An Ambient mediocrity

(Réédition)

The Electronic Circus – Direct Lines (1981)

Une médiocrité ambiante s’est installée durablement sur l’ombre de nos Lumières les submergeant ainsi – avec notre époque, les siècles passés et notre Histoire commune – sous un flot de conneries humaines, d’inepties complotistes et de débilités approximatives. L’anonymat malsain est devenu le nouveau maître absolu de certains réseaux dits sociaux et a accouché d’une haine sans limites. De la liberté d’expression, nous sommes passés à la violence d’une parole sans verbe ni saveurs. De la liberté d’opinion, nous sommes passés à la présomption de culpabilité… Aujourd’hui, c’est gratuit ! Tu peux tout te permettre : aller cracher sur la tombe de ton voisin, de ton père, frère ou de cet inconnu que tu viens de croiser dans la rue : « C’est facile d’être audacieux dans ce pays il n’y a qu’à dire ce que tout le monde peut voir en s’en donnant la peine. (Boris Vian, 1946) »

John Ibonoco

The Electronic Circus – Direct Lines (1981)

An Ambient mediocrity has settled permanently in the shadow of our Enlightenment, overwhelming them – with our times, the centuries past and our common history – with a flood of human bullshit, conspiratorial nonsense and approximate debilitation. Unhealthy anonymity has become the new absolute master of certain so-called social networks and has given birth to limitless hatred. From freedom of expression, we have moved to the violence of a word without words or flavor. From freedom of opinion, we have moved to the presumption of guilt… Today, it’s free! You can do anything: go and spit on the grave of your neighbor, your father, brother, or that stranger you just met in the street: « It’s easy to be daring in this country, all you have to do is say what everyone can see by taking the trouble. (Boris Vian, 1946) ».

John Ibonoco

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Une bonne description de ce qui se passe en ce moment !

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Et ça risque de durer…

      Aimé par 1 personne

  2. André dit :

    Ne reste qu’à abandonner aux oubliettes tous ces trucs asociaux, soigner notre langage et marcher les yeux ouverts …

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Comme des zombies André

      Aimé par 1 personne

  3. André dit :

    Non, John, les zombies,ce n’est pas nous. Ce sont tous ces ectoplasmes qui hantent les recoins les moins fréquentables du foutoir virtuel. Nous, nous restons debout, marchant les yeux ouverts sur le désastre du monde.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Exact André, un Homme vit et meurt debout. Il se doit de progresser intellectuellement, socialement, moralement… et de rester éveillé au monde qui l’environne

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s