Where have you been Suzy Q?

(Réédition)

 » Il y a des chansons comme ça… dont les paroles ne signifient pas grand-chose, qui ont été écrites sur le coin d’une table vers trois heures du matin dans un nuage de fumée et de vapeurs d’alcool. Il y a des chansons comme ça qui traversent les époques avec leurs rythmes réguliers et lents, cadencés par une batterie qui voudrait faire vibrer les murs toute la nuit au son des guitares et de la basse. Il y a des titres comme Suzy Q qui s’invitent un soir à ta table pour ne plus jamais sortir de ta tête… »

John Ibonoco

Suzy Q

Suzy Q – Creedence Clearwater Revival

Oh, Susie Q, Oh, Susie Q,
Oh, Susie Q, Baby I love you, Susie Q.

J’aime ta façon de marcher, j’aime ta façon de parler ;
J’aime ta façon de marcher, j’aime ta façon de parler, Susie Q.

Eh bien, dis que tu seras sincère, eh bien, dis que tu seras sincère,
Eh bien, dis que tu seras sincère, et ne me laisse jamais en plan, Susie Q.

Eh bien, dis que tu seras à moi, eh bien, dis que tu seras à moi,
Eh bien, dis que tu seras à moi, bébé tout le temps, Susie Q.

Oh Susie Q, Oh Susie Q,
Oh Susie Q, Baby I love you, Susie Q.

J’aime ta façon de marcher, j’aime ta façon de parler,
J’aime ta façon de marcher, j’aime ta façon de parler, Susie Q.

Oh Susie Q, Oh susie Q,
Oh Susie Q, Baby I love you, Susie Q
.

Creedence Clearwater Revival (1958 -1972, 1993) est un groupe de rock américains de Berkeley dans la région de San Francisco. Son rock trouve ses origines dans le blues et la country. Formé en 1958 à l’initiative de John Fogerty (auteur, compositeur, chanteur et guitariste), de Doug Clifford (batteur) et de Stu Cook (bassiste) puis rejoint par le frère aîné de John, Tom Fogerty, ce groupe prendra divers noms tels que Blue Velvets, Golliwogs, puis Creedence Clearwater Revival en 1968, nom de leur premier album.

 » There are songs like that… whose lyrics don’t mean much, that were written on the corner of a table at about three o’clock in the morning in a cloud of smoke and alcohol fumes. There are songs like that that cross the ages with their steady, slow rhythms, punctuated by drums that would like to shake the walls all night long to the sound of the guitars and bass. There are songs like Suzy Q that invite themselves to your table one night and never leave your head again… ». »

John Ibonoco

Suzy Q

Suzy Q – Creedence Clearwater Revival

Oh, Susie Q, Oh, Susie Q,
Oh, Susie Q, Baby I love you, Susie Q.

I like the way you walk, I like the way you talk;
I like the way you walk, I like the way you talk, Susie Q.

Well, say that you’ll be true, well, say that you’ll be true,
Well, say that you’ll be true, and never leave me blue, Susie Q.

Well, say that you’ll be mine, well, say that you’ll be mine,
Well, say that you’ll be mine, baby all the time, Susie Q.

Oh Susie Q, Oh Susie Q,
Oh Susie Q, Baby I love you, Susie Q.

I like the way you walk, I like the way you talk,
I like the way you walk, I like the way you talk, Susie Q.

Oh Susie Q, Oh susie Q,
Oh Susie Q, Baby I love you, Susie Q
.

Creedence Clearwater Revival (1958 -1972, 1993) is an American rock band from Berkeley in the San Francisco area. Its rock music has its origins in blues and country. Formed in 1958 at the initiative of John Fogerty (author, composer, singer and guitarist), Doug Clifford (drummer) and Stu Cook (bassist), then joined by John’s older brother, Tom Fogerty, this group will take various names such as Blue Velvets, Golliwogs, then Creedence Clearwater Revival in 1968, the name of their first album.

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. marie dit :

    Bonjour John, je l’aime bien cette chanson, la musique est bonne et le texte amusant sans prétention, alors je dis oui à ce gendre de chanson sans prétention. Bisous bon après midi MTH

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Elle balance bien cette musique. C’est toute une époque : la fin des 60’s – début des 70′ s, guerrz du Vietnam, une jeunesse éprise de liberté…
      Bisous Marie
      Passe un beau samedi.
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  2. colettedc dit :

    Bonsoir John,
    Jolie chanson toujours agréable à entendre !
    Bon week-end Pascal !
    Joyeuses Pâques !
    Amitiés 🐥🐣🐤

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,
      J’adore cette chanson qui me rappelle tant de souvenirs entre amis et de belles soirées où l’amitié était encore une réalité… pour moi.

      Joyeuses Pâques Colette
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  3. Peut-être que les paroles ne volent pas très haut, mais la musique, oh, cette musique, quel rythme et un petit quelque chose qui ressemble à la liberté, l’espoir, l’envie de vivre!!
    Merci John, j’adore!!
    Joyeuses Pâques et belle journée.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,

      Les paroles ici , n’ont en effet que peu d’importance. Elles posent simplement le cadre à cette liberté, espoir et envie de vivre que tu évoques et qui peuvent se développer sur sur cette musique tout droit sortie d’un autre temps dont je me rappelle encore un peu la joie.

      Je suis heureux que tu aies capté « dans l’air » cette liberté qui fait du bien au moral. Parfois, une note suffit.
      Amitiés
      Bon dimanche

      John

      Aimé par 1 personne

  4. juliette dit :

    c’est BON !!!

    J'aime

  5. ça ne vole pas très haut, mais putain ce que c’est bon ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      C’est très tres bon… putain, ça fait du bien. 😊

      J'aime

  6. Un titre mythique, merci. Pour « say that you’ll be true », j’opterais plutôt pour une traduction « Dis que tu seras sincère/loyale/franche ».

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Je changerai la traduction…. Merci, cela me va très bien.

      Aimé par 1 personne

      1. De rien. Je verrais même bien aussi « Dis (dis-moi) que tu seras fidèle », je crois que c’est ce qui viendrait le plus spontanément en français… Le texte de la chanson est un exemple d’hyperspontanéité brillante, des paroles simples qui rendent le titre d’autant plus lancinant, avec la rime (walk-talk, true-blue, mine-time [une assonance, ici, plutôt qu’une rime mais c’est assez souvent le cas en chanson, sans préjudice]), une love song classique et génialement épurée, sans fioritures mais sans vulgarité ou mauvais goût non plus. A moins que demander à une Suzie d’être fidèle passe désormais pour une exigence exorbitante et déplacée. Même si ça reste de toute évidence une exigence allant de soi, je crois qu’on n’écrirait plus ce genre de choses aujourd’hui. Peut-être parce que justement ça va de soi (plutôt que de médire du mouvement féministe), et que, comme on dit, à question idiote, réponse idiote : « Est-ce que tu me seras fidèle ? — Ca dépend si tu l’es. »

        J'aime

        1. ibonoco dit :

          Merci de cette analyse qui vient expliciter en détail l’âme de cette chanson légendaire qui nous a tous fait réagir alors que la nuit était tombée depuis longtemps.
          Belle de journée
          John 😃

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s