I have in my heart a blue bird

le

L’OISEAU BLEU

J’ai dans mon cœur un oiseau bleu,
Une charmante créature,
Si mignonne que sa ceinture
N’a pas l’épaisseur d’un cheveu

Il lui faut du sang pour pâture.
Bien longtemps, je me fis un jeu
De lui donner sa nourriture :
Les petits oiseaux mangent peu.

Mais, sans en rien laisser paraître,
Dans mon cœur il a fait, le traître,
Un trou large comme la main,

Et son bec, fin comme une lame,
En continuant son chemin,
M’est entré jusqu’au fond de l’âme !…

Alphonse Daudet (1840 – 1897) in LES AMOUREUSES, POESIES, 1958, est un écrivain, romancier, nouvelliste, dramaturge, poète, romancier, scénariste et auteur dramatique français. En 1870, il serait fait chevalier de la Légion d’honneur‎ puis officier en 1886. Malgré sa proximité avec Emile Zola, il mourra en 1897 en ayant clairement fait part des ses convictions anti-dreyffusardes. Son antisémitisme est d’ailleurs aujourd’hui connue. C’est ainsi qu’il aidera Édouard Drumont, journaliste et polémiste, à publier La France juive – violent pamphlet.

THE BLUE BIRD

I have in my heart a blue bird,
A lovely creature,
So cute that her belt
Has not the thickness of a hair

It needs blood to feed on.
For a long time, I made a game
To give him his food:
The little birds eat little.

But, without letting it show,
In my heart he made, the traitor,
A hole as large as my hand,

And his beak as thin as a blade,
As it went on its way,
Entered me until the bottom of the soul!…

Alphonse Daudet (1840 – 1897) in LES AMOUREUSES, POESIES, 1958, was a French writer, novelist, short story writer, playwright, poet, screenwriter and playwright. In 1870, he would be made a knight of the Legion of Honor and then an officer in 1886. Despite his closeness to Emile Zola, he died in 1897 having made clear his anti-Dreyffusard convictions. His anti-Semitism is known today. Thus, he helped Édouard Drumont, journalist and polemicist, to publish La France juive – a violent pamphlet.

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John, un très joli poème, moi, cet après-midi je n’ai pas dans le coeur mais dans le nez mon ordi qui refuse maintenant de me reconnaître!!! c’est quand même un monde, des années que j’ai la même adresse mail!!! cela m’agace prodigieusement et plus je m’agace plus je vais mal physiquement; mon estomac , mon ventre se rebellent me font mal gonflent , faudrait bien que je me calme. Bisous Bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Ne t’inquiète pas trop. L’informatique a ses mystères qui se résolvent parfois de façon radicale : on écrase tout et on réinstalle.
      Bisous marie
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  2. marie dit :

    Merci du conseil: je vais mettre l’ordi par terre et le piétiner, tu crois que cela va suffire MDR MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est aussi une autre option… plus onéreuse. 😉

      Aimé par 1 personne

  3. colettedc dit :

    Magnifique, ce sonnet.
    Bonne journée John,
    Amitiés 😘

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Colette,
      Excellente journée également. 😉
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s