Listen to the light singing

A las barricadas (lyrics) , tribute to CNT

PIERRE NATALE

La lumière dévaste les hauteurs
Troupeaux d’empires en déroute
Investi de reflets l’oeil recule

Contrées vastes comme l’insomnie
Rocailles d’ossements

Automne sans frontières
La soif fait jaillir ses invisibles sources
Un ultime piru prêche dans le désert

Ferme les yeux et écoute chanter la lumière :
Midi fait son nid sur ton tympan

Fermes les yeux et ouvre-les :
Il n’y a personne pas même toi
Tout ce qui n’est pas pierre est lumière

Octavio Paz (1914-1998) in Liberté sur parole (1949), Éditions Gallimard, nrf, poésie, Paris, pp.34., 1966. Octavio Paz est un essayiste et écrivain mexicain, considéré comme l’un des plus grands poètes de langue espagnole au même titre que Jorge Borges, Gabriel Garcia Marquez ou Pablo Neruda. Il mènera également une carrière en tant que diplomate mexicain… Alors qu’il réside en Espagne durant la guerre civile, il soutiendra la lutte des républicains. En 1990, il deviendra prix Nobel de littérature.

A las barricadas (lyrics) , tribute to CNT

NATAL STONE

Light devastates the heights
Herds of routed empires
Involved in reflections the eye moves backwards

Vast regions like insomnia
Bone Rocks

Autumn Without Borders
Thirst brings out its invisible sources.
A final piru preaches in the desert

Close your eyes and listen to the light singing:
Noon makes its nest on your eardrum

Close your eyes and open them:
There’s no one there, not even you
All that is not stone is light

Octavio Paz (1914-1998) in Liberté sur parole (1949), Éditions Gallimard, nrf, poésie, Paris, pp.34, 1966. Octavio Paz is a Mexican essayist and writer, considered to be one of the greatest Spanish-speaking poets in the same way as Jorge Borges, Gabriel Garcia Marquez or Pablo Neruda. He will also pursue a career as a Mexican diplomat… While residing in Spain during the civil war, he will support the Republicans’ struggle. In 1990, he became a Nobel Prize winner in literature.

9 commentaires Ajouter un commentaire

    1. ibonoco dit :

      Je t’en prie Jean-Louis. Toutes mes excuses pour ma réponse tardive.
      Beau dimanche
      John

      Aimé par 1 personne

      1. Il n’y a pas de mal, John !
        Bonne fin de journée.

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          😉
          Bon dimanche soir
          John

          J'aime

  1. Sûrement un beau poème, mais un peu obscur!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie-Christine,
      C’est vrai qu’il y a des textes qui, avec le temps – deviennent obscurs ou dont le sens nous échappent. Mais parfois, en les lisant et relisant, on semble percevoir l’émotion de leur auteur.

      J'aime

  2. colettedc dit :

    Je découvre ce poème et son auteur, John !
    Bon dimanche,
    Amitiés 🌼

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est un grand auteur. Il vaut le détour
      Bon dimanche
      John

      Aimé par 1 personne

  3. bigskybuckeye dit :

    Fascinating life! A man with many talents, he definitely gave back so much for others to appreciate.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s