’oubli, de rage et de désespoir, d’amertume et d’affliction… Une onde, juste une toute petite onde filant de ton cœur vers le mien comme un…

1991

    EPILOGUE Et moi, je m’emporte Contre les vents mauvais Qui blessent ton cœur D’une langueur monotone. Pourquoi tant de sanglots longs Et tous ces violons ? Les jours anciens appartiennent au passé A la tristesse et aux joies d’un passé révolu Qui gémit pour se faire écouter. Et l’heure sonne et l’heure sonne… Laissons-la…

Ligne D… Station Bellecour, tout le monde descend !

Un vendredi matin de janvier, métro ligne D, dans le sens Vénissieux– Gare de Vaise. Cette nuit, il a fait froid sur la ville et sa banlieue. La température est encore légèrement négative, le mercure affiche – 1° Celsius tandis que le soleil peine à se lever et à se libérer de l’étreinte de la…

Ce matin, j’ai perdu que’que chose…

Ce matin en allant travailler, j’ai perdu que’que chose. Un p’tit je ne sais quoi s’en est allé je n’sais où. Un p’tit que’que chose m’a quitté et je ne m’en étais même pas rendu compte jusqu’à ce que je rentre chez moi le soir, comme chaque soir, comme tous les soirs depuis vingt-cinq ans….