Who wants to die first?

le

 

RONDE

Quel est celui d’entre vous
qui rira le dernier
Quel est celui d’entre nous
qui mourra le premier

Qui est le plus bête de nous tous
est-ce moi est-ce lui est-ce vous
Qui est plus sage ou plus fou
Ce n’est ni moi ni surtout vous

Rira bien qui mourra le dernier
Tout sera à recommencer
Mourra bien qui naîtra le premier
Il faut quelqu’un pour recommencer

Philippe Soupault (1897 – 1990), in Poèmes et Poésies, Les Cahiers Rouges, Grasset, Paris, 2013, pp. 236., est un poète, romancier et journaliste et journaliste français. Ses amis sont André Breton et Louis Aragon avec lesquels il participe à l’aventure Dada. Il se tourne ensuite vers le surréalisme. Il est d’ailleurs considéré comme l’un des fondateurs de ce mouvement avec son ami André Breton.

 

RONDE

Which one of you
who will laugh the last
Which one of us
who will die first

Who’s the dumbest of us all
is it me is it him is it you
Who’s wiser or crazier
It’s not me and it’s not you

Will laugh well who will die last
Everything will have to start all over again
Will die well whoever is born first.
It takes someone to start over

Philippe Soupault (1897 – 1990), in Poèmes et Poésies, Les Cahiers Rouges, Grasset, Paris, 2013, pp. 236, is a French poet, novelist and journalist. His friends are André Breton and Louis Aragon with whom he participates in the Dada adventure. He then turns to surrealism. He is also considered one of the founders of this movement with his friend André Breton

 

22 commentaires Ajouter un commentaire

  1. karouge dit :

    celui qui rira le dernier ne fera rire que la dernière vache emballée dans son sac de survie. Mais celui qui mourra le premier sera suivi par nombre d’autres, aussi fous que sages, semblables à lui…Cet ami d’Aragon et de Breton leur préparait-il une soupault choux quand ils se rencontraient? Juste de quoi mourir de rire entre potes.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Une belle Soupault choux entre potes, en voilà un bon programme… c’est bien vu et pas plus fou que la bande de Breton.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est joli, léger…

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Oui, les vers s’enchaînent bien.

      J'aime

  3. Edmée dit :

    Je préfère ne pas parier 😀

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Moi non plus, je ne suis pas pressé.

      J'aime

  4. juliette dit :

    😁 je suis immortelle John , ne te l’avais je pas déjà dit …

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Non Juliette, pas encore… C’est une révélation ☺️ mais bon, je m’en doutais un peu.

      Aimé par 2 personnes

    2. karouge dit :

      John, méfies-toi que Juliette ne te chatouille éternellement les pieds durant ton sommeil! Bon, je blague. Je sais très bien que tu dors debout!

      Aimé par 2 personnes

      1. ibonoco dit :

        Cela m’arrive ☺️ de dormir debout.

        J'aime

      2. juliette dit :

        Quelle scène comique 😀

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Yeap Julie. Et quant à moi, j’ai le temps. ☺️

          J'aime

  5. juliette dit :

    j’ai retrouvé sur ton blog ce terriblement beau poème que tu m’as fait connaitre de Philippe Soupault ,

    SOUS LES ARBRES MAUVES
    Sous les arbres mauves
    une nuit mauvaise
    j’allais contre le froid
    tous ceux que la faim faisait doucement gémir
    tous ceux qui laissaient tomber les bras
    guettaient dans l’ombre
    Ils étaient là près de moi
    Leurs yeux trop grands étaient des menaces
    J’avais honte de savoir marcher
    et une lumière plus douce que la neige
    me tirait
    Tu ne me quittais pas
    tu dormais
    et ta vie était cette nuit
    que je respirais
    Je savais par mes yeux mes mains mes pas
    que tout s’effaçait
    qu’il n’y avait plus que la terre
    que la terre
    et toi.

    Aimé par 4 personnes

    1. ibonoco dit :

      C’est vrai que c’est un poème magnifique, puissant avec une fin terrible et belle.

      J'aime

  6. brindille33 dit :

    Il faut quelqu’un pour recommencer ? Pour rire je veux bien. Mourir ? J’ai encore à faire. Pour mon enterrement dans le même ordre d’idée autant rire que pleurer. Cela peut s’écrire. Se vivre ? Notre culture ne l’autorise pas. Admettons. J’aime le poème décalé. Son esprit. Bonne nuit à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Brindille,
      Tu as raison, on a encore le temps et ce dernier ne presse pas. Enfin, je l’espère. Mais c’est vrai que l’on peut en parler surtout sur un ton humoristique.
      Bon lundi
      John

      Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Je t’en prie 😊

          J'aime

  7. colettedc dit :

    Qui sais qui … alors attendons et, l’on verra bien … c’est tout ce que nous pouvons faire, hein !
    Bonne semaine John,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,
      Attendre oui mais tout en embrassant la vie sur les deux joues parce qu’elle est un cadeau qu’on a la chance d’avoir reçue. Un cadeau que l’on ne peut refuser.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

      1. colettedc dit :

        Entièrement d’accord, John !!!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s