Give me your dough!

 » Les hommes accordent tout de suite leur confiance mais jamais leur argent.  »

Paul Bernard, dit Tristan Bernard (1866 – 1947), est un célèbre romancier et auteur dramatique français également connu pour ses mots d’esprit.

« Men immediately give their trust but never their money. « 

Paul Bernard, known as Tristan Bernard (1866 – 1947), is a famous French novelist and playwright also known for his witty words.

24 commentaires Ajouter un commentaire

  1. karouge dit :

    » Les hommes sans scrupules accordent tout de suite leurs violons dès qu’il s’agit d’argent. »
    (petit détournement…de fonds)
    Bonne journée à toi, maître John!

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Mais c’est un excellent détournement qui ne finira pas dans nos poches.
      Merci Karouge.. .
      Et bon après-midi
      John

      Aimé par 1 personne

  2. Accorde-t-on tout de suite sa confiance, pas sûr!

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Non, pas de nos jours. Et même pour l’argent, la confiance joue un rôle.

      Aimé par 1 personne

  3. Quand j’accorde ma confiance j’accorde aussi des prêts d’argent. Enfin je le faisais quand j’en avais et j’ai rarement été remboursée. Mais au fond ce n’est pas si grave 😊
    Belle journée et amitiés John.

    Aimé par 3 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Catherine,
      La philanthropie, comme la fraternité et la solidarité sont de belles valeurs, et prêter de l’argent c’est tendre la main. Mais il y a toujours un risque. Il faut simplement veiller à ne pas se ruiner soi-même.
      Amitiés Catherine
      John

      Aimé par 3 personnes

  4. ivernazza dit :

    Sortant de Drancy sur intervention de l’acteur allemand Heinrich George et de quelques autres personnalités Françaises bien situées dans ce Paris occupé par la Wehrmacht on demanda à Tristan Bernard s’il avait besoin de quelque chose… à quoi cet homme d’esprit répondit: « Un cache-nez ».

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      L’air ambiant était-il froid ou nauséabond ?

      J'aime

      1. ivernazza dit :

        Homme prudent, nourri de ses expérience. Il souhaitait surtout cacher son appendice nasal.
        Pour la qualité de l’air, je ne puis vous répondre; ne l’atant personnellement pas respiré. Et vous?…

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Je suis en apnée depuis au moins deux siècles

          J'aime

        2. ivernazza dit :

          vous êtes donc de ceux qui ont adopté une échelle temporelle d’analyse utilisable.

          Aimé par 2 personnes

        3. ibonoco dit :

          Utilisable… Je ne le sais pas. J’ai ma grille de lecture comme beaucoup

          J'aime

        4. ivernazza dit :

          Le danger d’une « grille de lecture » – comme, du reste, de tout étiquetage – c’est qu’elle inviterait plutôt à rester à l’intérieur de l’aquarium. L’éponge s’imprègne; s’exprime et ne conserve que ce qui lui paraît digne d’être retenu. Vous noterez qu’actuellement on aurait plutôt tendance à encombrer les mémoires déjà courtes des gens d’énormément de (pas-grand-)choses… Sans compter les malheureux dont l’encéphale a déjà irrémédiablement ‘migré’ au verso de l’ecran qui leur fait face.

          Aimé par 1 personne

        5. ibonoco dit :

          Une grille de lecture est plus une expression pour vision du monde. Et cette dernière n’enferme que celui qui en a l’envie. Être réflexif est un bon remède.

          J'aime

  5. Je n’ai pas rencontré le même type de personnes que Tristan Bernard, apparemment ! Où sont-ils, ceux qui vous accordent immédiatement leur confiance ? Mais, à son époque, je veux bien croire qu’il existait encore entre les hommes des rapports non uniquement dictés par l’intérêt ou inspirés par la popularité. Certes, les réseaux sociaux informatiques n’étaient pas nés, et le capitalisme n’avait pas atteint son apogée…

    Aimé par 4 personnes

    1. ibonoco dit :

      La confiance est souvent question de temps. Pour autant, Tiristan Bernard signifiait (ou voulait signifier) simplement qu’il est peut-être plus facile de donner sa confiance que prêter son argent alors même que l’on a – apparemment- confiance en l’autre.

      En d’autres termes, confiance ou pas, l’homme est un pingre.

      Aimé par 1 personne

      1. ivernazza dit :

        « La confiance, disait Léon Degrelle à ses soldats de la ‘Légion Wallonie’… ça ne se quémande pas… Ça se mérite ».

        Question « confiance », force nous est d’admettre que nous sommes loin de compte… en Nelvétie et dans les provinces neuropéennes…

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Belle citation, et juste. Pour le reste, meine meinung nach…

          J'aime

  6. iotop dit :

    Bon jour John,
    Le point commun entre l’argent et la confiance ? Le pouvoir 🙂
    Bonne soirée John 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Max-Louis,
      En effet, le pouvoir – politique – est souvent à la confluence de l’argent et la confiance.
      Meme dans le film Scarface, tu retrouves ce lien.
      Belle journée urnée Max-Louis
      John

      Aimé par 1 personne

  7. marie dit :

    Bonjour John je donnerais plus facilement de l’argent plutôt que d’accorder ma confiance, j’ai tellement de déceptions! bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Et je te comprends.
      Les banques, elles, prêtent mais il faut qu’elles aient confiance. Et cette confiance varie avec le temps en fonction de différents facteurs.
      Bisous Marie.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s