Mother… look at me!

(Réédition) RENCONTRE Le corps de la luneBondit à cette heureencore une foispar-dessus la tempête des guerres passéeset scande mon regret de ne plus revoir ton châlesuspendu aux années de l’exil Ton châle mère…Mère… regarde-moi ! Salah Al Hamdani né à Bagdad en 1951, in Bagdad mon amour suivi de Bagdad à ciel ouvert, Editions Le Temps…

The Fisherman’s Voice

  Une petite histoire de pêcheur… « En 1184, Les Taira avaient quitté Yashima pour aller prendre position à Kojima, en Bizen. 30 000 cavaliers Minamoto installèrent leur camp près de là à Fujito, les deux troupes n’étant séparées que par un un étroit bras de mer peu profond. Moritsuna, un chef Minamoto paya un pêcheur…

On the beach

POUR NORLINE Cette plage restera videpour de nouvelles aubes couleur ardoisedes lignes que le ressac effacesans cesse avec son éponge,et quelqu’un d’autre viendrade la maison encore endormie,une tasse à café chauffant dans sa maincomme autrefois mon corps se lovait sur le tien,pour mémoriser ce passaged’une sterne sirotant le sel,comme quand on aime une lignesur une…

Snow in May

(Réédition) ILS SONT PLUSIEURS D’où est venue cette neige à Sarajevo à la fin de mai ?Il paraît que le temps a pris les mauvaises habitudes des hommes.Tout se répète, disent les vieillards dans les tavernes,les Balkans sont une veine gonfléeque l’Europe coupe de temps à autrepour purifier son vieux sang. Les choses les plus…

It is me, the wild poppy…

C’est moi, le coquelicot sauvage, libre je vis, libre je fleuris. C’est moi le coquelicot sauvageOn ne me cultive pas, on ne me parfume pasJ’ai élu demeure dans les steppes comme mes compagnes les bichesL’eau je la tiens de la pluie, loin des rives du ruisseauOù l’on est trop à l’étroitAu jardin, je ne pousse…

For lack of love…

(Réédition)  » Si je me suis trompé, en disant je t’aime, je préfère avoir dit : je t’aime. On ne me fera pas envier celui qui a eu raison sans aimer. » 28 août 1992 MARE NOSTRUM Par manque d’amour, j’ai usé ton corps.Les voiliers sont partis, le sable dort encore,Et la maison éteinte ne répond…

Never again will we be mute

MURS Nous,Solides et durs, nous les murs,Condamnés à écouter et à nous taire,Des milliersDes milliers d’années nous restâmes soumis,Écoutant, comprenant,Étouffant en nous silencieusementLa rumeur des générations.Mais plus jamais nous ne serons muets,Nous entendronsL’escalade,La griffade,La tornadeDes pesants, des pas épaisDes pas d’acier.Il vient un colosse, un puissant,Et tout ce qui, hier encore,Régnait,Comme le rocOu le granitÀ…

Too often I’ve kept silent

ULTIME BILAN Au moment où j’établisL’ultime bilanComptant et mesurantComme sur un échiquier le mouvementDe mon parcours sur les sentiersDepuis le berceau jusqu’à l’instant présent,Il me sembleQu’à moi-même,Je fus et suis resté aveugle.J’ai cherché chez les autres les failles.Je n’ai jamais assezAimé. Loué. Accordé ma confiance.entre le oui et le nonJe n’ai jamais su construire aucun…

Don’t you want me, baby?

(Réédition)  « En vacances… » « On vacation… »   Juste un petit souvenir  » Une banlieue de l’Est lyonnais, début du mois de juillet 81 ou 82… Les dates s’effacent avec le temps, au fil des années, tout comme certaines images délavées par le courant de la vie devenu trop rapide – mais un tube musical demeure pour toujours une…

Jeannot Remember Me

(Réédition) A JEANNOT  Je t’aimais mal, c’était un amour de ParesseUn soleil de cheveux qui réchauffe le coeurJ’aimais ta loyauté, ton orgueil, ta jeunesse             Et quelque chose de moqueur. Puis j’ai cru qu’un trésor était à tout le mondeQue je jouais l’avare et qu’il ne fallait pas ;Que tu distribuait…

My legs are a pitstop for men

On t’a appris que tes jambes sont une station-service pour les hommesqui ont besoin de refaire le pleinun corps vacant assez vide pourdes invités mais personnes ne vient quiveut bien rester Rupi Kaur est éne en 1992 in Lait et miel, Guy Saint-Jan Editeur, 2014, pp. 14, est une poétesse, écrivaine et féministe canadienne d’origine…

Like a sweet refrain

(Réédition) PROVERBES Un épi est tout le bléUne plume un oiseau vivant qui chanteUn homme de chair est un homme de rêveLa vérité est indiviseLe tonnerre proclame les hauts faits de l’éclairUne femme rêvée s’incarne toujours dans une forme aiméeL’arbre endormi profère des oracles vertsL’eau parle sans cesse et jamais ne se répèteDans la balance…

I will always love you

TAKAMOTO    Lorsque sérieuxJe suis accablé par les soucis,   Je ne trouve plus mes motsJe suis incapable d’agir.   Toi et moi,La main dans la main,   Le matin,Nous nous promenions dans le jardin.   Le soir,Nous balayions le lieu de notre couche,   Entrecroisant l’un sur l’autreNos manches de blanche étoffe.   Les nuits où nous dormîmes,Était-ce vraiment chaque…

The night is my kingdom

Déséquilibre magnifié La nuit est mon royaume,une épaule sur qui je peux m’appuyer.Elle guérit souvent tous mes symptômes,mes doutes, mes rêves comme une aspirine avec ces bulles d’air ré-oxygéné. L’obscurité est une chimèrequi m’a si souvent tentée.Elle est aussi brune et douce que ma mère,aussi froide et tranchante qu’une lame subtilement aiguisée. La vie est…

I have in my heart a blue bird

L’OISEAU BLEU J’ai dans mon cœur un oiseau bleu,Une charmante créature,Si mignonne que sa ceintureN’a pas l’épaisseur d’un cheveu Il lui faut du sang pour pâture.Bien longtemps, je me fis un jeuDe lui donner sa nourriture :Les petits oiseaux mangent peu. Mais, sans en rien laisser paraître,Dans mon cœur il a fait, le traître,Un trou…

I’ll remember every day

« Jamais je n’oublierai cette nuit, la première nuit de camp, qui a fait de ma vie une nuit longue et sept fois verrouillée. Jamais je n’oublierai cette fumée. Jamais je n’oublierai les petits visages des enfants dont j’avais vu les corps se transformer en volutes sous un azur muet. Jamais je n’oublierai ces flammes…

Anna’s heart

L’EMPREINTE Je m’appuierai si bien et si fort à la vie,D’une si rude étreinte et d’un tel serrementQu’avant que la douceur du jour me soit ravieElle s’échauffera de mon enlacement. La mer, abondamment sur le monde étalée,Gardera dans la route errante de son eauLe goût de ma douleur qui est âcre et saléeEt sur les…

Listen to the light singing

PIERRE NATALE La lumière dévaste les hauteursTroupeaux d’empires en dérouteInvesti de reflets l’oeil recule Contrées vastes comme l’insomnieRocailles d’ossements Automne sans frontièresLa soif fait jaillir ses invisibles sourcesUn ultime piru prêche dans le désert Ferme les yeux et écoute chanter la lumière :Midi fait son nid sur ton tympan Fermes les yeux et ouvre-les :Il n’y a…

I’m running to you

(Réédition) Tὰ ζῷα τρέχει LES ANIMAUX COURENT « On croit qu’on est heureux, on est qu’immobile. » Jean Cocteau Je cours lentement, Loin du son du jour, Suivant, les yeux fermés, Un chant d’amour. Je cours, je tends les bras vers toi,  Vers la mémoire interne de mes gestes, Qui n’ont de souvenir Que mon désir, Et,…

Aou cha-cha-cha…

L’AMOUR A LA PLAGE C’est l’amour à la plage (aou cha-cha-cha) Et mes yeux dans tes yeux (aou aou) Baisers et coquillages (aou cha-cha-cha) Entre toi et le bleu (aou aou) La mer, quand vient le temps des vacances C’est le temps de la danse Entre tes bras, toutes les nuits Et si j’ai le…