Do you have the blues too?

« Il y a des jours de pluie où de vieilles rengaines remontent du passé, d’une époque où l’on écoutait leurs paroles sans vraiment les entendre mais en les fredonnant avec entrain. Et bien des années plus tard, ces vieilles rengaines viennent éclairer le présent d’un voile léger de nostalgie et de tristesse qui parfois veut dire : « J’suis pas heureux mais j’en ai l’air…, J’ai perdu le sens de l’humour…, J’fais pas ce que j’aurais voulu faire… » »

John Ibonoco

Claude DUBOIS, Starmania – Le blues du businessman 

J’ai du succès dans mes affaires
J’ai du succès dans mes amours
Je change souvent de secrétaire
J’ai mon bureau en haut d’une tour
D’où je vois la ville à l’envers
D’où je contrôle mon univers

J’passe la moitié de ma vie en l’air
Entre New York et Singapour
Je voyage toujours en première
J’ai ma résidence secondaire
Dans tous les Hilton de la Terre
J’peux pas supporter la misère

(Choeurs)
Au moins es-tu heureux

J’suis pas heureux mais j’en ai l’air
J’ai perdu le sens de l’humour
Depuis qu’j’ai le sens des affaires
J’ai réussi et j’en suis fier
Au fond je n’ai qu’un seul regret
J’fais pas ce que j’aurais voulu faire

(Choeurs)
Qu’est-ce que tu veux mon vieux?
Dans la vie on fait ce qu’on peut
Pas ce qu’on veut

J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir faire mon numéro
Quand l’avion se pose sur la piste
À Rotterdam ou à Rio
J’aurais voulu être un chanteur
Pour pouvoir crier qui je suis
J’aurais voulu être un auteur
Pour pouvoir inventer ma vie
Pour pouvoir inventer ma vie

J’aurais voulu être un acteur
Pour tous les jours changer de peau
Et pour pouvoir me trouver beau
Sur un grand écran en couleur
Sur un grand écran en couleur
J’aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme… un millionnaire
Et vivre comme… un millionnaire

J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe
J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir dire pourquoi j’existe

Claude André dit Claude Dubois né en 1947, in Le blues du businessman, opéra rock Starmania (1979), est un chanteur et auteur-compositeur-interprète québécois.

« There are rainy days when old songs come up from the past, from a time when we listened to their words without really hearing them but humming them with enthusiasm. And many years later, these old songs come to light up the present with a light veil of nostalgia and sadness that sometimes means: « I’m not happy but I seem to be…, I’ve lost my sense of humor…, I’m not doing what I wanted to do… »« 

John Ibonoco

Claude DUBOIS, Starmania – Le blues du businessman 

I am successful in my business
I am successful in my love life
I change my secretary often
I have my office on top of a tower
From where I see the city upside down
From where I control my world

I spend half my life in the air
Between New York and Singapore
I’m always traveling in first class
I’ve got my second home
In every Hilton on earth
I can’t stand the misery

(Chorus)
At least you are happy

I’m not happy but I look happy
I’ve lost my sense of humor
Since I got a sense of business
I’ve made it and I’m proud of it
Deep down I have only one regret
I’m not doing what I wanted to do

(Chorus)
What do you want, man?
In life we do what we can
Not what you want

I would have liked to be an artist
To be able to do my act
When the plane lands on the runway
In Rotterdam or Rio
I wish I’d been a singer
To be able to shout out who I am
I would have liked to be an author
To be able to invent my life
To be able to invent my life

I would have liked to be an actor
To change my skin every day
And to be able to find myself beautiful
On a big screen in color
On a big screen in color
I would have liked to be an artist
To have the world to remake
To be able to be an anarchist
And live like… a millionaire
And live like… a millionaire

I would have liked to be an artist
To be able to say why I exist
I would have liked to be an artist
To be able to say why I exist

Claude André dit Claude Dubois born in 1947, in Le blues du businessman, rock opera Starmania (1979), is a singer and singer-songwriter from Quebec.

14 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John, la nostalgie: j’aime surtout quand elle est légère, juste un tout petit peu triste, si tu as fait ce que tu voulais faire c’est bien, moi? je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas rencontré mon « vigneron de mari », je serais restée à Paris, j’étais secrétaire chez CETELEM, aurais-je été mieux , j’en doute, je ne regrette un rien. Il s’en ai fallu d’un cheveu , le non baiser qui n’ai jamais venu… le hasard, la destinée? je n’en sais rien , c’est ainsi et c’est finalement très bien. Bisous MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Alors ces vendanges ? Bien passées ?
      J’apprécie chacun de tes mots. C’est aussi cela la vie : la hasard des rencontres qui changent une destinée.
      Quant à moi, je me demande parfois encore ce que je ferai quand je serai grand. J’aime cette idée mais cela dit également que je ne sais pas si j’aime ce que je fais.
      En tous cas, cette chanson est magnifique et me parle de plus en plus.
      Bisous Marie.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  2. Jolie chanson on a toujours un peu le blues !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Malheureusement Marie-Christine

      J'aime

  3. J’aime bien cette chanson, elle pose des questions justes, des questions que je me pose souvent mais je n’ai pas toujours les réponses!
    J’essaie de me dire que mes choix sont ce qu’il y avait de mieux pour moi à l’instant T!
    Belle fin de journée John!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      J’aime bien le son et le rythme de cette chanson qui nous renvoie dans un passé pas si lointain dans le temps mais déjà très éloigné en termes de manières de vivre.
      Ses paroles simples – comme tu le soulignes – posent des questions justes qui résonnent en nous. J’ai de la nostalgie pour cette période même si je ne marchais même pas encore.

      Faire les meilleurs choix, c’est rechercher l’optimum, et s’agissant de soi-même, c’est très difficile car forcément subjectif. J’essaie de m’appliquer un principe que j’avais abordé en cours : celui de la rationalité limitée d’Herbert Simone. A savoir que lorsqu’un individu opère un choix, il s’arrête à la première solution suffisante et satisfaisante, et non forcément à la meilleure. Pourquoi ? Parce que rechercher la meilleure suppose pouvoir avoir toutes les bonnes informations au moment voulu, et l’on risque de se retrouver paralysé sans avoir pu faire de choix.
      Bon, j’ai été un peu long, ça peut arriver.
      Amitiés
      John

      J'aime

  4. colettedc dit :

    Ah ! L’un des nôtres, John. J’ai aimé et aime toujours cette chanson. Je ne regrette pas pour autant mes choix, cependant.
    Bonne soirée,
    Amitiés 😘

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Une belle voix du Québec sur une chanson mythique. 😉 What else ?
      Quant aux choix, chacun son libre-arbitre Colette, c’est du moins ce que je pense. Les regrets ou remords n’y changeront pas grand-chose.
      Belle soirée
      Amitiés
      John

      J'aime

      1. colettedc dit :

        … et tu as tout à fait raison d’y penser ainsi, John …

        Aimé par 1 personne

  5. ibonoco dit :

    J’essaie, j’essaie. J’ai encore un certain chemin à parcourir.

    Aimé par 1 personne

    1. colettedc dit :

      … bonne route !!!

      Aimé par 1 personne

      1. ibonoco dit :

        C’est parti !😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s