Never again will we be mute

MURS

Nous,
Solides et durs, nous les murs,
Condamnés à écouter et à nous taire,
Des milliers
Des milliers d’années nous restâmes soumis,
Écoutant, comprenant,
Étouffant en nous silencieusement
La rumeur des générations.
Mais plus jamais nous ne serons muets,
Nous entendrons
L’escalade,
La griffade,
La tornade
Des pesants, des pas épais
Des pas d’acier.
Il vient un colosse, un puissant,
Et tout ce qui, hier encore,
Régnait,
Comme le roc
Ou le granit
À genoux tombe devant lui,
Tremblant de panique,
Nous donne une langue,
Nous colle et nous couvre
D’affiches à foison, de placards et de feuilles,
Avec elles
Comme avec des gueules énormes
Nous allons crier
En écoutant le tonnerre des pas.

Aron Kushnirov, Arn Kushnirovné (1890 – 1949) est un écrivain, poète et dramaturge ukrainien juif de langue yiddish. Il fut garçon de course à l’âge de 13 ans, fit ses premiers pas en poésie en 1909, s’engagea dans l’Armée rouge en 1920...

WALLS

Us,
Solid and hard, we the walls,
Condemned to listen and keep silent,
Thousands
For thousands of years we remained submissive,
Listening, understanding,
Stifling us in silently
The rumor of the generations.
But never again will we be mute,
We will hear
Climbing,
The griffade,
The tornado
Heavy, thick footsteps
Steps of steel.
There comes a colossus, a powerful one,
And all that, just yesterday,
Reigned,
Like the rock
Or granite
On his knees falls in front of him,
Trembling with panic,
Gives us a language,
Stick us and cover us
Lots of posters, placards and sheets,
With them
Like with huge mouths
We will shout
Listening to the thunder of the footstep
s.

Aron Kushnirov, Arn Kushnirovné (1890 – 1949) is a Yiddish-speaking Jewish Ukrainian writer, poet and playwright. He was an errand boy at the age of 13, took his first steps in poetry in 1909, joined the Red Army in 1920 .

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. On sent la révolte sous ce discours attribué aux murs…

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est vrai. Il a beaucoup soutenu les premiers moments de la révolution soviétique avant de subir les foudres du régime de Staline.

      Aimé par 2 personnes

  2. marie dit :

    Bonjour John , un beau texte fort, j’aime beaucoup bisous et bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      En effet, c’est un texte engagé si on le replace dans son contexte.
      Bisous marie
      Bon après-midi
      John

      Aimé par 1 personne

  3. Dominique dit :

    Et « en plus » il est beau gosse ! Oui ben quoi, on peut aussi parler d’autre chose que de poésie, non ?

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      T’as raison. N’ayons pas peur des mots. Il faut savoir dire les choses. 😉

      Aimé par 1 personne

  4. colettedc dit :

    J’ ❤ !
    Oui, si on se replonge dans les années où il a vécu et même plus tard encore, c'était vraiment cela !!! Il y a de la décision d'avancer, dans son texte ; d'aller de l'avant !
    Bon mardi John,
    Amitiés ❤

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est un texte qui invite à dire, à prendre la parole pour se faire entendre… pour avancer comme ru le dis si bien.
      Belle soirée
      Amitiés
      John

      J'aime

  5. J’aime beaucoup cette façon d’animer les murs d’intentions, de cris de révolte !
    Merci John pour tes partages qui nous ouvrent toujours de nouveaux horizons.
    Belle après midi et amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Catherine,
      Certains savent animer les mots d’une façon poétique tout en faisant passer un message. C’est cette manière d’écrire, de dire que je trouve souvent intéressante.
      Bel après-midi
      Amitiés
      John

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s