THE HEART OF A FATHER AND A MOTHER…

le

(Réédition

LE COEUR D’UN PERE ET D’UNE MERE

Avoir nos parents proches de nous, il n’y a rien de mieux. Quand on voit ou on entend ses parents, on ne peut qu’être heureux. Ils sont toujours là pour nous, prêts à nous aider, à nous écouter et à se sacrifier.
Quand je vois des enfants manquer de respect à leurs parents, je me dis que la fin du monde est proche, qu’on vit dans un monde horrible où le mal est partout. Bien sûr que tout le monde a manqué de respect à ses parents, moi le premier, mais sur le moment on ne se rend pas compte de la gravité des choses.

Un jour on m’a dit : le paradis se trouve sous les pieds d’une mère.Voilà déjà une preuve qu’une mère est très importante, sans oublier le père qui se sacrifie à longueur de journées pour ramener de quoi manger, qui nous achète ce que l’on veut alors qu’eux, pendant leur enfant, ils n’ont rien eu.
C’est en partie grâce à eux qu’on est là aujourd’hui. Il ne faut ps oublier que ce sont eux qui nous logent, qui nous nourrissent, c’est eux qui se sont occupé de nous quand on était gamin.

Quand ils seront vieux, ce sera à nous de prendre soin d’eux. On espère qu’ils vont vivre le plus longtemps possible pour les avoir près de nous. Beaucoup de personnes ont perdu leurs parents tôt, ou un de leurs parents, j’ai de la peine pour eux.
Peut-être qu’ils n’ont pas pu profiter de leurs parents.
Peut-être qu’ils ont aussi trop manqué de respect à leurs parents et maintenant qu’ils sont partis, ils regrettent. Ces personnes-là, je leur apporte tout mon soutien malgré la tristesse profonde qu’il y a en eux.

Maintenant la vie continue. Il faut croire en ses rêves. Quand la mort appelle, c’est impossible qu’elle tombe sur ta messagerie. Alors il faut croire en ses rêves et les réaliser. Il y aura des moments durs mais d’autres de joie.

Rayan Kilic est un élève d’une classe de 1ère année de CAP maçonnerie au lycée des métiers du bâtiments et des travaux publics Tony Garnier de Bron dans le Rhône, année 2018-2019,  in Maçonneurs à temps plein, recueil édité avec l’aide de de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DAAC de Lyon.

Ce recueil a été créé grâce à l’initiative de Judith Wiart, professeure de français de cette classe, grâce à la bienveillance du poète Patrick Laupin.

THE HEART OF A FATHER AND A MOTHER...

Having our parents close to us, there’s nothing better. When you see or hear your parents, you can only be happy. They are always there for us, ready to help us, to listen to us and to sacrifice themselves.
When I see children disrespecting their parents, I tell myself that the end of the world is near, that we live in a horrible world where evil is everywhere. Of course, everyone has disrespected their parents, me first, but at the time we don’t realize the seriousness of things.

One day I was told: paradise is under a mother’s feet.
This is already proof that a mother is very important, without forgetting the father who sacrifices himself all day long to bring us food, who buys us what we want while they, during their child, had nothing.
It is partly thanks to them that we are here today. We must not forget that they are the ones who house us, who feed us, they are the ones who took care of us when we were kids.

When they are old, it will be up to us to take care of them. We hope that they will live as long as possible to have them near us. A lot of people lost their parents early, or one of their parents, I feel sorry for them.
Maybe they couldn’t take advantage of their parents.
Maybe they also disrespected their parents too much and now that they are gone, they regret it. I support these people despite the deep sadness in them.

Now life goes on. You have to believe in your dreams. When death calls, there’s no way it’s going to get to your voicemail. So you have to believe in your dreams and make them come true. There will be hard times but there will also be happy times.

 

Rayan Kilic is a student of a 1st year class of CAP masonry at the high school of building and public works Tony Garnier de Bron in the Rhône, year 2018-2019, in Maçonneurs à temps plein, a collection published with the help of the Auvergne-Rhône-Alpes Region and the DAAC of Lyon.

This collection was created thanks to the initiative of Judith Wiart, French teacher of this class, thanks to the benevolence of the poet Patrick Laupin.

 

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bonjour John, un très beau texte , enfin un jeune qui a de la réflexion. Oui nos parents sont importants, j’ai eu la chance d’aidé mes parents jusqu’au bout, habitant le même village, cela m’était facile malgré le travail, j’avais toujours vu mes parents aider mes grands-mères, cela était normal pour moi de le faire à mon tour et je pense que nos deux filles ont été élevées ainsi, nous ne serons pas abandonnés. Bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie

      Nos générations aidaient ses parents. Aujourd’hui, c’est de plus en plus rare avec la disparition du goût de l’effort.

      Bisous Marie
      Amitiés
      John

      J’aime

  2. aider!!! l’orthographe!!! MTH

    J’aime

  3. Tout dépend toujours des parents…
    Mais bon en général oui c’est vrai que ce lien est important et quand je vois des personnes de mon âge ou plus jeunes qui n’ont plus leurs parents ça m’émeut beaucoup. Alors je me dis que le temps de chérir la chance d’avoir les miens c’est maintenant.
    Merci John pour ce partage touchant!
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Chaque instant où l’on peut échanger avec ses parents est une chance même si l’on ne trouve pas toujours les bons mots ou si les relations sont conflictuelles.
      Le temps passe trop vite. Quelques secondes d’un temps pressé et tous nos repères disparaissent.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s