A beautiful victory

Cold Play – Viva la vida

UNE BELLE VICTOIRE

Aujourd’hui, un p’tit air de fête trotte, trotte dans sa tête :
Un p’tite ritournelle de printemps et des jours heureux
Qui résonne pour lui comme une vraie p’tite victoire,
De celles que l’on serre sur son coeur avec ses mains
Et qui font les grands jours d’un père dans le regard de son fils.

Aujourd’hui a vaincu hier avec ses pleurs et lots d’ennuis.
Aujourd’hui, il a vu éclore le fruit de toute son attention :
Un travail quotidien, usant où il aura fallu tenir, tenir…
…et encore tenir bon, tenir toujours cette petite main.
Aujourd’hui, le père sait enfin que tout n’aura pas été vain.

Et cette victoire, elle est celle des tous les instants,
De l’amour sur le chaos, de l’amour sur l’humiliation,
De la flamme d’une âme et d’un esprit sur l’obscurité.
C’est un p’tit pas pour lui – l’homme – , juste un tout p’tit pas,
Un pas de fourmi… mais un grand bon pour lui – le père
.

L’enfant est devenu grand. Son enfant est devenu un grand.
A présent c’est un jeune homme, un grand adolescent
Souriant à la vie avec son humour, ses éclats de rires et ses rêves,
Chantant le refrain d’un bien-être retrouvé, d’un souffle nouveau.
Et aujourd’hui, le jeune homme regarde demain avec envie et espoir…

Hier, hier encore, l’enfant disait « non avec la tête, non avec le coeur,
Non à ce qu’il aimait et non au professeur. »
Il disait non, non, non.
Il disait non à tout mais oui à la souffrance, oui à la désolation.
Aujourd’hui, « il a tout effacé, et sur le tableau noir du malheur,
– avec sa joie – il dessine le visage du bonheur… »

John Ibonoco

Cold Play – Viva la vida

A BEAUTIFUL VICTORY

Today, a little festive air trots, trots in his head:
A little ritornello of spring and happy days
That resounds to him like a real little victory,
Of those which one tightens on his heart with his hands
And which make the great days of a father in the eyes of his son.

Today conquered yesterday with its tears and lots of trouble.
Today he has seen the fruit of all his attention:
A daily work, wearing out where he had to hold, hold, hold…
…and still hold on, always hold this little hand.
Today, the father finally knows that all will not have been in vain.

And this victory is the victory of every moment,
Love over chaos, love over humiliation,
From the flame of a soul and a spirit on the darkness.
It’s a small step for him – the man – just a small step,
An ant’s step … but a great leap for him – the father.

The child has grown up. His child became a big one.
Now he’s a young man, a big teenager.
Smiling at life with his humor, his bursts of laughter and his dreams,
Singing the refrain of a newfound well-being, a new breath.
And today, the young man looks to tomorrow with envy and hope

Just yesterday, the child said « no with the head, no with the heart,
No to what he liked and no to the teacher. « 
He said no, no, no.
He said no to everything but yes to suffering, yes to desolation.
Today, « he erased everything, and on the blackboard of misfortune,
with his joy – he draws the face of happiness… « 

John Ibonoco

25 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Quel beau regard d’un père porté à son fils. J’aime beaucoup le message qu’il véhicule, si l’enfant grandit bien, vainc ses peurs, son mal être c’est bien parce que près de lui il y a son père.
    Bonne journée John.

    Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Laurence,
      Oui c’est bien le message du texte. Le travail du parent pour que l’enfant puisse grandir comme n’importent quel enfant
      Bonne journée Laurence
      John

      J'aime

  2. Maux&Cris dit :

    Oui, c’est bien comme cela que ça se passe. Nos enfants deviennent des grands. Ils ont encore un peu besoin de nous, mais moins souvent. Et nous restons étonnés, heureux et fiers de les voir prendre leurs décisions et avancer à grands pas dans leur vie.
    Très joli poème John.
    Bonne journée,
    Régis

    J'aime

    1. ibonoco dit :

      Merci Régis.
      Nous accompagnons nos enfants vers l’autonomie C’est une belle chose
      Bonne journée
      John

      Aimé par 2 personnes

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie-Christine

      J'aime

  3. Ça fait du bien de relire ce classique de Prévert.
    Bonne journée, John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Jean-Louis.
      Bon après-midi
      John

      Aimé par 1 personne

  4. marie dit :

    Bonjour John, que puis-je ajouter à ton texte si beau, c’est si vrai aussi, le père a une présence réconfortante pour un enfant, c’est un « élément indissociable de la Vie, je pense que chaque enfant qui naît a besoin d’un père, c’est pour lui une nécessité pour bien grandir, quelle fierté dans le regard que le père porte sur l’enfant qui a vaincu sa peur et ses angoisses grâce à celui qui lui a tenu la main. Bisous et bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Marie,
      Et que suis-je dire après un si beau commentaire ?
      Un grand merci Marie. Et tu as su bien voir ce qui lit le père au fils
      Bisous Marie 😊
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  5. Dominique dit :

    Mais par quels méandres passait donc ce chemin vers l’adolescence ?

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonne question Dominique.
      En l’occurrence, l’adolescence allait advenir mais quelle adolescence ?
      Celle née d’un enfant ayant vécu dans la tourmente et sans repères ou celle née dans la difficulté à cause de violences subies mais guidé par la voix d’un père ?

      Aimé par 1 personne

      1. Dominique dit :

        C’est toi qui sais…

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Pas toujours évident de faire la part choses, de démêler les rapports humains

          Aimé par 1 personne

        2. Dominique dit :

          Ce n’est jamais évident, ce n’est que la communication qui tient le bout du fil de la pelote, ceci en toutes circonstances !
          Un parent ne devrait jamais se décourager parce qu’à l’autre bout du fil, il y a son enfant.
          Je ne suis pas donneuse de leçon parce que pour mes enfants tout à été plutôt facile, mais j’ai pu observer d’autres parents qui en ont bavé avec les leurs.

          Aimé par 1 personne

        3. ibonoco dit :

          La communication : c’est certain. Je dis toujours qu’il ne faut jamais casser le lien. Parfois, le fil est difficile à tenir et puis, un jour, une embellie.

          Aimé par 1 personne

  6. fauquetmichel dit :

    Ton poème m’ a ému moi qui suis père , grand-père et arrière grandpère .
    Amitié
    Michel

    Aimé par 1 personne

  7. colettedc dit :

    Bonjour John,
    Comme c’est BON, ce texte ! J’ ❤ beaucoup !
    Bon mercredi tout entier,
    Amitiés ❤

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Colette,
      Merci. Et merci 😊
      Excellente journée
      Amitiés
      John

      Aimé par 1 personne

  8. Nemesis dit :

    Très émouvant, merci.

    Aimé par 1 personne

  9. Ton texte m’émeut profondément parce que mes enfants n’ont jamais eu ce père aimant, qui tient la main de son petit et cela leur laisse un grand vide, malgré tout ce que j’ai pu faire …
    Amitiés John.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Catherine, merci beaucoup.
      Tes enfants n’ont pas eu ce père mais tu as fait beaucoup. Et d’autres ont eu une mère adolescente qui faisait peu pour ses enfants. Catherine, je salue ici la mère, je te salue.
      Amitiés 😊
      John

      J'aime

      1. Je me rends compte qu’ils ont besoin des deux en fait … mais merci, merci beaucoup pour ce salut 😊

        Aimé par 1 personne

        1. ibonoco dit :

          Je t’en prie Catherine. 😊

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s