I would like to cry one last time

le

« La fin des années 70 annoncent une nouvelle ère musicale en Angleterre qui bientôt déferlera sur l’Europe et la France. Après le mouvement punk et son slogan No Future ! une nouvelle vague est prête à envahir les bacs chez les disquaires et faire le bonheur des adolescents et autres amoureux de la musique. Le groupe anglais The Cure deviendra l’un des représentants emblématiques de cette époque où musique et liberté flirteront ensemble et s’endormiront paisiblement au petit matin après une folle nuit d’ivresse et d’amour dans le lit d’une jeunesse rêvant enfin à son futur. « 

John Ibonoco

LES GARÇONS NE PLEURENT PAS

The Cure – Boys don’t cry

Je dirais que je suis désolé
Si je pensais que ça te ferait changer d’avis
Mais je sais que cette fois
J’en ai trop dit
J’ai été trop méchant

J’essaie d’en rire
De couvrir le tout de mensonges
J’essaie d’en rire
De cacher mes larmes
Parce que les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas

Je me prosternerais à tes pieds
Et implorerais ton pardon
Je te supplierais
Mais je sais qu’il est trop tard
Et à présent il n’y a rien que je ne puisse faire

Alors j’essaie d’en rire
De couvrir le tout de mensonges
J’essaie d’en rire

De cacher mes larmes
Parce que les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas

Je t’aurais dit
Que je t’aimais
Si je pensais que tu resterais
Mais je sais que ça ne sert à rien
Que tu es déjà partie

J’ai sous-estimé tes limites
Je t’ai poussée à bout
Je t’ai prise pour acquise
Je pensais que tu avais plus besoin de moi

A présent je ferais n’importe quoi
Pour te garder à mes côtés
Mais je ne fais que rire encore

Cachant mes larmes
Parce que les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas

The Cure, in Boys Don’t Cry, titre sorti en single sur le label Fiction Records le 12 juin 1979, est un groupe de rock anglais formé en 1978 par Robert Smith (chant, guitare, claviers , basse, paroles et composition), Michael Dempsey (basse), Lol Tolhurst (batterie). Robert Smith – seul membre présent depuis son origine – est la figure emblématique du groupe. Il en est le parolier et le principal compositeur. En décembre 1978, The Cure sortira son premier 45 tours Killing an Arab, chanson qui trouve son inspiration dans le roman L’Étranger d’Albert Camus. Ce titre annoncera pour le groupe le début d’une belle aventure musicale qui s’inscrira dans le temps jusqu’à aujourd’hui perpétuant ainsi l’histoire du rock anglais.

« The end of the 1970s heralded a new musical era in England that would soon sweep across Europe and France. After the punk movement and its slogan No Future! a new wave is ready to invade the bins in record stores and delight teenagers and other music lovers. The English band The Cure will become one of the emblematic representatives of this era where music and freedom will flirt together and fall asleep peacefully in the early morning after a crazy night of drunkenness and love in the bed of a youth finally dreaming of its future. »

John Ibonoco

BOYS DON’T CRY

The Cure – Boys don’t cry

I would say I’m sorry,
If I thought that it would change your mind.
But I know that this time,
I have said too much,
Been too unkind…

I tried to laugh about it,
Cover it all up with lies.
I tried to laugh about it,
Hiding the tears in my eyes.
Cause boys don’t cry.
Boys don’t cry.

I would break down at your feet,
And beg forgiveness,
Plead with you.
But I know that it’s too late,
And now there’s nothing I can do…

So I tried to laugh about it,
Cover it all up with lies.
I tried to laugh about it,
Hiding the tears in my eyes.

Cause boys don’t cry.
Boys don’t cry.

I would tell you,
That I loved you,
If I thought that you would stay.
But I know that it’s no use,
That you’ve already,
Gone away…

Misjudged your limit,
Pushed you too far,
Took you for granted,
I thought that you needed me more…

Now I would do most anything,
To get you back by my side.
But I just keep on laughing,

Hiding the tears in my eyes,
Cause boys don’t cry.
Boys don’t cry.
Boys don’t cry…

The Cure, in Boys Don’t Cry, track released as a single on the label Fiction Records on June 12, 1979, is an English rock band formed in 1978 by Robert Smith (vocals, guitar, keyboards, bass, lyrics and composition), Michael Dempsey (bass), Lol Tolhurst (drums). Robert Smith – only member present since its origin – is the emblematic figure of the group. He is the lyricist and the main composer. In December 1978, The Cure released its first single, Killing an Arab, a song inspired by Albert Camus’ novel L’Étranger. This title will announce for the group the beginning of a beautiful musical adventure which will be inscribed in time until today perpetuating the history of English rock.

25 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Thank you Philip

      Aimé par 1 personne

  2. Ca me rappelle des beaux souvenirs ! J’avais acheté l’album…

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      C’est un groupe que l’on écoute encore aujourd’hui (en concert également… il faudra peut-être néanmoins attendre la fin de cette pandémie).

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est vrai, le groupe existe encore. Ils ne sont d’ailleurs pas si vieux que ça – moins de 60 ans je pense… Encore de beaux jours devant eux 🙂

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Oui, quand ils sont passés à Lyon il y a deux ou trois ans, le concert a duré presque 5 heures. Ce qui est excellent pour fans.

          Aimé par 1 personne

  3. pvcann dit :

    I love their/his work.

    Aimé par 2 personnes

  4. Dominique dit :

    Je me pose la question : »Mais sur quelle autre planète étais-je ? » tellement ce style de musique m’est passée à côté !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Mais ailleurs bien sûr ! On ne peut pas être tous au même endroit

      J'aime

  5. Sans doute de beaux souvenirs du passé, je ne me souviens pas de ces chanteurs, je ne m’intéressai peut-être pas tellement à ce genre de musique!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie-Christine,
      C’était en effet un groupe qui s’inscrivait dans un nouveau courant musical britannique. Et il y en a eu des courants : les années 80 sont le point de départ de nombreux nouveaux sons. L’électro – avec la House music et la Techno – naissaient également.

      J'aime

  6. princecranoir dit :

    Three imaginary boys…
    Que de souvenirs !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      The first LP, tu m’étonnes 😉

      Aimé par 1 personne

  7. Mon copain les a juste vu 11 fois en concert, je crois qu on peut dire qu il est fan LOL.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Un grand fan même. Et je le comprends. En concert, ils sont sur scène plusieurs heures.

      Aimé par 1 personne

  8. colettedc dit :

    Ah ! Moi, je n’ai pas connu ce groupe ! J’ai bien aimé les écouter ici par exemple en ce jour! Bon mercredi John ! Amitiés ❤

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,
      Merci d’avoir écouté. Il peut y avoir parfois de belles découvertes ou des instants intéressants.
      Bises
      Amitiés
      John

      J'aime

  9. Swannaëlle dit :

    Souvenirs…souvenirs…merci pour ce petit retour à cette époque ! Belle journée John 🌹

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Swannaëlle,

      La musique a ce pouvoir de nous faire remonter dans le temps. Belle journée
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  10. The Cure j’adore, ils ont lancé un véritable mouvement culturel. J’aimerais bien les voir en live mais les places partent tellement vite. Covid oblige je vais devoir patienter 😉 Excellente soirée John 😊

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonsoir Frédéric,
      Oui, il nous faudra être patients, très patients mais ils valent le détour. On trouve sur le net leurs concerts. C’est mieux que rien 😉.
      Belle soirée Frederic
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s