I want to sing for you!

Leopold, dis-m’en un peu plus sur ton nouvel amour, tu sais bien, celui qui te fait vibrer toute la journée et rêver toutes tes nuits, celui qui te fait chanter l’amour… Parle-moi encore de toi et d’elle. Tu sais : elle ! Celle que tu appelles Signare, Madame en portugais… 

CHANTS POUR SIGNARE

(pour flûtes)

Une main de lumière a caressé mes paupières de nuit
Et ton sourire s’est levé sur les brouillards qui flottaient
   monotone sur mon Congo.
Mon cœur a fait écho au chant virginal des oiseaux d’aurore
Tel mon sang qui rythmait jadis le chant blanc de la sève
   dans les branches de mes bras.
Voici que la fleur de brousse et l’étoile dans mes cheveux et le
   bandeau qui ceint le front du pâtre-athlète.
J’emprunterai la flûte qui rythme la paix des troupeaux
Et tout le jour, assis à l’ombre de tes cils prés de la Fontaine
   Fimla
Fidèle, je paîtrai les mugissements blonds de tes troupeaux.
Car ce matin une main de lumière a caressé mes paupières
   de nuit
Et tout le long du jour, mon cœur a fait écho au chant
   virginal des oiseaux.

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) in Œuvre poérique, nouvelles éditions, Point, Éditions du Seuil, 1964, 1973, 1979, 1984 et 1990, p.171, est à la fois un homme politique et un poète né au Sénégal. Après la seconde guerre mondial, son combat pour la décolonisation l’amènera à être le premier président de la République du Sénégal. Avec Aimé Césaire, il est l’un des grand penseur de la négritude (la dignité noire).

Leopold, tell me a little more about your new love, you know, the one that makes you vibrate all day and dream all night, the one that makes you sing of love? Tell me more about you and her. You know: her! The one you call Signare, Madam in Portuguese…

SONGS FOR SIGNARE

(for flutes)
A hand of light caressed my eyelids at night…
And your smile woke up from the fogs that floated
monotonous on my Congo.
My heart echoed the virginal song of the birds of dawn
Like my blood that once gave rhythm to the white song of the sap
in the branches of my arms.
Behold the bush flower and the star in my hair and the
headband that encircles the forehead of the shepherd athlete.
I’ll borrow the flute that rhythms the peace of the flocks…
And all day long, sitting in the shadow of your eyelashes by the Fountain…
Fimla
Faithful, I will feed the blond roars of your flocks.
For this morning a hand of light caressed my eyelids
overnight
And all day long, my heart echoed with the singing
virginal of birds.

 

Léopold Sédar Senghor (1906-2001) in Œuvre poérique, nouvelles éditions, Point, Éditions du Seuil, 1964, 1973, 1979, 1984 and 1990, p.171, is both a politician and a poet born in Senegal. After the Second World War, his fight for decolonization led him to become the first President of the Republic of Senegal. With Aimé Césaire, he is one of the great thinkers of negritude (black dignity).

20 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Un beau poème d’amour!

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Et cela fait du bien. En tout cas, c’est ce que je ressens

      Aimé par 1 personne

  2. marie dit :

    bonjour John un très beau poème plein d’un bel amour. Bisous et bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bisous Marie
      Bel après-midi également
      Amitiés
      John

      J'aime

  3. Quelle magie dans les mots. Un superbe poème d’amour.
    Merci John.
    Bel après-midi.

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci Marie ☺️

      J'aime

  4. Il y a le son dans ces mots, la mélodie en écho, quel voyage, quelle douceur !

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Merci de ces beaux mots Hélène ☺️

      Aimé par 1 personne

  5. iotop dit :

    Bon jour John,
    Je vais écrire ce qui est déjà écrit … et de rajouter : tout est beau dans les écrits de Léopold.
    Max-Louis

    J'aime

  6. bigskybuckeye dit :

    Beautiful lyrics! The flow of the words and the meaningful images would be a honor to sing.

    J'aime

  7. colettedc dit :

    Très jolis, ces mots ! Merci du partage et bonne fin de semaine, John,
    Amitiés♥

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Avec du retard (tes commentaires n’arrivent plus au bon endroit alors je bidouille), MERCI ☺️

      Aimé par 1 personne

  8. Solène Vosse dit :

    J’ aime beaucoup Léopold Sedar Senghor, sa poésie… Ce chant d’amour est extrêmement touchant.
    Très beau samedi à toi, John

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Bonjour Solène et merci.
      Un peu d’amour en ce début d’année est une promesse pour demain… ☺️
      Très beau samedi également.john

      J'aime

  9. Que c’est beau ! quelle plume ce Léopold Sedar Senghor 😊

    Aimé par 1 personne

    1. ibonoco dit :

      Oh que oui. On aimerait tous avoir un peu de son génie. ☺️

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s