Until the day I die…

le

Préface

Jusqu’au jour de ma mort devant le Ciel
Que je n’aie le moindre soupçon de honte…
Moi qui ai toujours été sensible
Au seul bruissement du vent dans le feuillage !

D’un coeur qui chante les étoiles
Je dois aimer tout ce qui va mourant
Et parcourir
Le chemin qui m’est donné.

Cette nuit encore les étoiles se laissent caresser par le vent.

Traduction : Kim Hyeon-ju et Pierre Mesini

Yoon Gong Ju, 윤동주 (1917 – 1945) est l’un des plus célèbres poètes coréens. Bien que né en Chine, il reçut une éducation coréenne. Dès l’âge de 13 ans, il publie une revue littéraire Sae Myung Dong.  » Accusé de se livrer à des activités anti-japonaises, il est arrêté en juillet 1943 et condamné à deux ans de prison. Torturé et affamé, il meurt au pénitencier de Fukuoka le 16 février 1945 « .

Preface

Until the day I die before Heaven
That I have not the least suspicion of shame…
I who have always been sensitive
To the only rustle of the wind in the foliage!

With a heart that sings the stars
I must love all that is dying
And travel
The path that is given to me.

Tonight again the stars let themselves be caressed by the wind.

Yoon Gong Ju, 윤동주 (1917 – 1945) is one of the most famous Korean poets. Although he was born in China, he received a Korean education. At the age of 13, he published a literary magazine Sae Myung Dong, « Accused of engaging in anti-Japanese activities, he was arrested in July 1943 and sentenced to two years in prison. Tortured and starved, he died in Fukuoka Penitentiary on February 16, 1945. »


6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John superbe poème bonne journée bisous MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Je suis heureux que tu ais apprécié ce beau poème coréen.
      Bisous et bel après-midi
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  2. Jean-Pierre Tondini dit :

    C’est très beau.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jean-Pierre.
      Bonne journée
      John

      J’aime

  3. Un sacré challenge, une belle promesse et du coup un poème bien inspirant !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Patrick,

      Comme l’affirment certains :  » L’important n’est pas le but mais le chemin « . A nous de relever les challenges, de marcher sans honte… et de vivre pleinement chaque jour.
      Bonne journée
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s