He’s a real asshole!

C’EST UN VRAI CON Lui ? C’est Dan ! C’est un con ! un vrai de vrai, pas le p’tit ou l’grand, pas le putain d’con têtu non plus ni le gros gros con qui veut toujours avoir raison ou encore l’autre, celui que l’on dit con comme une bite et qui ressemble réellement à…

Le temps d’une cerise

(Réédition du 1er février 2019)     LE TEMPS D’UNE CERISE Tu venais souvent l’été à l’ombre du cerisier t’étendre et t’assoupir Une main ridée pendant dans le vide, l’autre laissée à l’abandon… Nous étions heureux, simplement heureux… tout simplement. On ne savait pas encore le désespoir du néant ni le goût du chagrin. Un…

The son

    LE FILS Il y a parfois certains souvenirs têtus, très têtus, qui font irruption par effraction au beau milieu d’une journée sans histoire, une journée ensoleillée qui respire à pleins poumons l’ivresse d’une décontraction bien méritée. En bref, il fait beau et bon, la sérotonine est à son maximum de performance… Mais ils…

Inventaire des choses bonnes pour ma santé…

(Réédition du 13 juillet 2018) Je veux voyager au bout de la nuit, voir tout le monde, la terre, le ciel, la mer… et les étoiles, surtout les étoiles. Je veux voyager loin, très loin, plus loin que l’horizon et la promesse de demain. Je veux aller du côté de chez toi, entrer dans ta…

Je ne veux plus courir…

  (réédition du 28 juin 2018)     JE NE VEUX PLUS COURIR   Je ne veux plus courir sur la courbe sans fin de ton chagrin. Je ne veux plus courir en vain après tes refrains sans fin. Je ne veux plus courir après tes refrains sans fin. Je ne veux plus courir sans…

Bob, reviens !

(Réédition du 8 octobre 2018) Bob reviens ! Allez, déconne pas, reviens ! Reviens me voir le soir, encore une fois, une toute petite fois, juste une petite dernière fois, comme avant. Reviens… comme tu savais si bien le faire pendant ces après-midi où tout s’arrêtait pour ne laisser place qu’à l’imaginaire derrière les rideaux d’une chambre…

J’attendrai…

    J’ATTENDRAI   Un grand hôpital public de l’Est lyonnais, le jour se lève et s’étire sur un petit matin frisquet et gris de janvier. Il est à peine huit heures et déjà… L’œil curieux du petit patient observe, note, scrute et remarque cet ensemble formant un dédale de bâtiments tout en essayant de…

You are my breath

   (Réédition du 24 mai 2019) Pour Ibanaca    I Marcher en l’air et voir la terre Au lendemain d’une éclosion Mourir d’amour et vivre l’enfer Au surlendemain d’une éducation Ne sois pas qu’une illusion ! « Moving forward using all my breath Making love to you was never second best I saw the world thrashing all…

Are you running?

  « Le couard, c’est celui qui, dans une situation périlleuse, pense avec ses jambes. » Ambrose Gwinnett Bierce, Ambrose Bierce (1842 – 1914 ou fin décembre 1913) est un écrivain et journaliste américain. La date précise de sa mort ainsi que ses circonstances restent encore floues aujourd’hui. A 71 ans, après une vie privée difficile qui…

Un ange passe…

    UN ANGE PASSE Un doux rêve dans le creux de ta main S’évaporant au soleil de tes chagrins Dans un silence que prolonge la nuit. Un ange passe… Une ombre qui file sur ton visage Une larme qui roule vers moi Un drame de trop pour toi Un ange passe… Sa frêle tête…

Ma colère, mon amie, ma sœur…

(Réédition du 29 septembre 2018) Ma colère, mon amie, ma sœur, ne reste pas là plantée à ne rien faire. Va-t-en rejoindre d’autres têtes ou d’autres cœurs que tu pourras enserrer violemment jusqu’à l’asphyxie. Je ne veux plus être ton hôte ni même ton compagnon de route : je ne partagerai plus le pain avec toi,…

La fable d’Oliver and Axel… mes meilleurs amis

(Réédition du 28 août 2018) WARNING – AVERTISSEMENTS « Any resemblance to real and actual names is purely coincidental. » « Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.» La fable d’Oliver and Axel… mes meilleurs amis Il était une fois l’histoire d’Oliver et Axel. Ce sont mes deux meilleurs amis……

Au 12 du quai Romain Rolland

  (Réédition du 18 octobre 2018)   Fin des années 80, quelque part entre la Presqu’île et les quais de Saône côté 5ème. En arrivant de la Presqu’île par le rue Grenette, tu files tout droit, toujours tout droit – tu as tout de même le temps, il n’est pas encore dix-huit heures. Tu avances……

Un air de fête

      UN AIR DE FETE Un air de fête et de musique dans la tête qui toujours m’accompagne marchant à mes côtés du matin au soir comme un ami, mon meilleur ami. Un sourd refrain qui roule et gronde comme une vague du Pacifique sur cette plage des souvenirs, sur cette plage de…

Entretien avec mon chat

(Réédition du 31 octobre 2018) Elle est là tout près de moi, comme toujours… recherchant une petite place au soleil, un petit coin de chaleur, de douceur et de tranquillité. Parfois, elle met un peu de temps à se décider – l’affaire étant grave – , mais une fois le lieu de la sieste choisi,…

NOM DE CODE ORNICAR

–  « Mais ou et donc or ni car ? » répète en boucle la maîtresse de sa voix sévère aux petits élèves en blouse de sa classe en ce matin d’automne où déjà il ne fait plus bon mettre le nez dehors. Les vents violents mais encore doux pour la saison arrachent les feuilles des tilleuls de la…

ÉCRITURE AUTOMATIQUE

(Réédition du 21 septembre 2018) Aujourd’hui, il n’y a rien à dire, rien à écrire. Même l’écriture automatique de nos amis surréalistes n’y peut rien. La main traîne lentement sur la page blanche en ne laissant aucune trace, aucun mot ni même aucune rature. La bille du stylo est sèche, l’encre s’en est allée chercher…

In Techno Music We Trust !

(Réédition du 26 juillet 2018) Nous avions soif de fête ! Nous avions faim ! Nous ne pensions qu’à la fin de la semaine et aux sorties. Les autres soirs, les places pour noctambules avertis de Lyon nous retenaient également tard dans la nuit. On trouvait toujours des pubs comme le Look Bar, la Vieille…

Dès l’aurore…

    « Dès l’aurore, dis-toi par avance : je rencontrerai un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux, un insociable. Tous ces défauts sont arrivés à ces hommes par leur ignorance des biens et des maux. » « Begin in the morning by saying to yourself, I shall meet with the busybody, the ungrateful, arrogant,…

Daily routine (quotidien) is painless

  (Réédition du 9 août 2018) Ah ! toi, quotidien, sacré quotidien, ennemi incontournable, frère de sang impitoyable qui constamment me poursuit sans faire le moindre bruit. Aujourd’hui, tu ne m’auras pas ! Je pars à Zanzibar : « ça fait trop longtemps que ça dure, les coups bas, les coups durs… », le cafard, les bobards et toutes ces…