Emancipate yourselves…

(Réédition) REDEMPTION SONG Old pirates, yes, they rob ISold I to the merchant shipsMinutes after they took IFrom the bottomless pit But my hand was made strongBy the hand of the AlmightyWe forward in this generationTriumphantly Won’t you help to singThese songs of freedom?‘Cause all I ever haveRedemption songsRedemption songs Emancipate yourselves from mental slaveryNone…

I no longer look at the sea

   » Si je me suis trompé, en disant je t’aime, je préfère avoir dit : je t’aime. On ne me fera pas envier celui qui a eu raison sans aimer. » 28 août 1992   MARE NOSTRUM Par manque d’amour, j’ai usé ton corps. Les voiliers sont partis, le sable dort encore, Et la maison…

Comfort my people

RÉCONFORTEZ Réconfortez mon peuple, il lui faut réconfortFaites son coeur plus ferme et son esprit plus fort,Ne soyez pas le vent qui éteint la flammèche,Attisez-la plutôt, car la nuit est poison !Versez de l’huile encore, époussetez la mèche,Car la nuit est venin et le sommeil est mort !Réconfortez mon peuple, il lui faut réconfort. Faites…

Like a sweet refrain

(Réédition) PROVERBES Un épi est tout le blé Une plume un oiseau vivant qui chante Un homme de chair est un homme de rêve La vérité est indivise Le tonnerre proclame les hauts faits de l’éclair Une femme rêvée s’incarne toujours dans une forme aimée L’arbre endormi profère des oracles verts L’eau parle sans cesse…

You Are My Black Sun

 » Quand Jean Cocteau et Jean Marais habitaient tous deux Place de la Madeleine à Paris, Cocteau avait pour habitude de glisser la nuit des poèmes sous la porte de la chambre de Jean Marais. » LE SOLEIL NOIR Le portrait sera ressemblant Comme le blanc ressemble au blanc Et comme la rose à la roseC’est…

It’s time to take a nap!

LA SIESTE La chaleur du jour rougissait mes jouesQu’empourprait aussi le livre secret ;Des volets filtrait la magique roueOù des chœurs dansants d’insectes dorésEmportaient mon rêve au monde ignoré. Antony Jean Charles Raphaël Barquissau, Raphaël Barquissau (1888 – 1961) in La sieste, est un professeur, écrivain et historien réunionnais, officier de la Légion d’honneur en…

The dusk, the night… then the dawn

PÔLES Comme la nuit est lente cette nuitavec tous ces nuages qui passent si lentementmalgré les vents et les oragesAttendre encore l’aube et ce matin qui n’en finit pluschaque battement de coeurchaque doute qu’il faut vaincreet vivre la nuit sans étoilesla nuit qu’on appelle espérance ou désespoirEt puis d’abord une petite lueurpuis une grande lueurpeut-être…

Don’t you want me, baby?

(Réédition) Juste un petit souvenir  » Une banlieue de l’Est lyonnais, début du mois de juillet 81 ou 82… Les dates s’effacent avec le temps, au fil des années, tout comme certaines images délavées par le courant de la vie devenu trop rapide – mais un tube musical demeure pour toujours une fois qu’il a…

LOVELESS LOVE

(Réédition) « Avec le beau Serge, l’Amour sera toujours au rendez-vous… L’amour fou, l’amour furtif, l’amour désespéré, l’amour de la chair et l’amour sans amour, celui qui n’a plus de nom, celui dont les contours s’effacent très vite pour ne laisser place qu’au vide sentimental… » John Ibonoco AMOUR SANS AMOUR Combien j’ai connuD’inconnuesToutes de roses dévêtuesCombien…

I’m totally obsessed!

L’OBSESSION Je vois le soleil éblouisseur,Et ce sont ses yeux. Je caresse l’ambre de mon chapelet,Et c’est sa joue. J’aperçois le cyprès altier,Et c’est sa taille. Je respire la rose de Kasvine,Et c’est son haleine. J’entends chanter l’eau du kanout,Et c’est sa voix. Et si je marche sur une vipère,C’est encore Elle qui me hante….

Too often I’ve kept silent

(Réédition) ULTIME BILAN Au moment où j’établisL’ultime bilanComptant et mesurantComme sur un échiquier le mouvementDe mon parcours sur les sentiersDepuis le berceau jusqu’à l’instant présent,Il me sembleQu’à moi-même,Je fus et suis resté aveugle.J’ai cherché chez les autres les failles.Je n’ai jamais assezAimé. Loué. Accordé ma confiance.entre le oui et le nonJe n’ai jamais su construire…

Tell me about love!

Quelques histoires d’amour…    La couleur des fleurs S’est fanée, hélas !      Tandis que, le regard perdu Je pense à la fuite de mes jours Dans la nuit où il pleut sans fin.                                                   (Kok. II ; 113 .)      Parce qu’en pensant à lui Je m’étais endormie      Sans doute il m’apparut. Si j’avais su que…

It is me, the wild poppy…

C’est moi, le coquelicot sauvage, libre je vis, libre je fleuris. C’est moi le coquelicot sauvageOn ne me cultive pas, on ne me parfume pasJ’ai élu demeure dans les steppes comme mes compagnes les bichesL’eau je la tiens de la pluie, loin des rives du ruisseauOù l’on est trop à l’étroitAu jardin, je ne pousse…

My dog and I

MON CHIEN Nous sommes deux dans cette chambre : mon chien et moi…Dehors, la tempête hurle sanglote.La bête me fait face et me regarde droit dans les yeux.Et moi je la fixe de même.Elle a l’air de vouloir me dire quelque chose. Elle ne point et ne se comprend pas elle-même. Mais moi je la comprends.Je…

From Babylon to New York

DANS LES TERRES LES PLUS LOINTAINES Nous sommes ceux que l’on dispersaDans les terres les plus lointaines. Chacun de nous est un anneau De la nouvelle chaîne. Non seulement à Babylone Mais au bord des fleuves, partoutNous sommes venus nous asseoir, Cherchant un toit qui soit à nous. C’est ainsi qu’est devenu cherA notre coeur…

Frankie and the Christmas holidays

  Allez Frankie, fais-nous encore plaisir cette année, une dernière fois, juste une fois encore pour NoëlChauffe ta voix et parle à notre âme comme tu savais si bien le faire en ce mois de décembre 1984. Parle-nous d’amour, chante-nous l’amour… John Ibonoco LE POUVOIR DE L’AMOUR Je te protégerai du malEt garderai les vampires…

You are more beautiful than Greta Garbo

 » Chérie, j’ai toujours du vent dans le cœur. C’est doux de t’écrire. Je ne m’entends pas très bien avec ma petite maman : j’ai un caractère si terrible, tant d’ennuis, alors je fais de la peine sans le vouloir. Je suis allé huit jours à Asuncion. Près d’Asuncion, à San Bernardino un petit lac d’été* plein de jeunes…

These people, those who doubt…

LES GENS QUI DOUTENT J’aime les gens qui doutent Les gens qui trop écoutent Leur cœur se balancer J’aime les gens qui disent Et qui se contredisent Et sans se dénoncer J’aime les gens qui tremblent Que parfois ils nous semblent Capables de juger J’aime les gens qui passent Moitié dans leurs godasses Et moitié…

My little Lou

  (Réédition) Au Lac de tes yeux très profond Mon pauvre coeur se noie et fond         Là le défont Dans l’eau d’amour et de folie Souvenir et Mélancolie Guillaume Apollinaire pour Geneviève Marguerite Marie-Louise de Pillot de Coligny, dite Louise de Coligny-Châtillon, surnommée Lou. Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire…