The memory of the heart

 

« Bien sûr, il y a la mémoire du cœur dont on dit qu’elle est la plus sûre, mais le cœur s’use à la peine et au travail, il oublie vite sous le poids des fatigues. Le temps perdu ne se retrouve que chez les riches. Pour les pauvres, il marque seulement les traces vagues du chemin de la mort. »

Albert Camus (1913 – 1960), est un célèbre écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, journaliste, essayiste et nouvelliste français. Il a été journaliste militant engagé dans la résistance et après la guerre en écrivant des articles pour le journal Combat. Prix Nobel de littérature en 1957. Michel Gallimard et Albert Camus meurent tragiquement le 4 janvier 1960 dans un accident de voiture…

Cette citation  est extraite du dernier manuscrit de Camus, Le premier homme retrouvé dans sa sacoche au moment de sa mort, le 4 janvier 1960 et publié en 1994 aux éditions Gallimard.

 

« Of course, there is the memory of the heart, which is said to be the safest, but the heart wears out with pain and work, it quickly forgets under the weight of fatigue. The time lost is only found among the rich. For the poor, it only marks the vague traces of the path of death. »

Albert Camus (1913 – 1960), is a famous French writer, philosopher, novelist, playwright, journalist, essayist and short story writer. He was a militant journalist involved in the resistance and after the war by writing articles for the newspaper Combat. Nobel Prize for Literature in 1957. Michel Gallimard and Albert Camus died tragically on January 4, 1960 in a car accident…

This quotation is taken from Camus’ last manuscript, Le premier homme (The First Man), found in his briefcase at the time of his death, on January 4, 1960 and published in 1994 by Gallimard Publishing.

 

 

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John, le coeur effectivement s’use, mais les sentiments qu’il y a enfouis dans notre coeur, perdurent , surtout si on va souvent les visiter. Ce n’est que mon point de vue, Bisous bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci et bon weekend

      J'aime

  2. Maux&Cris dit :

    On n’a pas fini de trouver des merveilles chez Camus !

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Oh ! que oui et je n’ai pas fini de le lire 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Beaucoup de choses restent au fond de mon coeur et que je n’oublie pas!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Il ne faut jamais les oublier. Notre coeur est un peu une conscience « inconsciente ». Il nous fait agir parfois avant que la raison ne le décide.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s